Ma maison demain  > Ce couple installe une tiny house dans son jardin pour héberger des personnes réfugiées

Written by 16 h 38 min Ma maison demain, Partager

Ce couple installe une tiny house dans son jardin pour héberger des personnes réfugiées

Le projet In My Backyard permet aux propriétaires d’accueillir deux personnes réfugiées dans une mini maison. Un couple de Montreuil, en Seine-Saint-Denis sera le premier à tester ce dispositif dès octobre.

Le 12/09/2017 par Sofia Colla
Deux espaces pour préserver l'intimité de chacun. Crédit : In My Backyard
Deux espaces pour préserver l'intimité de chacun. Crédit : In My Backyard

Et si nous partagions notre espace de vie avec ceux qui en ont besoin ? L’association Quatorze, spécialisée dans l’architecture sociale et solidaire, propose d’installer gratuitement une tiny house dans son jardin, afin de fournir un toit à deux personnes réfugiées.

Ce projet, baptisé In My Backyard (IMBY), est ainsi un moyen de découvrir de nouvelles cultures, de nouvelles personnes et surtout de participer à l’intégration de migrants ayant obtenu leur statut de réfugié.

Intégration sociale

À Montreuil, Charlotte et Dominique sont les premiers à avoir accepté qu’une mini maison soit installée sur leur terrain à cet effet. À l’issue d’un chantier participatif de quelques jours, la tiny house sera habitable en octobre.

L’expérimentation repose sur un contrat tripartite d’hébergement, et non de location, entre la personne en charge du suivi social, l’hôte et le bénéficiaire du logement. Ce contrat définit les règles de vie et les conditions de sortie du logement, en cas de problème.

Cette maisonnette modulable, d’une vingtaine de mètres carrés, peut accueillir deux personnes. Elle comprend une cuisine, une salle de bain, des toilettes, un espace nuit en mezzanine et un espace de vie commune.

Les personnes accueillies bénéficient d’un suivi social par le Samu Social de Paris. Cela comprend un accompagnement psychologique, l’ouverture de droits à la santé ainsi qu’une aide pour trouver un emploi et un logement pérenne.

En contrepartie, les bénéficiaires sont redevables d’une petite gratification, dont le montant est déterminé en fonction de leur situation. Le but est, à terme, que ces personnes réfugiées soient autonomes et complètement intégrées à la société française.

Tiny house écolo

Imaginées par les architectes de Quatorze et de DAT Pangea, studio d’architecture, ces tiny house sont essentiellement constituées de biomatériaux. Leur charpente est en bois, leur isolation en carton et leur bardage de bois est conçu selon la technique japonaise du bois brûlé.

Crédit : In My Backyard

Les différents modules de ces mini maison sont préfabriqués dans un atelier en Bourgogne. L’assemblage se base sur un système d’inspiration japonaise, disponible en open source et réalisable en fab Lab. Ces habitations sur roues s’adaptent ensuite à tout type de terrain.

Les propriétaires participant à ce dispositif, qui peuvent résider n’importe où en France, s’engagent à accueillir l’une de ces maison pendant deux ans. À l’issue de cette période, ils pourront décider de prolonger l’expérience, de racheter la maisonnette pour leur usage personnel ou de sortir du projet. Dans ce cas, la maison est démontée puis reconstruite dans un autre jardin. 

Tags:

A lire aussi :

  • Une caravane-tiny house pour voyager en toute liberté

    Découvrir

    Une caravane-tiny house pour voyager en toute liberté

    VIDÉO. Pouvoir s'installer au bord d’un lac, d’une rivière ou à l’orée d’une forêt, en profitant d’un confort proche de celui d’une maison... C’est ce que propose l’entreprise néerlandaise Haaks avec un véhicule à mi chemin entre la caravane et la tiny house.
  • Ils ont vécu dans une tiny house 100 % low-tech : le bilan

    Découvrir

    Ils ont vécu dans une tiny house 100 % low-tech : le bilan

    Deux ingénieurs du Low-tech Lab se sont installés dans une tiny house équipée d’une dizaine de technologies simples, durables et accessibles. Pendant dix mois, ils ont partagé leurs aventures en vidéo... Dans ce dernier épisode, ils dressent le bilan de l'expérience.
  • Une salle de bain low-tech dans une tiny house

    Découvrir

    Une salle de bain low-tech dans une tiny house

    Vivre en toute autonomie dans une tiny house 100 % low-tech. C’est le défi que se sont lancés deux ingénieurs de l’association Low-tech Lab : pendant 10 mois, ils habiteront en colocation dans cette maisonnette et testeront une dizaine de technologies simples, durables et accessibles à tous tant techniquement qu’économiquement.       En parallèle, ils publient …