Découvrir  > Hornsea 2 : le plus grand parc éolien offshore au monde entre en action

Written by 14 h 29 min Découvrir, Societe-Economie

Hornsea 2 : le plus grand parc éolien offshore au monde entre en action

Au large du Royaume-Uni, Hornsea 2, un parc éolien de la surface de Venise est devenu opérationnel début septembre. Il va pouvoir fournir de l’énergie plus de 3 millions de personnes en électricité.

Le 19/09/2022 par Florence Santrot
Hornsea 2
Vue aérienne d'une éolienne du plus grand parc offshore au monde, Hornsea 2. Crédit : Ørsted.
Vue aérienne d'une éolienne du plus grand parc offshore au monde, Hornsea 2. Crédit : Ørsted.

Le parc éolien est situé au large du Royaume-Uni mais il est opéré par une firme danoise, Ørsted. Le projet Hornsea 2, la plus grande ferme éolienne offshore au monde, vient d’entrer en production complète fin août 2022. Avec un rendement à plein annoncé de plus de 1,3 gigawatts (GW). De quoi répondre aux besoins énergétiques de 1,4 million de foyers, soit plus de 3 millions de personnes. Après un appel d’offres lancé par les autorités britanniques en 2017, la construction du projet a débuté en 2020.

Au total, le parc éolien d’Hornsea 2 compte pas moins de 165 turbines de 8 MW fabriquées par Siemens Gamesa. Il est installé en pleine mer, à 89 km de la ville portuaire de Grimsby. Celle-ci appartient au comté du Yorkshire, à l’Est de l’Angleterre. La ferme éolienne Hornsea 2 s’étend sur une zone de 462 km2. C’est l’équivalent de la ville de Venise (et même un peu plus) ou encore… de 64 000 terrains de football. Et il a fallu installer quelque 390 km de câbles sous-marins pour acheminer l’électricité produite par Hornsea 2 jusqu’au rivage, à Horseshoe Point dans le Lincolnshire.

Deux autres méga-projets dans les tuyaux

Cette ferme vient compléter le projet Hornsea 1, déjà en activité. Au total, 2,5 millions de foyers peuvent désormais être alimentés en électricité renouvelable au Royaume-Uni à l’aide de ces deux parcs combinés. Mais le géant danois n’en a pas fini avec l’éolien au large du Royaume-Uni. Deux autres projets menés par Ørsted, Hornsea 3 et 4, ont d’ores et déjà été approuvés par le gouvernement britannique. La firme précise qu’elle a déjà “investi 4,5 milliards de livres [5,13 milliards d’euros] dans la chaîne d’approvisionnement britannique à ce jour et prévoit de réaliser 8,6 milliards de livres sterling [près de 10 milliards d’euros] supplémentaires d’investissements au cours de la prochaine décennie.”

Hornsea 2
Le parc éolien, Hornsea 2, opéré par le danois Ørsted, est entré en action fin août 2022. Crédit : https://hornseaprojects.co.uk/

Au total, Ørsted opère désormais pas moins de 13 fermes éoliennes offshore au Royaume-Uni, générant 6,2 GW d’énergie renouvelable pour le pays. C’est suffisant pour alimenter plus de 7 millions de foyers dans le pays. L’ambition du danois est d’atteindre un total de 30 GW d’ici 2030 dans les eaux britanniques.

Royaume-Uni et France : deux stratégies bien différentes.

Avec ce nouveau parc éolien entré en activité, le Royaume-Uni confirme plus que jamais être un des pays les plus avancés en la matière. Il est vrai que son potentiel en matière d’énergie du vent est un des meilleurs au monde. Avant Hornsea 2, en 2020, l’éolien fournissait déjà 24,2 % de la production électrique britannique. À titre de comparaison, en France, la part de l’éolien dans la production totale d’électricité n’est que de 7,9 %. Dans l’Hexagone, c’est le nucléaire qui est encore largement dominant (67,1 %) mais aussi l’hydraulique (13 %). L’éolien n’est que 3e.

“Le Royaume-Uni est véritablement un leader mondial de l’éolien offshore, a souligné Duncan Clark, responsable de la Région UK chez Ørsted. Et l’achèvement de Hornsea 2 est une étape importante pour l’industrie éolienne offshore. Non seulement au Royaume-Uni mais dans le monde entier. Les événements mondiaux actuels soulignent plus que jamais l’importance de projets d’énergie renouvelable phares comme Hornsea 2. Cela participe à aider le Royaume-Uni à accroître la sécurité et la résilience de son approvisionnement énergétique. Et à réduire les coûts pour les consommateurs en réduisant la dépendance aux combustibles fossiles coûteux.”

Tags:

A lire aussi :