Découvrir  > Au coeur du premier atelier de reconditionnement ouvert au grand public

Written by 12 h 17 min Découvrir, Tech-Sciences • One Comment

Au coeur du premier atelier de reconditionnement ouvert au grand public

REPORTAGE. Le français YesYes fait le pari du reconditionné en toute transparence. Au point d’ouvrir à Caen un premier atelier ouvert au grand public.

Le 20/03/2022 par Florence Santrot
atelier de réparation de smartphone
Dans l'atelier YesYes, Victor a remplacé la batterie d'un smartphone et le nettoie avant de le remettre en vente. Photo : Florence Santrot.
Dans l'atelier YesYes, Victor a remplacé la batterie d'un smartphone et le nettoie avant de le remettre en vente. Photo : Florence Santrot.

Direction la Normandie. Au centre de Caen, au coin de la grand-rue commerçante, YesYes, spécialiste français du reconditionnement, a inauguré le 24 janvier 2022 sa première boutique hybride. Celle-ci intègre un espace de vente de produits reconditionnés mais aussi un atelier d’évaluation et de réparation de produits tech. On peut y acheter smartphones, ordinateurs, tablettes et consoles de jeux vidéo de seconde main. Ouvert au grand public, c’est une manière pour YesYes de jouer la transparence sur un marché trouble.

Dernièrement, la DGCCRF (Répression des fraudes) a dévoilé les résultats d’une enquête menée depuis 2020. Pas moins des 2/3 des magasins et sites spécialisés du reconditionnement présentaient des irrégularités dans leur fonctionnement (YesYes n’a pas été inquiété). Soit parce qu’ils peinaient à justifier tests et interventions, soit parce que la définition de l’état des produits de seconde main était floue. En France, en 2021, il s’est vendu quelque 16 millions de smartphones en France, selon l’institut GfK. Sur ce total, 3,1 millions (14 %) étaient des produits reconditionnés.

Du reconditionnement premium

Installée dans l’ancienne Chambre de commerce et d’industrie de Caen, la boutique a repris les codes initiés par les Apple Store. Espace showroom avec tables de présentation en bois, mise en avant soignée des produits comme s’il s’agissait de joaillerie, etc. Un premier espace présente des appareils reconditionnés ainsi que des accessoires écoconçus ou biodégradables, comme les câbles et chargeurs de la marque Green_e.

David Mignot, ancien DG de Sony France et cofondateur de YesYes, insiste sur l’importance de ce cadre premium : « La boutique doit être à la hauteur des produits qu’on vend. Nous commercialisons des smartphones de seconde main, mais cela n’en demeure pas moins des appareils de grande qualité. » En matière de portables, l’enseigne se concentre sur deux marques qui représentent 90 % du marché du reconditionné : Samsung et Apple. Ce dernier est largement majoritaire (80 % des ventes) en raison de la durabilité des produits. Notamment via les mises à jour régulières plusieurs années après leur lancement.

L'espace showroom de la boutique-atelier YesYes de Caen. Photo : YesYes.
L’espace showroom de la boutique-atelier YesYes de Caen. Photo : YesYes.

« Donner confiance dans le reconditionné »

YesYes met un point d’honneur à acheter tous les produits en France. Dans un esprit d’économie circulaire, elle refuse de s’approvisionner à l’étranger, même si les tarifs sont plus intéressants. Notamment aux États-Unis, où la location de téléphones et leur renouvellement tous les deux ans sont encore la norme. « Nous voulons garantir à nos clients une vraie transparence. D’où viennent nos produits, comment nous les testons et éventuellement nous les réparons, etc. C’est la seule manière de donner confiance dans le reconditionné », assure David Mignot.

C’est pour cela que YesYes a mis son atelier au coeur de sa boutique, visible de tout le monde et ouvert à la visite. Dans cet espace, chaque produit récupéré est évalué sous toutes ses fonctionnalités. Comment ? Via un double test logiciel et physique d’une dizaine de minutes, et qui compte 42 points de contrôle. Un logiciel ad hoc grade l’état de fonctionnement global, pointe les anomalies et vérifie l’état de la batterie. Si celle-ci est en-dessous de 85 % de ses capacités initiales, elle sera alors systématiquement remplacée.

L'atelier d'évaluation et réparation est ouvert au public. Photo : YesYes.
L’atelier d’évaluation et réparation est ouvert au public. Photo : YesYes.

2 ans de garantie sur l’appareil, 10 ans sur les accessoires

Une fois le premier test réalisé, le smartphone, l’ordinateur ou la console passe alors entre les mains d’un technicien qui va changer les pièces nécessaires (batterie, écran, haut-parleur, etc.) et le nettoyer en profondeur. « Puis l’appareil repasse un test complet pour s’assurer une dernière fois que tout fonctionne. Il sera ensuite stocké en attendant d’être vendu. Un nouveau nettoyage sera réalisé juste avant son expédition, quand il aura trouvé preneur », détaille David Mignot.

Autant de points de contrôle qui permettent à YesYes de proposer une garantie de deux ans quand nombre de concurrents se contentent de 6 mois ou 1 an. Et chaque produit est vendu avec son propre rapport de certification avec les principaux résultats de l’évaluation de l’état logiciel.

Au coeur de l'atelier YesYes. Photo : YesYes.
Au coeur de l’atelier YesYes. Photo : YesYes.

A l’arrière de la boutique, on retrouve le SAV et l’espace logistique. YesYes a développé ses propres emballages, en carton recyclable avec encre et colle végétale et fournit systématiquement des accessoires éco-responsables avec chaque appareil acheté. Il a, pour cela, signé un partenariat avec la société rennaise Green_e. Câble et chargeur sont garantis 10 ans.

80 % des ventes de YesYes se font en direct

« On pourrait revendre nos appareils reconditionnés via la grande distribution ou sur les plateformes d’aggrégateurs de reconditionneurs [comme Back Market, NDLR], ce serait beaucoup plus simple. Mais nous avons pris le chemin de l’indépendance. 80 % de nos ventes se font en direct. C’est plus long et compliqué mais c’est aussi plus solide et rentable », souligne David Mignot.

Tags:

A lire aussi :

  • Marotte en fait des caisses

    Business au vert - Bpifrance

    Marotte en fait des caisses

    Depuis 1933, ce sont quatre générations qui se sont succédées à la tête de cette entreprise spécialisée dans la confection de coffrets, caisses et présentoirs en bois.
  • REPORTAGE – Avec les militants d’Extinction Rebellion qui débranchent panneaux et enseignes la nuit

    Découvrir

    REPORTAGE – Avec les militants d’Extinction Rebellion qui débranchent panneaux et enseignes la nuit

    Depuis la mi-octobre, le mouvement Extinction Rebellion mène des actions nocturnes dans plusieurs villes de France. Objectif : éteindre enseignes et panneaux allumés toute la nuit afin de lutter contre le gaspillage d’énergie. Reportage avec un groupe de militants dans la "nuit" parisienne.
  • Café, thé, chocolat, un trio incompatible avec la sobriété ?

    Ralentir

    Café, thé, chocolat, un trio incompatible avec la sobriété ?

    Ces aliments exotiques font tellement partie de notre quotidien que s’en passer est difficilement envisageable, même au nom de la sobriété. Quelles alternatives existent pour tendre vers un mode de consommation plus éco-responsable ?