Découvrir  > Jardinage confiné : comment cultiver légumes et fleurs sans jardin

Written by 16 h 03 min Découvrir, Ma maison demain

Jardinage confiné : comment cultiver légumes et fleurs sans jardin

Le jardinage est une occupation idéale en période de confinement, même dans un petit espace. Voici nos conseils pour cultiver fleurs, légumes et herbes aromatiques dans votre cuisine ou sur votre balcon.

Le 20/04/2020 par Pauline Vallée
Crédit : Shutterstock
Crédit : Shutterstock

Soleil, températures agréables, fleurs qui sortent de terre… Le printemps est bien là, mais tous les Français n’en profitent pas de la même façon. Selon une enquête Ifop  parue le 8 avril, près de la moitié de la population est confinée dans un logement dépourvu de jardin depuis le 15 mars dernier. Et plus d’une personne sur dix n’a pas accès à une terrasse ou un balcon.

Heureusement, il est possible de laisser libre court à son goût du jardinage sans vivre dans un grand espace ! Voici quelques astuces pour faire pousser fleurs, légumes, fruits et plantes aromatiques sur un balcon, un rebord de fenêtre, et même en intérieur.

Sur un balcon ou un bord de fenêtre

Avant de vous lancer, prenez le temps d’évaluer le niveau d’ensoleillement et l’exposition  au vent de l’espace dont vous disposez, deux conditions qui vont déterminer les espèces qui s’épanouiront au mieux en pot et jardinière.

Si vous habitez dans un immeuble, mieux vaut consulter le règlement de copropriété afin de s’assurer que la suspension de jardinières est autorisée.

Côté semences, on peut se procurer des kits en ligne via des sites spécialisés, ou acheter des graines et plants en jardinerie. Celles-ci ont rouvert depuis début avril sur l’ensemble du territoire français. La période est idéale pour planter des vivaces (anémone, géranium, campanule…), mais aussi des plantes grimpantes comme la clématite, qui outre leur aspect décoratif feront aussi office de brise-vent et brise-vue.

Outre les fleurs, les herbes aromatiques s’adaptent bien pot, comme le thym, le basilic, le persil ou la menthe, ainsi que certains légumes et fruits : tomates-cerises, fraises, courgettes, piments, céleris, salades, radis, poivrons…

Les comptes Instagram @potagerdebalcon ou @monpetitbalcon  donnent une bonne idée de ce qu’il est possible de réaliser.

Vous pouvez également suivre notre technique pour faire pousser des pommes de terre en grande quantité  dans un coin de votre balcon.

En intérieur

Vous ne possédez pas de balcon, et la suspension de jardinière est interdite dans votre immeuble ? Pas de panique, ils existent également une multitude de solutions, naturelles ou connectées, pour jardiner en intérieur.

Les plus technophiles opteront pour un potager connecté, qui auto-alimente les plants en eau, lumière et nutriments. Consultez ici notre comparatif.

Certaines techniques permettent également de faire pousser des légumes sans terre. Un peu de soleil et de l’eau suffisent. Vous pouvez par exemple placer une bouture de laitue, fenouil, céleri ou poireaux dans un petit récipient rempli d’eau (un bol ou un verre font très bien l’affaire).

A raison d’un changement d’eau tous les deux jours, les plantes se développent en quelques semaines. Autre avantage du bouturage : il vous permet de réutiliser des déchets alimentaires, et donc de réduire votre production d’ordures !

Enfin, les jardiniers d’intérieur peuvent opter pour un potager vertical, qui accueille les plantations en optimisant l’espace. Certains modèles sont disponibles dans le commerce, mais vous pouvez aussi le bricoler vous-même en suivant un des nombreux tutos disponibles sur Internet.

Tags:

A lire aussi :

Close