Connectez-vous S'inscrire
We Demain, une revue pour changer d'époque
Assureur partenaire de We Demain

Dix solutions simples pour sauver les abeilles, espèce en voie d'extinction

Par I Publié le 16 Avril 2017

Officiellement menacées de disparition, elles sont essentielles à l’équilibre écologique de la planète, et donc à l'homme. Voici 10 solutions – la plupart accessibles à tous – pour participer à la sauvegarde des abeilles.


Le taux de mortalité des abeilles atteint 30 à 35 %, et jusqu’à 50 % de pertes hivernales. (Crédit : Pixabay)
Le taux de mortalité des abeilles atteint 30 à 35 %, et jusqu’à 50 % de pertes hivernales. (Crédit : Pixabay)
Depuis quelques années, les populations d'abeilles déclinent. Leur taux de mortalité est passé de 5 % en 1995 à plus de 30 % en 2015, avec jusqu’à 50 % de pertes hivernales.

Les abeilles ont officiellement été reconnues comme espèce en voie de disparition par The United States Fish and Wildfire Service en septembre 2016.
 
Cet insecte nous est pourtant indispensable. Permettant à 80 % des espèces végétales de notre planète de se reproduire, il génère une forte valeur économique (153 milliards de dollars par an) grâce à la pollinisation.

S'il venait à disparaître, la mortalité mondiale augmenterait de 3 %, soit jusqu’à 1,4 millions de morts supplémentaires par an, selon une étude publiée par The Lancet.
 
"Si l'abeille disparaissait du globe, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre", aurait dit Einstein.


Alors comment la sauver ? We Demain a recensé dix solutions à l'oeuvre dans le monde, dont certaines accessibles à tous. 

Parrainez une ruche et recevez du miel. (Crédit : Un toit pour les abeilles)
Parrainez une ruche et recevez du miel. (Crédit : Un toit pour les abeilles)

Des solutions pour les particuliers

  • Le parrainage d’une ruche :
Un toit pour les abeilles propose aux entreprises et aux particuliers de parrainer une ruche partout en France, à partir de 8 euros par mois. Les abeilles vous remercieront en vous envoyant le fruit de leur travail : des pots de miel. 

  • Aider un apiculteur grâce au financement participatif :
La disparition des abeilles menace aussi forcément les apiculteurs, qui sont pourtant nombreux à vouloir se lancer ou augmenter leur nombre de ruches. Alors pourquoi ne pas leur donner un coup de pouce ?

  • Cultiver un jardin accueillant pour les abeilles :
Certaines variétés de plantes favorisent leur installation. C'est le cas des mellifères, famille à laquelle appartiennent les coquelicots, les cardons ou encore les pervenches. Autant de fleurs riches en pollen et de nectar pour les abeilles.

Bien entendu, il faut bannir tout type de pesticides et d’herbicides dans votre jardin.

Pour le transformer en réel paradis pour abeilles, ajoutez-y un petit point d’eau, peu profond, qui pourra servir aux insectes à diluer leur miel ou à rafraîchir leur ruche. 

Une ruche créant le minimum de déchets avec des pièces pouvant être assemblées sans colle ni vis. (Crédit : opensourcebeehives)
Une ruche créant le minimum de déchets avec des pièces pouvant être assemblées sans colle ni vis. (Crédit : opensourcebeehives)
  • Télécharger votre ruche : 
Pour protéger les abeilles et produire du miel maison, il est possible d’avoir une ruche chez-soi. Commencez par vous renseigner auprès de votre mairie pour connaître les normes en vigueur. La ruche devra être installée dans une zone dégagée et proche de plantes.

Il est possible d’acheter directement une ruche ou mieux, de télécharger des plans open source gratuits de ce modèle de "ruche kényane", mis en ligne par un collectif d’apiculteurs.

Autres options, moins contraignantes : construire un gîte à insectes ou accrocher une bûche de bois percée de manière à ce que les abeilles trouvent un abri dans votre jardin. 

  • Manger bio et de saison, et surtout plus de miel :
Les pesticides, les engrais et les serres sont autant de facteurs défavorables aux abeilles. En mangeant bio, de saison et de préférence local, on contribue à la préservation de l’espèce. Vous pourrez également trouver des produits respectueux des abeilles portant le label "Bee Friendly"

En consommant du miel local, vous soutiendrez les apiculteurs de votre région, leur permettant ainsi de développer leur production. Très bon pour la santé, le miel cumule les vertus : tonifiantes, cicatrisante, antiseptiques...

  • Signer des pétitions : 
De nombreuses associations lancent des pétitions pour sensibiliser le monde politique aux menaces qui touchent les abeilles, notamment les pesticides. Vous pouvez apporter votre petite pierre à l’édifice en signant la pétition de la Fondation Nicolas Hulot, d’Avaaz, ou encore de Pollinis

L'abdomen du frelon asiatique est plein de protéine, constituant un excellent complément alimentaire pour la poule. (Crédit : Pixabay)
L'abdomen du frelon asiatique est plein de protéine, constituant un excellent complément alimentaire pour la poule. (Crédit : Pixabay)
  • Chasser le frelon asiatique... avec des poules : 
Le frelon asiatique est une grande menace pour les abeilles : il les attaque, les tue, pouvant ainsi décimer toute une ruche. Mais il existe une parade naturelle et efficace : les poules. Ces dernières traquent les frelons... et les gobent. 

Des solutions originales à l'oeuvre dans le monde

  • Les hommes-abeilles :
En Chine, où les populations d'abeilles ne cessent de diminuer depuis plus de vingt ans, des hommes pollinisent à la main les arbres fruitiers. Cela allège le travail des butineuses mais le rendement n’est pas le même. Quand une ruche pollinise à elle seule trois millions de fleurs en une journée, les hommes-abeille ne peuvent s'occuper que d’une trentaine d’arbres par jour.

Des robots pour aider les abeilles à polliniser. (Crédit : imaginactive)
Des robots pour aider les abeilles à polliniser. (Crédit : imaginactive)
  • Les drones pollinisateurs : 
Dans le même esprit, des drones sont développés pour participer à la pollinisation. Des chercheurs japonais de l’Institut National des Technologies et des Sciences industrielles avancées ont hacké un drone bon marché pour qu’il puisse se déplacer de fleur en fleur afin d'y déposer du pollen.

Mais le modèle le plus abouti est celui de Beeonic. Ressemblant à une abeille robotique, il a été conçu aux États-Unis pour polliniser les fleurs dans les fermes et les serres.

  • Les ruches expérimentales :
Afin d’observer, de comprendre et de mieux protéger les abeilles, des ruches expérimentales embarquent diverses technologies comme des capteurs miniatures. Grâce aux données collectées, de nouveaux outils innovants peuvent ainsi être développés pour lutter contre la disparition des abeilles. 

Parmi ces solutions, laquelle choisirez-vous pour participer à la sauvegarde des abeilles ?









WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE