Ralentir  > Bonheur national brut : la France progresse au classement mondial

Written by 16 h 50 min Ralentir • One Comment

Bonheur national brut : la France progresse au classement mondial

Pour la première fois depuis la création du World Happiness Report créé par l’ONU, la France figure dans le Top 20 de cet indice mondial du bonheur. Explications.

Le 29/04/2022 par Florence Santrot
bonheur
L'indice du bonheur est créé par l'ONU depuis 2013 sur la base de six critères. Photo : Shutterstock.
L'indice du bonheur est créé par l'ONU depuis 2013 sur la base de six critères. Photo : Shutterstock.

Êtes vous heureuse ou heureux ? Selon le classement mondial de l’ONU, le World Happiness Report 2022, les Françaises et Français sont loin d’être les plus à plaindre. Même s’ils ne le perçoivent pas forcément comme cela. Chaque année depuis 2013, l’Organisation des Nations Unies établit ce classement en fonction de six critères. Parmi eux, le PIB, l’espérance de vie en bonne santé, la confiance dans le gouvernement ou encore le niveau de solidarité. Et pour la première fois, la France entre dans le top 20, à la 20e position sur 146 pays scrutés.

Premier constat, assez logique, le monde va beaucoup mieux en 2022 que durant la pandémie. Et l’évolution est globalement positive sur l’ensemble de la décennie. “Il n’est pas sûr que le monde soit plus heureux maintenant, mais le monde est plus axé sur le bonheur et le bien-être qu’il ne l’était il y a dix ans, a déclaré Jeffrey Sachs, un des co-auteurs de l’étude. Et cela en soi nous offre un espoir que nous pouvons transformer cette meilleure compréhension en un vrai bonheur dans le monde.”

Cinq pays nordiques dans le Top 10

C’est la Finlande qui arrive sur la plus haute marche du podium, pour la cinquième année consécutive. Il devance le Danemark (2e) et l’Islande (3e). Un trio de tête peu surprenant car ces pays nordiques trustent depuis de nombreuses années les premières places du classement. Juste derrière, on retrouve d’autres pays européens : la Suisse, les Pays-Bas, le Luxembourg, la Suède et la Norvège. Viennent ensuite Israël et la Nouvelle-Zélande pour clore ce Top 10.

Afghanistan et Liban en queue de peloton

A contrario, en dernière position, on retrouve l’Afghanistan et le Liban. Le premier a vu le retour des Talibans au pouvoir en 2021. Le second est touché par une grave crise économique, qui implique une très forte inflation et une situation humanitaire alarmante.

“Des recherches ont montré que le classement national élevé de certains pays n’est pas tant une question de culture que la façon dont les institutions d’un pays prennent soin de leur population”, explique Frank Martela, philosophe et scientifique de l’université d’Aalto, en Finlande.

La France et le bonheur, une histoire compliquée

“La leçon du Rapport mondial sur le bonheur ces dernières années est que la solidarité sociale, la générosité entre les gens et l’honnêteté du gouvernement sont cruciaux pour le bien-être, ajoute Jeffrey Sachs. Les dirigeants mondiaux devraient en tenir compte”. En entrant dans le Top 20, la France atteint son meilleur score depuis la création de ce rapport de l’ONU. Par le passé, elle s’est même déjà retrouvée à plusieurs reprise reléguée au-delà de la trentième place. Pourquoi un tel pessimisme et mal-être alors que, objectivement, d’autres pays européens assez similaires se classent mieux que l’Hexagone ? L’Allemagne est 14e par exemple.

Selon le sociologue Gaël Brulé, “les Français ont le sentiment que leur destin leur échappe, qu’ils ne sont pas maîtres de leurs choix. La faute, notamment, à un système politique, administratif, mais aussi scolaire très hiérarchisé, ultraconcentré”. Cette trop forte prégnance de l’administration dans notre quotidien nous donnerait le sentiment que notre destin nous échappe. Que nous ne sommes pas maîtres de nos choix. Bref, selon le chercheur, pour être heureux et optimiste, il faut pouvoir contribuer aux décisions. Et cela vaut dans tous les domaines de nos vies.

Tags:

A lire aussi :