Découvrir  > Deux jeunes Franciliens co-écrivent la loi biodiversité : leur histoire bientôt au cinéma

Written by 15 h 07 min Découvrir, Pris dans la toile

Deux jeunes Franciliens co-écrivent la loi biodiversité : leur histoire bientôt au cinéma

Le 15/09/2017 par Sofia Colla

Peut-on changer le monde avec une pétition ? C’est en tout cas le défi que se sont lancé deux cousins, Jonathan Attias et Alexandre Lumbroso, à la sortie de leurs études.

Tout débute lors d’un voyage au Mexique, où ils découvrent des techniques agricoles ancestrales. Des méthodes sans produits chimiques, qui leur font prendre conscience du fait qu’une autre agriculture est possible. De retour en France, alors que se profile le vote d’une loi sur la biodiversité, ils se lancent dans une aventure inédite : tenter de faire adopter aux parlementaires deux amendements en faveur de l’agriculture raisonnée.

Jonathan Attias et Alexandre Lumbroso sillonnent alors le territoire français à la rencontre des maraîchers, afin de mieux comprendre la législation française sur les graines et leur utilisation. Des enjeux clés pour l’avenir de l’agriculture :  depuis 1961, les agriculteurs sont tenus d’utiliser les graines répertoriées dans un catalogue officiel alimenté par les multinationales des semences, à l’image de Monsanto.

Les deux cousins lancent ensuite une pétition baptisée YesWeGraine, pour contester la réglementation actuelle et obtenir un changement législatif sur l’utilisation des graines. En deux semaines, ils obtiennent 20 000 signatures, avant – première historique – de faire inscrire deux amendements à ce sujet dans la loi biodiversité.

Durant ces sept mois d’aventure, il ont réalisé un documentaire qui sort le 4 octobre dans une centaine de salles, Des clics de conscience” . Un film qui retrace un projet démocratique, où le citoyen devient acteur de la fabrication des lois. Le tout grâce à une campagne de crowdfunding, qui a permis de financer sa production et a convaincu les distributeurs Ligne 7 et Kamea Meah de se joindre au projet.

Tags:

A lire aussi :

  • Un ancien cadre de l’agro-industrie révèle la face cachée du bio

    Déchiffrer

    Un ancien cadre de l’agro-industrie révèle la face cachée du bio

    Faut-il faire confiance aux produits biologiques ? Fraudes, manque de contrôle, marges abusives… Dans son livre-enquête qui paraît ce mercredi en librairie, Christophe Brusset, ancien cadre de l'agro-industrie, révèle les dérives d’un secteur en pleine croissance.
  • Ce couple va créer la première “ferme papetière” française

    Découvrir

    Ce couple va créer la première “ferme papetière” française

    En France, seule une dizaine de papetiers fabriquent encore leur papier à la main. Parmi eux, Laurence et Bruno Pasdeloup, qui ont misé sur le recyclage de déchets agricoles. Le couple souhaite désormais ouvrir une "ferme papetière" pour produire sa propre matière première.
  • Pourquoi le contenu de votre assiette peut favoriser la propagation des épidémies

    Déchiffrer

    Pourquoi le contenu de votre assiette peut favoriser la propagation des épidémies

    Alors que la Covid-19 continue de faire des victimes dans le monde, un nouveau virus apparaît dans les élevages porcins en Chine : le G4, un dérivé de la grippe H1N1. Ces virus, qui se transmettent de l'animal à l'Homme, entrent dans la catégorie des zoonoses. Nos modes de production alimentaires basés sur l'élevage intensif ont une véritable responsabilité dans leur propagation.
Close