Ralentir  > Une semaine au régime bio : “nous avons éliminé le glyphosate de nos corps”

Written by 16 h 44 min Ralentir

Une semaine au régime bio : “nous avons éliminé le glyphosate de nos corps”

Pendant une semaine, Gilles, sa femme Héloïse et leurs deux enfants sont passés au 100 % bio. Objectif : observer s’il y a une différence notable, dans leur organisme, entre ce mode d’alimentation et une alimentation “normale”. Le résultat est spectaculaire.

Le 21/09/2018 par Sofia Colla
Pendant une semaine, Gilles, sa femme Héloïse et leurs deux enfants sont passés au 100 % bio. Objectif : observer s'il y a une différence notable, dans leur organisme, entre ce mode d'alimentation et une alimentation "normale". Le résultat est spectaculaire.
Pendant une semaine, Gilles, sa femme Héloïse et leurs deux enfants sont passés au 100 % bio. Objectif : observer s'il y a une différence notable, dans leur organisme, entre ce mode d'alimentation et une alimentation "normale". Le résultat est spectaculaire.

Retrouvez cette expérience inédite en France dans We Demain n°23

Pour We Demain et l’ONG Générations Futures, Julia, Gilles et leurs enfants, Héloïse et Louis-Raphaël, se sont prêtés, pendant deux semaines, à une petite expérimentation inédite en France. 

L’objectif ? Savoir si les quatre membres de cette famille, qui ne mangent pas bio au quotidien, avaient du glyphosate dans l’organisme et si la présence du pesticide avait un lien avec leur alimentation.

Pour cela, nous les avons mis au régime bio strict. Ils ont vidé leurs placards, remplis d’aliments issus de l’agriculture conventionnelle, pour les garnir uniquement de produits certifiés biologiques.

Avant, pendant et après cette expérience, leurs urines ont été analysées à intervalles réguliers par un laboratoire allemand spécialiste des pesticides. Le bilan de l’expérience est spectaculaire.

Dans le diaporama ci-dessous, retrouvez les résultats de ces analyses pour chaque membre de la famille. Récit et décryptage à retrouver dans We Demain n°23, disponible en kiosque, librairie, et sur notre e-boutique.
  

Tags:

A lire aussi :

  • Autonomie alimentaire : Albi, les rêves plus gros que le ventre

    Ralentir

    Autonomie alimentaire : Albi, les rêves plus gros que le ventre

    En 2014, la ville d’Occitanie annonçait viser 100  % d’autonomie alimentaire en 2020. Bilan ? 1,6 % ! Retour sur un impossible défi, qui a toutefois impulsé de nombreux projets.
  • Après le Dry January, le Veganuary ?

    Ralentir

    Après le Dry January, le Veganuary ?

    L’association L214 relance le défi Veganuary, qui consiste à manger végan pendant tout le mois de janvier. Un moyen de promouvoir les alternatives aux produits alimentaires d’origine animale.
  • Halte au bio-bashing !

    Respirer

    Halte au bio-bashing !

    CHRONIQUE. Comme il existe des climatsceptiques, il y a des bio-sceptiques. Jean-Paul Curtay, nutrithérapeute, répond aux trolls du bio-bashing.