Partager  > Avant la COP26, ils lancent une Alliance des générations pour le climat

Written by 17 h 21 min Partager

Avant la COP26, ils lancent une Alliance des générations pour le climat

Cette alliance entend conjuguer “l’imagination des jeunes et l’expérience des moins jeunes” pour accélérer le combat climatique alors que s’ouvre la COP26. Un projet parrainé par Corinne Lepage et Jean Jouzel.

Le 26/10/2021 par Alice Pouyat
Jeunes et moins jeunes s'unissent avant la COP26, la conférence des Nations Unies pour le climat.
Jeunes et moins jeunes s'unissent avant la COP26, la conférence des Nations unies pour le climat. (Crédit Shutterstock)
Jeunes et moins jeunes s'unissent avant la COP26, la conférence des Nations unies pour le climat. (Crédit Shutterstock)

Têtes blondes et cheveux blancs. Greta Thunberg et Jane Goodall… Et si le combat pour le climat passait, entre autres, par une alliance des générations ? Le projet germe alors que la très prochaine COP26 s’annonce pour le moins laborieuse.

“Aujourd’hui, les jeunes ressentent une grande anxiété, et ont un sentiment d’impuissance lié à la difficulté de nouer le dialogue avec les dirigeants”, témoigne Manon Combe, étudiante à l’École des métiers de l’environnement et membre de l’association COP Trotteur.

D’où cette idée : “Faire alliance avec les plus âgés, conjuguer les talents pour peser davantage dans les décisions politiques”, poursuit Côme Girschig, membre des Jeunes ambassadeurs pour le climat.

Cette “Alliance des générations” a été lancée officiellement le 21 octobre, lors du salon Talents for the Planet, devant quelque 200 participants. Une idée coordonnée par Jacques Bregeon, fondateur du Collège des Hautes Études de l’Environnement & du Développement Durable. Et parrainée par le climatologue Jean Jouzel ainsi que par l’avocate Corinne Lepage.

Des rencontres sur tout le territoire après la COP26

Jeunes et moins jeunes s'unissent avant la COP26, la conférence des Nations Unies pour le climat.
Lancement de l’Alliance dix jours avant l’ouverture de la COP26.

“Sa forme exacte reste encore à définir”, explique Jacques Bregeon. “Nous allons en décider collectivement avec tous les intéressés, fin novembre après la COP26.”

Pour l’heure, l’idée est de créer un think tank et une plateforme d’information, qui organisera des rencontres entre générations, et essaiera de répliquer des projets réussis sur tout le territoire.

L’Alliance entend aussi remettre chaque année un “Trophée de l’Alliance” saluant la coopération entre générations.

À lire aussi : Réchauffement climatique : ces mamies font de la résistance !

Éviter une guerre de générations

“Cette alliance est très prometteuse car si l’imagination est du côté des jeunes, l’expérience est de l’autre côté”, plaide à son tour Corinne Lepage, marraine du projet. “D’autant que la génération passée, dont je fais partie, a un grand besoin de transmettre.”

Une question également de paix sociale selon l’avocate : “Face au changement climatique, nous n’avons plus le choix de ce qu’on doit faire. Mais on peut choisir la façon de le faire : par la brutalité, la violence, ou par la coopération. Si on veut gagner ce combat contre le réchauffement, il faut à tout prix éviter la guerre générationnelle.”

Les intéressés par cette future Alliance pour le climat peuvent écrire à contact@alliance-générations-climat.org. En fonction du bilan de la COP26 fin novembre, ils décideront des actions à lancer, puis se retrouveront pour une nouvelle assemblée début 2022.

Tags:

A lire aussi :