Découvrir  > J’ai créé ma carte d’identité numérique sur smartphone (et vous pouvez le faire vous aussi)

Written by 13 h 09 min Découvrir, Societe-Economie

J’ai créé ma carte d’identité numérique sur smartphone (et vous pouvez le faire vous aussi)

Disponible en bêta test auprès de quelques milliers de Françaises et Français, la carte d’identité numérique sera disponible pour tous en 2023. On vous explique comment ça fonctionne.

Le 13/12/2022 par Florence Santrot
carte identité numérique

L’application sera bientôt disponible pour tous mais quelques milliers de personnes testent déjà l’application en version bêta. Après Android, France Identité a ouvert une jauge permettant d’installer son app de carte d’identité numérique en avant-première sur iPhone. En octobre dernier, le temps de quelques heures et via un tweet laconique, un lien était actif pour télécharger « France Identité » en version iOS. Nous avons profité de l’occasion pour tester ce nouveau service, qui ne sera déployé complètement que courant 2023 pour l’ensemble des Françaises et des Français. Il est néanmoins désormais possible de le télécharger en version test pour Android ou iOS) dès à présent.

Cette carte d’identité numérique n’aura rien d’obligatoire. Elle vise à faciliter les différentes démarches administratives via Internet, que ce soit auprès d’organismes étatiques que de sociétés privées. Cela s’inscrit dans la lignée de FranceConnect, qui permet déjà à quelque 33 millions d’utilisateurs d’accéder de manière sécurisée à plus de 1 200 services. 14 millions de personnes utilisent déjà ce système plus de quatre fois par an. Mais France Identité va un cran plus loin. « C’est une déclinaison, dans son téléphone, de sa carte nationale d’identité permettant de prouver son identité et d’éditer des attestations électroniques pour faciliter ses différentes démarches en ligne« , résume Hervé Bonazzi, CEO d’Archipels, société française spécialisée dans la certification de documents et la vérification d’identité.

Numériser sa carte d’identité : une étape encore un peu chaotique

Pour pouvoir tester le service dès à présent, il faut posséder une carte d’identité au nouveau format carte de crédit. En effet, seul ce modèle intègre une puce NFC (Near Field Communication). Cette technologie sert à échanger des données entre un lecteur (votre carte d’identité) et tout terminal compatible (ici votre smartphone). Une fois l’application France Identité téléchargée, il faut ensuite « scanner » sa carte d’identité physique. Cela va créer une version numérique, qui n’existera que sur ce téléphone.

Pour cela, il suffit de suivre les différentes étapes à l’écran. Il faudra placer, le moment venu, la carte plastique au dos du smartphone, tout près du lecteur de NFC. Dans notre cas, il a fallu s’y reprendre à plusieurs fois pour que l’appli parvienne à « lire » les données stockées dans la puce. L’app récupère alors nom, prénom, adresse, âge, photo etc. Des petits bugs qui n’ont rien d’anormal puisque le système est encore en phase de test. Les équipes de France Identité échangent avec Apple pour améliorer l’efficacité de la récupération des données. Tout comme ils l’ont fait avec Google pour Android. Il ne reste plus ensuite qu’à créer un code personnel pour sécuriser le tout. Voilà que votre carte d’identité numérique apparaît à l’écran.

carte identité numérique
Détail de la carte d’identité numérique : Crédit : Gouvernement.

Quel usage pour cette carte d’identité numérique ?

Cette carte électronique est identique à celle au format carte de crédit que vous tenez en main. Mais elle ne la remplace par pour autant. Elle vous permet de garantir votre identité en ligne mais n’a pas pour but d’être utilisée IRL (in real life, dans la vraie vie). Les données qui y sont rattachées sont stockées uniquement sur votre téléphone, sans sauvegarde dans un quelconque cloud. « Aucune donnée d’identité n’est conservée sur un serveur centralisé par l’application. Chaque usager conserve ainsi la pleine maîtrise de ses données personnelles, dans la carte elle-même et dans le téléphone », explique Hervé Bonazzi.

Elle présente l’avantage de pouvoir prouver son identité en ne divulguant que les informations nécessaires. Quand le système sera effectivement actif, vous pourrez ainsi créer en quelques secondes et gratuitement un justificatif d’identité. Utile pour souscrire à une mutuelle, valider un acte notarié, demander un vote par procuration, etc. Il suffit d’indiquer le destinataire, de choisir la durée de validité du document (1 semaine à 3 mois) et un motif d’utilisation. Il ne reste plus qu’à télécharger le document ou le partager directement par mail ou SMS. Enfin, il sera aussi possible de scanner un QR Code afin de gagner en rapidité.

Seules les informations nécessaires seront partagées

Ce système de partage des données électroniques va aussi permettre de ne partager que les informations vraiment utiles. Ou même mieux, uniquement la preuve d’une chose sans révéler cette information. C’est ce qu’on appelle en anglais le « zero knowledge proof » ou « preuve à divulgation nulle de connaissance » en français. Par exemple, imaginons qu’il est nécessaire de prouver qu’on est majeur pour accéder à un site de paris en ligne. La carte d’identité numérique permet de prouver que l’on a plus de 18 ans, sans pour autant révéler son âge précis.

Faire le choix des données divulguées deviendra donc la norme plutôt que de devoir partager bien plus d’informations que nécessaire. « C’est ce qu’on appelle l’identité souveraine. Chacun reste propriétaire de ses données et pourra choisir, via France Identité, de partager tout ou partie des informations selon le cas de figure », assure Hervé Bonazzi.

À l’heure actuelle, on ne peut que stocker les informations de sa carte d’identité et les usages sont encore très limités mais, une fois que le service sera officiellement lancé et que de plus en plus de sites auront recours à ce système, l’intérêt sera croissant. Surtout qu’il est prévu de pouvoir stocker également d’autres données stratégiques dans cette application sécurisée. Données bancaires, contrats d’énergie, relevés d’imposition, etc. Objectif : se simplifier la vie et gagner du temps.

SOUTENEZ WE DEMAIN, SOUTENEZ UNE RÉDACTION INDÉPENDANTE
Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et abonnez-vous à notre magazine.

Tags:

A lire aussi :