Respirer  > Pour tester la vie en Corrèze, un week-end offert à 15 familles

Written by 16 h 30 min Respirer • 2 Comments

Pour tester la vie en Corrèze, un week-end offert à 15 familles

Le département de la Corrèze a organisé un tirage au sort pour remporter un week-end sur place tous frais payés. Objectif : attirer de nouveaux habitants. Une initiative qui séduit en temps de pandémie.

Le 08/02/2021 par Alice Pouyat
corrèze
Partir vivre en Corrèze, ou à la campagne, de plus en plus de Français y pensent. (Crédit : département de Corrèze)
Partir vivre en Corrèze, ou à la campagne, de plus en plus de Français y pensent. (Crédit : département de Corrèze)

Quitter le stress des grandes villes pour une vie plus tranquille… Vous aussi, vous y avez peut-être pensé ? Avec la pandémie, l’envie de vert grandit : selon un sondage IFOP paru en avril 2020, 35 % des Français seraient prêts à sauter le pas.

Et plusieurs départements et petites villes surfent sur cette aspiration. C’est le cas de la Corrèze, qui a lancé une campagne originale de marketing territorial.

Le département vient d’organiser un tirage au sort sur Facebook pour décrocher un week-end en immersion sur place du 19 au 21 février, et mieux découvrir “les opportunités locales”. Avec succès : 1 500 personnes ont postulé et 15 familles ont été retenues. Un site, Venez vivre en Corrèze, a aussi été créé.

“La crise sanitaire a mis en lumière les limites de la métropolisation et de la concentration démographique, avec des logements hors de prix, des transports surchargés. Le modèle du quartier de la Défense a vécu. Il est temps de permettre aux gens de travailler là où ils veulent vivre, et non l’inverse. Pour cela, nos territoires peuvent apporter la solution”, fait valoir à WE DEMAIN le président du département Pascal Coste.

À LIRE AUSSI : L’épidémie va-t-elle provoquer un exode des citadins vers la campagne ?

Un week-end à la découverte de la Corrèze

Parmi les lauréats, on compte par exemple Antoine et Léa, 28 ans. Lui est auto-entrepreneur, elle, médecin généraliste. Tous deux rêvent d’une ferme autonome à retaper. Mais aussi Sébastien, 41 ans, qui souhaite faire une formation dans le milieu agricole pour monter sa propre exploitation. Ou encore Géraldine et Jean-Philippe, artisans boulanger, qui cherchent une commune prête à les accueillir.

Tous partiront en exploration sur place le temps d’un week end. Au programme : balade à Brive-la-Gaillarde, visite des Tourbières de Longeroux, découverte de la cité médiévale d’Aubazines… Des rencontres sont aussi prévues avec des acteurs économiques et immobiliers pour orienter les candidats.

La Corrèze espère ainsi dynamiser son territoire. Si le département ne perd pas d’habitants, sa population n’augmente que de 0,1 % d’après les derniers recensements.

Une situation qui pourrait toutefois évoluer. Alors que les zones métropolitaines ont connu une baisse des droits de mutation de 5 à 10 % sur 2020, la Corrèze, elle, observe une stagnation, voire une légère hausse, souligne Pascal Coste.

À LIRE AUSSI : Tout plaquer pour aller vivre à la campagne : les conseils d’une néo-rurale

Marketing territorial

Cette initiative n’est pas isolée : elle témoigne de l’essor du marketing territorial épaulé par des cabinets de communication de plus en plus spécialisés.

On se souvient par exemple des slogans affichés dans le métro, comme “Only Lyon”, “Bretagne – Passez à l’Ouest”, ou encore “Vendée way of life”…

Désormais, les départements vont plus loin, avec des comptes Instagram pour vanter les vertus de leur territoire et un accompagnement plus étroit des candidats au départ. L’été dernier, la Haute Vienne avait déjà imaginé un jeu concours pour remporter un week-end en famille sur place tous frais payés. L’Aveyron a organisé un “job dating” pour mettre en relation des entreprises locales avec des actifs parisiens.

Au-delà de son tirage du sort, sachez que la Corrèze a elle lancé une “conciergerie” pour accompagner toute personne intéressée dans son projet installation. Si l’idée vous tente, Charlotte attend votre appel au 05 19 07 80 17 ou via contact@venezvivreencorreze.fr.

Tags:

A lire aussi :