Découvrir  > Flèche en carbone, verrière, toit végétalisé… les projets fous pour Notre-Dame de Paris

Written by 9 h 52 min Découvrir

Flèche en carbone, verrière, toit végétalisé… les projets fous pour Notre-Dame de Paris

Le 24/04/2019 par Sofia Colla
© Grégory Tonon
© Grégory Tonon

Depuis l’incendie ayant détruit la toiture et la flèche de Notre-Dame de Paris, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, les architectes s’interrogent… Comment la reconstruire ? À l’identique ou pas ? Avec quels matériaux ?
 
Pour trancher la question, le premier ministre Edouard Philippe a lancé mercredi 17 avril un “concours international d’architecture”.
    

Reconstruire à l’identique ?

Pour certains, ce concours est précipité, l’ampleur des dégâts n’étant pas encore connue. Jean-Philippe Hugron, rédacteur en chef du Courrier de l’architecte, le qualifie même de “sur-réaction indécente”.
    

“Selon nos informations, les services concernés n’ont d’ailleurs pas été informés du projet […] Avec un tel concours, le délai olympique de cinq années fixé par Emmanuel Macron est tout bonnement impossible”, ajoute-t-il dans son édito

   
D’autres pensent que ce délais est tenable, mais ils s’interrogent sur l’esthétique et les matériaux à choisir. Dans le camp de ceux qui préfèreraient reconstruire la flèche à l’identique, on trouve par exemple le “starchitecte” français Jean Nouvel.
   

“La structure a tenu et il y a une base forte. On peut très bien refaire la charpente, en respectant sa conception initiale”, explique-t-il au Figaro. “La flèche de Viollet-le-Duc était un geste fort et signifiant déjà à son époque. Elle fait partie des choses intangibles de la cathédrale”.

    

Des matériaux actuels

D’autres, comme le Français Jean-Michel Wilmotte, à l’origine notamment de l’Aéroport de Séoul, sont d’avis d’innover.
 
“La flèche peut être reconstruite avec des matériaux actuels. J’aime l’idée de stratification dans les bâtiments du patrimoine, les époques qui se superposent. Il serait intéressant que cette flèche ait une nouvelle histoire ; pourquoi ne pas la construire en carbone ? Cela serait un très beau signal”a-t-il déclaré à l’antenne de France Inter
 
Le premier a avoir esquissé un projet concret est l’architecte Alexandre Chassang, en le diffusant, la veille de l’annonce du concours, sur son compte Twitter. “L’architecture doit représenter son époque”, écrit-il.

Le lendemain, ce sont Paul Godart et Pierre Roussel, deux architectes dijonnais du cabinet Godart + Roussel Architectes, qui ont fait le buzz sur Facebook en partageant leur projet : une grande verrière remplaçant la toiture, sous laquelle les visiteurs pourraient se promener, avec une vue panoramique sur toute la capitale.
 
Cette verrière serait surplombée d’une flèche, très moderne, en acier et en cuivre. “Nous pouvons certes nier le drame et la reconstruire à l’identique pour satisfaire les touristes du monde entier. Mais, lorsque les larmes auront cessé, laissons-nous aussi une chance de lui rendre hommage en inscrivant sa reconstruction dans notre époque afin qu’on sache qu’elle fut un jour battue par les flammes, mais qu’elle ne sombra pas”, justifient les deux architectes dans leur post Facebook.

Un peu dans le même esprit, le cabinet d’architecture NAB a envoyé “sa réflexion” au Journal du Dimanche. Il s’agirait de construire “une serre botanique en lieu et place de la toiture de la cathédrale”.

Les internautes s’enflamment

Les architectes ne sont pas les seuls à imaginer une Notre-Dame plus futuriste et écolo. Depuis l’annonce du concours, les internautes partagent leurs photo-montages sur la toile, notamment avec le hashtag #UneFlechePourNotreDame. Si la plupart sont de simples blagues, d’autres sont plutôt créatifs.
 
Voici un florilège de créations sélectionnées par la rédaction de We Demain.

La plus sérieuse 

La plus utile 

La plus symbolique

La plus green 

La plus invisible 

La plus Las Vegas

Tags:

A lire aussi :

  • Bientôt un restaurant d’insectes dans les sous-sols de Paris !

    Ralentir

    Bientôt un restaurant d’insectes dans les sous-sols de Paris !

    Une petite faim ? Criquets au thym, pâtes à la farine de grillon, vers de farine à l’huile de truffe… Voilà ce que vous pourriez bientôt trouver au menu d’un restaurant parisien : le Flabfarm, une micro-ferme à insectes comestibles qui devrait voir le jour d’ici 2021, rue Saint-Blaise, dans le XXe arrondissement de Paris. …
  • “L’architecture doit rendre la ville plus sobre, joyeuse et collective”

    Découvrir

    “L’architecture doit rendre la ville plus sobre, joyeuse et collective”

    Où et comment vivrons nous dans le futur ? Des architectes visionnaires confient à We Demain leurs rêves et leurs projets. Première rencontre de notre série Archi Demain : Nicola Delon, fondateur du collectif Encore Heureux, qui représentait cette année la France à la Biennale d'architecture de Venise, avec l'exposition "Lieux infinis"…