Inventer  > Cycle Zéro : une appli pour récupérer gratuitement des matériaux de chantiers

Written by 13 h 45 min Inventer, Societe-Economie • 3 Comments

Cycle Zéro : une appli pour récupérer gratuitement des matériaux de chantiers

L’application Cycle Zéro est un système malin de récupération gratuite des matériaux sur les chantiers par des particuliers.

Le 27/03/2023 par Florence Santrot
cycle zéro
Des radiateurs presque neufs qui seront réemployés chez des particuliers grâce à l'application Cycle Zéro. Crédit : Cycle Zéro.
Des radiateurs presque neufs qui seront réemployés chez des particuliers grâce à l'application Cycle Zéro. Crédit : Cycle Zéro.

C’est presque trop beau pour être vrai. L’application Cycle Zéro met en relation des chantiers qui ont des « déchets » dont ils doivent se débarrasser avec des particuliers qui cherchent des solutions pour faire leurs travaux à moindre coût et en limitant leur empreinte carbone. « Ce ne sont pas réellement des déchets, mais du matériel encore en bon état qui peut tout à fait être réutilisé. Plutôt que de le mettre à la benne, autant le donner, c’est moins cher ! », explique Karima Lebsir, architecte et cofondatrice de l’application Cycle Zéro.

Lancée en septembre 2022, cette app a fait de l’économie circulaire dans la construction son cheval de bataille. Il faut dire qu’il y a beaucoup à faire. « 68 % des déchets en France proviennent du BTP, c’est vertigineux. Face au gaspillage frappant que j’ai pu voir sur des chantiers, j’ai eu l’idée, avec deux autres amis, de mettre en place un système de récupération gratuite des matériaux sur les chantiers par des particuliers », ajoute Karima Lebsir.

« 68 % des déchets en France proviennent du BTP »

Karima Lebsir

L’économie circulaire sur les chantiers

En compagnie de Selim Zouaoui, également architecte, et de Jules Loubaresse, développeur, Karima Lebsir a donc créé cette application. Ce qui a provoqué le déclic ? « En tant qu’architecte spécialisée en chantiers, j’ai eu à suivre de gros projets comme une tour à La Défense, des sièges sociaux de grandes entreprises, etc. Et j’ai constaté qu’on mettait souvent des fenêtres en très bon état à la benne. Qu’on jetait des radiateurs presque neufs, des isolants en surplus… Ou encore qu’on se débarrassait d’une cuisine équipée installée seulement quelques mois auparavant. Quand j’ai vu que du carrelage encore en cartons allaient être jetés juste parce que le commanditaire des travaux n’aimait finalement pas la couleur, je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose. »

Concrètement, Cycle Zéro passe des accords avec des chefs de chantier. Ceux-ci listent les matériaux susceptibles d’être réemployés. Karima et son équipe se déplacent pour constater l’état général. Puis ils répertorient les produits sur la plateforme, une fois la dépose propre réalisée. Les éléments sont classés dans l’appli selon dix grandes catégories (carrelage, peinture, électricité, plâtrerie, porte/fenêtre, etc.). Un particulier peut alors réserver les matériaux dont il a besoin et qui se situent à proximité. Sa demande validée, il ne lui reste plus qu’à se rendre sur le chantier pour récupérer gratuitement les éléments. Un bon de cession, preuve du réemploi, est dressé pour la traçabilité.

cycle zéro
L’équipe de Cycle Zéro. Crédit : Cycle Zéro.

Une opération gagnant-gagnant-gagnant

Cycle Zéro
Aperçu de l’application Cycle Zéro. Crédit : Cycle Zéro.

« Nous avons décidé de ne pas faire payer les particuliers parce que nous estimons que la préservation de la planète doit être la plus inclusive possible. C’est aussi une manière de venir en aide à ceux qui n’ont pas les moyens de faire des travaux actuellement. Surtout avec cette inflation galopante », pointe l’architecte. Une démarche à laquelle sont sensibles les ouvriers des chantiers qui mettent de côté le surplus qui aura une seconde vie grâce à Cycle Zéro.

Les chefs de chantier sont eux aussi gagnants car ils font des économies. « Une benne, c’est 600 à 800€. Imaginez si vous avez 4-5 bennes chaque semaine sur votre chantier… Nous proposons aux chefs de chantier de payer moins cher pour passer par notre plateforme », ajoute Karima Lebsir. Ils paient en effet 2 à 3 fois moins cher que le prix d’une benne. L’argent qu’ils versent à Cycle Zéro participe à rémunérer l’équipe. Et la traçabilité du système permis par l’application prouve les efforts des chefs de chantier en matière d’économie circulaire.

Dernier gagnant du processus ? La planète. Ce système assure que des matériaux encore en très bon état (la plupart a été utilisée 2-3 ans, tout le matériel électronique est testé…) ne soient pas incinérés ou enfouis. Cycle Zéro réduit ainsi l’empreinte carbone de ces chantiers. Et évite que des particuliers ne soient obligés de se rendre en magasin pour s’équiper.

Plusieurs tonnes d’équivalent CO2 économisés chaque mois avec Cycle Zéro

« Sur le mois de novembre 2022, nous avons fait le calcul avec l’aide de Cinark et comparé les résultats via les données de l’Ademe. Notre initiative a permis d’économiser 4,6 tonnes d’équivalent CO2. Cela représente 252 jours de chauffage collectif ou 12 000 kg d’ordures ménagères », détaille l’architecte.

Cycle Zéro travaille principalement en région parisienne mais commence aussi à avoir des demandes en Bretagne, à Marseille… Un véritable réseau est en train de se créer. L’application se fait aussi connaître auprès des écoles d’architecture afin que la plateforme devienne peu à peu un réflexe sur les chantiers du BTP. Et ce, qu’ils soient commandités par des bailleurs sociaux ou des maîtrises d’ouvrage privées (entreprises ou particuliers).

SOUTENEZ WE DEMAIN, SOUTENEZ UNE RÉDACTION INDÉPENDANTE
Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire
et abonnez-vous à notre magazine.

A lire aussi :