Planete  > Déforestation : en Amazonie, 18 arbres sont coupés chaque seconde

Written by 6 h 30 min Planete, Ralentir • One Comment

Déforestation : en Amazonie, 18 arbres sont coupés chaque seconde

Dans l’ensemble du Brésil, la déforestation a bondi en 2021 de 20,1 %, selon une étude indépendante. Et c’est l’Amazonie qui paie le plus lourd tribu.

Le 21/07/2022 par Florence Santrot
Amazonie
Triste image de la déforestation en Amazonie. Crédit : PARALAXIS / Shutterstock
Triste image de la déforestation en Amazonie. Crédit : PARALAXIS / Shutterstock

C’est un chiffre choc. Sur l’année 2021, en moyenne, ce sont l’équivalent de 18 arbres qui ont été coupés chaque seconde au Brésil. Et plus particulièrement en Amazonie. Cette donnée est le fruit d’une étude indépendante publiée sur la plateforme collaborative MapBiomas le 18 juillet 2022. « Dans la seule Amazonie, 111,6 hectares ont été déboisés chaque heure, soit 1,9 hectare par minute, ce qui équivaut à près de 18 arbres par seconde« , indique le rapport. Pour établir cette estimation, l’étude a combiné des données fournies par divers systèmes de cartographie par satellite. Mais aussi par des ONG et des recherches universitaires.

Ce rythme d’abattage des arbres au Brésil s’inscrit en hausse de 20,1 % entre 2020 et 2021. Au total, l’étude estime que le pays de Jair Bolsonaro a perdu 16 557 km2 de couverture de végétation originelle en un an. A titre de comparaison, c’est l’équivalent de la superficie du Limousin ou de la Franche-Comté qui a été déboisé. Et c’est bien plus que les 13 789 km2 déboisés de 2020.

L’Amazonie, première victime de ce déboisement à grande échelle

Selon l’étude, 59 % du déboisement enregistré au Brésil en 2021 concernait directement l’Amazonie. Juste derrière, la savane brésilienne, le Cerrado (30,2 %), est la deuxième principale victime de ces pratiques écocides. Viennent ensuite la Caatinga, zone semi-aride du Nord-est (7 %), la forêt atlantique (« Mata atlantica », 1,8 %) et le Pantanal (1,7 %), une écorégion de l’État du Mato Grosso.

Dans 97 % des cas, cette déforestation vise à faire davantage de place à l’agriculture et à l’élevage de bétails, indique l’étude publiée sur MapBiomas. Jair Bolsonaro incite depuis plusieurs années à privilégier ces activités à la préservation des forêts. Depuis son arrivée à la tête de la présidence en 2019, il a notamment affaibli la surveillance de l’écosystème amazonien. Et encouragé les activités extractives dans des zones protégées. Depuis son entrée en fonction, la déforestation annuelle moyenne en Amazonie a bondi de 75 % par rapport à la moyenne de décennie précédente. Triste record…

Tags:

A lire aussi :

  • COP27 : l’Amazonie, symbole de la situation inquiétante des forêts

    Déchiffrer

    COP27 : l’Amazonie, symbole de la situation inquiétante des forêts

    Le président brésilien élu Lula a souligné à la COP27 son intention de "zéro déforestation" en Amazonie d'ici 2030. Un rapport indique que la plus grande forêt tropicale du monde a déjà dépassé un point de non-retour vers sa "savanisation".
  • Ivanice Pires Tanoné : “Un Indien sans terre n’est pas un Indien”

    Planete

    Ivanice Pires Tanoné : “Un Indien sans terre n’est pas un Indien”

    Première cheffe de la tribu des Kariri-Xocó au Brésil, Ivanice Pires Tanoné était présente lors du festival Agir pour le vivant. À 68 ans, la cacique lutte pour la préservation de ses terres, sa culture et de ses traditions. À travers ses connaissances et son rire communicatif, elle défend un monde en harmonie avec l’ensemble du vivant.
  • Ils écoutent les sons de la forêt en Colombie

    Planete

    Ils écoutent les sons de la forêt en Colombie

    Depuis trente ans en Colombie, des chercheurs collectent les sons de la biodiversité exceptionnelle et menacée de leur pays. Ce patrimoine et le potentiel grandissant qu’offre l’écoacoustique pourraient contribuer à mieux protéger la nature et notamment les forêts.