Découvrir  > Ils construisent la première tiny house autonome 100 % low-tech

Written by 14 h 20 min Découvrir

Ils construisent la première tiny house autonome 100 % low-tech

Le 17/04/2019 par Sofia Colla
Sept grandes villes ont basculé dans l'escarcelle d'EELV, sans compter les victoires de listes communes aux écologistes et aux socialistes. (Crédit : Shutterstock)
Sept grandes villes ont basculé dans l'escarcelle d'EELV, sans compter les victoires de listes communes aux écologistes et aux socialistes. (Crédit : Shutterstock)

D’amour et d’eau fraîche, ou presque. L’association Low-tech lab entend bien montrer qu’il est possible de vivre sobrement, en puisant dans l’énergie du soleil, des déchets ou du vent. 
 
À l’automne dernier, l’association avait organisé une exposition à Paris mettant en lumière douze “low-tech”. C’est-à-dire douze technologies simples, durables et accessibles à tous tant techniquement qu’économiquement. Des technologies qui en sus ne nécessitent pas d’être raccordées au réseau d’eau ou d’électricité. Parmi elles : un biodigesteur, un chauffe-eau solaire ou encore des toilettes sèches.
 

 
Ces technologies avaient été recensées au cours d’un tour de France, à la rencontre d’inventeurs de low-tech. Après avoir sourcé ces solutions, les membres de l’association se sont posé une question : comment les intégrer à la vie quotidienne… et donc dans une maison ?

Des low-tech en quête d’un habitat durable

Ni une, ni deux, Pierre-Alain Lévêque et Clément Chabot, deux ingénieurs du Low-tech Lab, se lancent dans la construction d’une tiny house sur roulettes équipée de low-tech.

Elles devraient leur permettre de diviser par quatre leur consommation d’électricité.
 
Aujourd’hui, la tiny house est presque prête. Ils vont tous les deux y vivre en colocation à Concarneau pendant dix mois ce qui donnera lieu à une web-série vidéo, en collaboration avec Mia Productions, baptisée En quête d’un habitat durable, montrant leur quotidien dans cette mini-maison low-tech.
 
Une manière de tester ces technologies qui, comme l’explique Clément Chabot dans la vidéo, “marchent toutes super bien”, en théorie. “Mais on n’est pas à l’abri de quelques surprises”, prévient-il.
 
Tous les mois, un nouvel épisode sera mis en ligne. Découvrez le premier épisode sorti ce mercredi 17 avril :

Tags:

A lire aussi :

  • Ces communautés qui préparent le monde d’après

    Respirer

    Ces communautés qui préparent le monde d’après

    Pour expérimenter de nouveaux modes de vie à la campagne, quoi de mieux que s’unir par groupes d’affinité ? De l’Ardèche à la Dordogne, en passant par l’Auvergne, petit tour de France de ces laboratoires d’autosubsistance.
  • Dans cette maison-serre, un architecte et sa famille vivent en autonomie

    Découvrir

    Dans cette maison-serre, un architecte et sa famille vivent en autonomie

    Cet article a été initialement publié en mars 2019 sur le site de WeDemain.fr “En ce moment, alors qu’il fait 10 degrés dehors, il fait entre 22 et 24 degrés dans notre jardin. C’est très agréable !” En janvier, Koen Vandewalle, sa femme et ses cinq enfants se sont installés dans leur nouvelle “maison-serre” à …
  • Ils ont vécu 6 mois dans une tiny house low-tech

    Découvrir

    Ils ont vécu 6 mois dans une tiny house low-tech

    Vivre en toute autonomie dans une tiny house 100 % low-tech. C’est le défi que se sont lancés deux ingénieurs de l’association Low-tech Lab : pendant 10 mois, ils habiteront dans cette maisonnette et testeront une dizaine de technologies simples, durables et accessibles à tous tant techniquement qu’économiquement.        En parallèle, ils publient chaque mois …
Close