Découvrir  > Une plateforme pour comparer les indices de réparabilité

Written by 16 h 29 min Découvrir, Ma maison demain

Une plateforme pour comparer les indices de réparabilité

À partir du 1er janvier 2021, certains appareils électroménagers devront afficher un “indice de réparabilité”. Un site répertorie ces notes pour les rendre accessibles aux utilisateurs dans la durée.

Le 07/01/2021 par Sofia Colla
Indice réparabilité
À partir du 1er janvier 2021, les fabricants doivent afficher un indice de réparabilité sur leurs appareils électroménagers. (Crédit : IndiceReparabilite.fr / Shutterstock)
À partir du 1er janvier 2021, les fabricants doivent afficher un indice de réparabilité sur leurs appareils électroménagers. (Crédit : IndiceReparabilite.fr / Shutterstock)

Marre des appareils électro-ménagers qui ne durent pas ? Bonne nouvelle, un “indice de réparabilité” va apparaître sur certains d’entre eux dans les semaines à venir, comme prévu par la loi anti-gaspillage du 10 février 2020. Cette note, allant de 1 à 10, prend en compte une dizaine de critères (démontabilité, disponibilité et prix des pièces détachées…). Pour le moment, sont concernés les smartphones, les ordinateurs portables, les téléviseurs, les lave-linges à chargement frontal ou les tondeuses à gazon.

Et pour aider les consommateurs à faire leur choix, la start-up Spareka lance la plateforme IndiceReparabilite.fr qui permet de comparer les indices de différents produits.

Spécialisée dans l’autoréparation, Spareka a participé pendant deux ans à la définition de la grille de notation avec les fabricants, des associations, le Ministère de la Transition Écologique et l’ADEME.

“Nous voulions une plateforme qui soit librement consultable par tous et qui ne soit pas soumise aux fabricants, pour que les utilisateurs puissent aller chercher la note d’un appareil même lorsque celui-ci n’est plus en vente”, explique Ophélie Baguet, responsable communication chez Spareka. 

À lire aussi : Obsolescence programmée : “Il faut oser réparer !”

Ralentir le gaspillage

Pour le moment, le site recense très peu de produits. “Depuis le 1er janvier 2021, l’indice est obligatoire mais il y a une tolérance d’un an car le texte de loi a été remis seulement le 29 décembre. Donc cela laissait très peu de temps aux fabricants pour s’organiser”, explique-t-elle. “Pendant cette année, il n’y aura pas de sanction de la DGCCRF (La Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes, ndlr). Les notes arriveront donc de manière progressive.” 

À lire aussi : Confinement DIY: réparez votre électroménager en visioconférence

Spareka récupère les indices auprès des fabricants ou, le plus souvent, des distributeurs. Les grilles de calcul pour chaque catégorie d’électroménagers sont téléchargeables librement par les utilisateurs ou par les associations qui le souhaitent pour vérifier les notes.

À lire aussi : Anti-obsolescence programmée : cette start-up répare votre électroménager

“Le seul but de la plateforme est de donner de la visibilité à cette mesure qui est incroyable pour ralentir le gaspillage des électroménagers. C’est la première fois que l’on parle autant de réparabilité et de durabilité. C’est vraiment un indice qui aide le consommateur à mieux choisir”, conclut Ophélie Baguet. 

Tags:

A lire aussi :