Politique

#PourquoiPasToi : une association forme les jeunes à devenir maires en 2020

Beaucoup de jeunes ne savent pas à quoi servent leurs élus ou n’ont plus confiance en la politique. Plutôt que de se plaindre, pourquoi ne pas se présenter aux municipales de 2020? L’asso Tous Élus propose aux jeunes de se former pour devenir maires.

Par I Publié le 5 Février 2019


Et si la politique redevenait l'affaire de tous ? C'est l'objectif de l'association "Tous Élus". (Crédit : Tous Élus)
Et si la politique redevenait l'affaire de tous ? C'est l'objectif de l'association "Tous Élus". (Crédit : Tous Élus)
Les jeunes et la politique, on ne peut pas dire que c’est le grand amour. Durant les élections de 2017, l’abstention des jeunes avait atteint un taux record : 64 % des moins de 35 ans ne s’étaient pas rendus au premier tour des législatives. 
 
Mais ce n'est pas pour autant qu'il faut laisser tomber ! Dans le contexte de crise démocratique actuelle, une dizaine de citoyens entre 20 et 30 ans se sont unis pour créer l’association "Tous Élus". L’objectif : accompagner 500 jeunes jusqu’aux élections municipales de 2020.
    
"Nous voulons que les gens se réapproprient la politique, qu’ils se sentent plus proche de la politique locale", explique Ninon Lagarde, l’une des cofondatrice de l’association. "Tous les jeunes ne seront pas candidats, mais ils sauront comment fonctionne le budget de leur commune, etc."

Un jeu très sérieux

Les 200 bénévoles de l’association ont mis au point une formation, pour tout ceux qui souhaitent tenter leur chance. Celle-ci se déroulera en trois étapes. Après inscription, "100 % gratuite et ouverte à tous" précise Ninon, les abonnés recevront deux épisodes d’une websérie pendant cinq semaines. 
 
Cette étape se déroulera du 5 février au 5 mars et permettra aux inscrits de comprendre par exemple à quoi sert un maire, comment fonctionne les élections ou encore où va l’argent des impôts.
 
Ensuite, les potentiels futurs élus pourront participer à un serious game. Ce jeu en ligne leur permettre de "se lancer dans une vraie fausse campagne, d’aller chercher les informations dont ils ont besoin pour construire leur campagne comme le nombre d’habitants de leur commune ou les valeurs qu’ils souhaitent véhiculer", développe la cofondatrice. 
 
Enfin, pour les plus motivés et les candidats sérieux, un boot camp sera organisé en juin. "Il s’agira d’une formation en présentielle pour apprendre à prendre la parole en public, la gestion d’un projet…", ajoute-t-elle. Les jeunes participant à ce programme pourront par la suite bénéficier d’un accompagnement personnalisé, durant l’été, pour bâtir leur campagne.
    
"Nous voulons toucher en particulier les jeunes qui sont le plus éloignés de la politique, notamment dans les milieux ruraux ou les quartiers prioritaires de la ville, mais tout le monde peut s’inscrire", raconte la cofondatrice de l’association.

Un "incubateur d’élus"

Mais attention, Tous Élus n’a pas pour vocation à devenir un parti politique. Les jeunes qui souhaitent être candidats en 2020 ont d’ailleurs l’interdiction de se présenter sous la bannière de l’association.
     
"Nous sommes plutôt un incubateur d’élus, sans couleur politique et ouvert à tous", précise Ninon Lagarde.
     
Après avoir lancé leur campagne de communication #PourquoiPasToi à la fin du mois de janvier, la formation de Tous Élus compte déjà plus de 600 inscrits, "et ça continu à arriver", s’enthousiasme Ninon.
 
L’association est soutenue par divers acteurs du milieu comme Armel Le Coz (cofondateur du collectif Démocratie Ouverte), Coline Vanneroy (directrice du développement de la start-up de la civic tech Cap Collectif) ou encore Matthieu Dardaillon (créateur de Ticket for change).
 
Alors, être maire de sa commune : pourquoi pas toi ?












Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile