Ralentir  > Plus de pub pour l’avion ou les énergies fossiles à Amsterdam

Written by 14 h 57 min Ralentir

Plus de pub pour l’avion ou les énergies fossiles à Amsterdam

C’est une première mondiale. La capitale hollandaise va supprimer les publicités pour les énergies fossiles ainsi que le transport aérien de ses panneaux municipaux.

Le 15/01/2021 par Sofia Colla
Amsterdam
Pour la première fois dans le monde, Amsterdam va interdire les publicités relatives aux énergies fossiles et au transport aérien dans la ville. (Crédit : Shutterstock)
Pour la première fois dans le monde, Amsterdam va interdire les publicités relatives aux énergies fossiles et au transport aérien dans la ville. (Crédit : Shutterstock)

Déjà considérée comme l’une des villes les plus durables d’Europe, Amsterdam vient d’adopter une nouvelle mesure pionnière. Fin décembre, le conseil municipal a approuvé une motion déposée par les Verts (GroenLinks) demandant à la ville d’interdire la publicité pour les énergies fossiles (gaz, pétrole, charbon) et le trafic aérien sur les panneaux d’affichage et les abribus. Une première mondiale.

Cette décision a été prise suite à la pression d’un groupe de 51 associations. Celles-ci demandent également que les évènements professionnels concernant ces industries soient prohibés dans la ville. 

À lire aussi : Trois ONG disent stop aux publicités pour les voitures et voyages en avion

Une décision bientôt nationalisée ? 

Le collectif, baptisé “Reclame Fossielvrij” (une publicité sans fossiles), a salué la décision prise par le conseil : “Nous félicitons Amsterdam d’avoir franchi cette étape”a déclaré la coordinatrice Femke Sleegers. “C’est le début d’un mouvement, car les partis de La Haye, Rotterdam et Utrecht ont également indiqué dans des questions écrites au conseil municipal qu’ils souhaitaient voir si ces publicités nuisibles pouvaient également être interdites dans leurs villes.”

“Amsterdam a des ambitions claires en matière de réduction de l’usage des énergies fossiles afin de pouvoir atteindre les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat”, signale le conseil municipal. 

Des militants écolos, comme Greta Thunberg, ont aussi salué l’info sur Twitter : 

À lire aussi : Un monde sans pub est-il possible ?

Vers la fin de la publicité ? 

Plus tôt dans l’année, suite à une action menée par l’organisation environnementale Exctinction Rebellion, la compagnie de transport de la ville avait déjà banni les publicités de la compagnie pétrolière Shell, considérant qu’elles n’étaient pas en accord avec sa politique de développement durable. Deux partis des Pays-Bas ont eux intégré une interdiction nationale des publicités sur les combustibles fossiles dans leur programme électoral pour les élections législatives de mars 2021. 

À lire aussi : Jacques Séguéla : “Plutôt que de refuser toute publicité, on devrait exiger qu’elle se mette au service de l’écologie”

Ailleurs dans le monde, des organisations citoyennes se mobilisent aussi sur le sujet. Au Royaume-Uni, le groupe de réflexion New Weather Institute et l’association caritative pour le climat Possible ont publié un rapport à l’été 2020 conseillant d’interdire les publicités pour les SUV afin que le pays puisse atteindre ses objectifs climatiques. Katarina Luhr, conseillère municipale pour l’environnement de la ville de Stockholm, plaide quant à elle pour que sa commune suive les traces d’Amsterdam. 

À lire aussi : J’ai suivi un “commando” anti-pollution lumineuse

En France, la Convention citoyenne pour le climat a demandé l’interdiction de la publicité pour les produits hautement carbonés “dès 2023” ainsi que le retrait des publicités des “espaces publics extérieurs”, afin de “mettre fin à la surconsommation”. Finalement, sur les douze propositions en rapport avec la publicité, “seule une est présente dans le texte gouvernemental, quatre ont été modifiées et fortement assouplies”, rapporte l’association Les Amis de la Terre au journal Le Monde. L’interdiction de la publicité pour les SUV ne figure par exemple pas dans le projet de loi. 

Seule a été retenue la mesure interdisant la publicité des énergies fossiles, qui sera mise en vigueur un an après la promulgation de la loi. Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique, doit présenter ce projet de loi en Conseil des ministres le 10 février.

À lire aussi : La Convention citoyenne pour le climat prépare l’après-coronavirus

Tags:

A lire aussi :

  • La Ronce : ces militants prêts au sabotage “pour sauver le Vivant”

    Respirer

    La Ronce : ces militants prêts au sabotage “pour sauver le Vivant”

    Un mystérieux collectif surnommé « La Ronce » appelle au sabotage des produits d’entreprises polluantes. Recrutées sur les réseaux sociaux, ses "épines" s’attaquent aux stations Total, SUV ou paquets de sucre industriel…
  • À 16 ans, il crée une appli pour ramasser les déchets

    Inventer

    À 16 ans, il crée une appli pour ramasser les déchets

    Fatigué de voir des déchets trainer un peu partout, Ruben Longin, lycéen de Villefranche-sur-Saône (Rhône), a créé l’application mobile GreenR. Celle-ci permet de signaler des détritus ou d'en géolocaliser pour les ramasser.
  • Alsace : ils isolent leur maison avec 34 000 bouchons de liège

    Découvrir

    Alsace : ils isolent leur maison avec 34 000 bouchons de liège

    Anne-Sophie Parant et Jean-Yves Leroide ont isolé une partie de leur maison avec des bouchons de liège. Biodégradable, imputrescible et très isolant, le liège a des propriétés intéressantes pour l'éco-construction.