Respirer  > Catastrophes climatiques : le monde est déjà en feu

Written by 12 h 00 min Respirer • 5 Comments

Catastrophes climatiques : le monde est déjà en feu

Inondations en Europe, incendies au Canada et à Chypre, températures records en Inde… Depuis quelques semaines, des catastrophes climatiques touchent les quatre coins du monde.

Le 19/07/2021 par Sofia Colla
catastrophes climatiques
Incendies au Canada et à Chypre, températures records en Inde, coulée de boue au Japon… Les catastrophes climatiques s’enchainent. (Crédit : Shutterstock)
Incendies au Canada et à Chypre, températures records en Inde, coulée de boue au Japon… Les catastrophes climatiques s’enchainent. (Crédit : Shutterstock)

Notre planète brûle et il devient difficile de regarder ailleurs. Alors que le GIEC vient de rendre public un projet de rapport plutôt apocalyptique, des catastrophes climatiques ont déjà lieu un peu partout. 

Records de chaleur, incendies, inondations, coulées de boue… L’été 2021 commence de manière chaotique.

Actuellement, de violentes inondations frappent ainsi divers pays d’Europe. Fin juin, c’est une vague de chaleur inédite qui a envahi l’ouest du Canada. Mardi 29 juin, le village de Lytton en Colombie-Britannique enregistrait en effet 49,6°C. Une zone dans laquelle les normales de saison avoisinent plutôt les 20°C…

Inondations en Allemagne et en Belgique

Dernière catastrophe en date : depuis une semaine, les Pays-Bas, le Luxembourg et plus encore l’Allemagne et la Belgique connaissent de fortes inondations.

En Belgique, de fortes crues, notamment dans le sud et l’est, ont ainsi coûté la vie à 31 personnes au moins. Les secours recherchent encore de nombreux disparus. Et plus d’un millier d’habitants ont dû quitter leur logement à Pepinster, la commune la plus sinistrée du pays. Si le danger est aujourd’hui écarté, les inondations coupent encore de nombreuses routes.

Ces inondations touchent aussi l’ouest de l’Allemagne, notamment la région de Rhénanie-Palatinat. Causant au moins 165 morts et des centaines de disparus. Les rivières se sont en effet transformées en torrent, détruisant tout sur leur passage.

Depuis dimanche 18 juillet, les intempéries se déplacent vers l’est de l’Europe. Notamment en Autriche et en Pologne. Des rues et des villages entiers sont a leur tour inondés. 

Incendies et records de chaleur au Canada

Plus de 180 incendies étaient toujours actifs dimanche 4 juillet. La plupart dus à des éclairs provoqués par la chaleur. Depuis le début de la vague de chaleur, plus de 700 personnes sont mortes. Trois fois plus qu’en temps normal. 

Dimanche 4 juillet, le ministre de la sécurité publique, Bill Blair, a annoncé que l’armée fournirait un soutien aérien jusqu’au 19 juillet.

Incendies du poumon vert chypriote

L’Europe n’est pas épargnée. À Chypre, un incendie s’est déclenché samedi 3 juillet dans le sud du massif forestier du Troodos. Il s’agit de la chaîne montagneuse la plus importante du pays et son principal poumon vert. Quatre travailleurs égyptiens ont perdu la vie.

Et plus de 55 km2 ont été ravagés par les flammes, selon le Président. Une dizaine de villages ont été évacués ainsi qu’une cinquantaine de maisons détruites. Le pays subissait des températures caniculaires et une importante sécheresse depuis la mi-avril. 

Dimanche, les pompiers ont réussi à maîtriser l’incendie. Ce grâce au soutien d’Israël, de la Grèce, ou encore de l’Espagne. Un homme de 67 ans a été arrêté, soupçonné d’avoir provoqué l’incendie. 

Forte chaleur en Inde 

Depuis fin juin, l’Inde est elle aussi touchée par de fortes chaleurs. Jeudi 1er juillet, les températures ont en effet atteint les 43,1°C à New Delhi. La journée la plus chaude pour un mois de juillet depuis 2012. Des records de chaleur qui s’ajoutent à la pénurie d’eau dont souffre une grande partie de la population indienne. 

Les températures devraient rester élevées, avoisinant les 40°C, pendant encore plusieurs jours. En effet, selon les services de prévision météorologique, la saison des pluies ne devrait commencer qu’à partir du 7 juillet. La date la plus tardive depuis 2006. 

Pluies diluviennes au Japon

Enfin, dans le centre du Japon, des pluies torrentielles ont provoquées une coulée de boue très violente samedi 3 juillet dans la matinée. Maisons, poteaux électriques, voitures… La coulée emporte tout sur son passage.  

Plus de 2 800 foyers ont donc été privés d’électricité. Deux personnes sont présumées mortes et une vingtaine est aussi portée disparue. 

Autant de catastrophes climatiques que les dirigeants présents lors de la COP26 devront prendre en compte au moment de parvenir à un accord. 

Tags:

A lire aussi :