Découvrir  > PHOTOS – Après les Jeux olympiques, ces infrastructures tombées en ruine

Written by 15 h 23 min Découvrir • 10 Comments

PHOTOS – Après les Jeux olympiques, ces infrastructures tombées en ruine

Avant les Jeux olympiques prévus cet été à Tokyo, tour d’horizon des nombreuses infrastructures tombées à l’abandon après les compétitions.

Le 11/05/2021 par Sofia Colla
Ces pistes de bobsleigh sont une relique des jeux olympiques de Sarajevo, en 1984.
Ces pistes de bobsleigh sont une relique des jeux olympiques de Sarajevo, en 1984. (Crédit : Instagram / @gromaroma)
Ces pistes de bobsleigh sont une relique des jeux olympiques de Sarajevo, en 1984. (Crédit : Instagram / @gromaroma)

Stades, terrains d’athlétisme, centres aquatiques… De nouvelles infrastructures ont vu le jour en peu de temps pour accueillir les Jeux olympiques de Tokyo, reportés à l’été 2021. La France se prépare aussi pour l’organisation des J.O. de 2024. Mais bien rares sont les millésimes à mériter une médaille pour leur bonne gestion des infrastructures une fois l’événement terminé.

Si ces constructions sont nécessaires à la tenue d’un tel évènement, leur utilité à long terme pose question. Ces travaux demandent en effet un investissement important. Les organisateurs des J.O. de Tokyo n’ont pas révélé la somme dépensée, mais le coût total a été évalué à 1 350 milliards de yens (11 milliards d’euros) en décembre 2019.

L’environnement, victime collatérale des Jeux olympiques

Les infrastructures pharaoniques qui sortent de terre ont aussi un impact écologique… pour trop souvent finir abandonnées. Berlin en 1936, Grenoble en 1968, Athènes en 2004, Pékin en 2008 ou plus récemment les jeux d’hiver de Sotchi en 2014… Toutes ces villes comptent des vestiges des infrastructures des J.O. passés. Dont un bon nombre sont aujourd’hui en ruine ou à l’abandon.

En France, le gouvernement a exprimé son intention d’organiser des J.O. “exemplaires” en matière écologique et a réfléchi ses sites olympiques en conséquence. Reste à voir ce qui sera fait concrètement. En attendant, voici un petit tour du monde de ces lieux fantômes.

Jeux olympiques d’été à Berlin, Allemagne (1936)

Do the Swim
Piscine olympique

Village olympique

Jeux olympiques d’été à Helsinki, Finlande (1952)

Piscine

Jeux olympiques de Grenoble, France (1968)

Tremplin

À lire aussi : En images : quand la nature reprend les lieux abandonnés par l’Homme

Jeux olympiques de Moscou, URSS (1980)

Piscine en Russie

Stade en Estonie

J.O. de Sarajevo, Bosnie-Herzégovine (1984)

Piste de bobsleigh 

Hôtel

Podium 

J.O. d’Athènes, Grèce (2004)

Complexe olympique

Piscine olympique

Stade

Centre de canoë-kayak

Fontaine

J.O. de Pékin, Chine (2008)

Village Olympique

Arène de beach-volley

À lire aussi : Jeux olympiques : La malédiction des « éléphants blancs »

Tags:

A lire aussi :

  • Deux nouveaux sports aux Jeux paralympiques de Tokyo

    Découvrir

    Deux nouveaux sports aux Jeux paralympiques de Tokyo

    Tout comme pour les Jeux olympiques, les Jeux paralympiques de Tokyo comptent deux nouvelles disciplines : le parataekwondo et le parabadminton qui font leur entrée aux Jeux. Deux sports dans lesquels des Français visent l’or.
  • De basketteur à jardinier, découvrez trois robots des JO

    Découvrir

    De basketteur à jardinier, découvrez trois robots des JO

    Dans le pays de la technologie, à l’occasion des JO de Tokyo, les spectateurs ont pu découvrir des robots insolites. Basketteur ou jardinier zen, découvrez trois innovations qui ont émerveillé le public.
  • Les JO de Tokyo, médaille d’or de l’écologie ?

    Déchiffrer

    Les JO de Tokyo, médaille d’or de l’écologie ?

    Avec ses lits en carton, sa flamme à l’hydrogène, et surtout grâce à l’absence de visiteurs, les JO de Tokyo pourraient être les moins polluants de l’histoire.