Découvrir  > Au Royaume-Uni, les utilisateurs de drones devront s’enregistrer et passer un test

Written by 14 h 59 min Découvrir, Pris dans la toile

Au Royaume-Uni, les utilisateurs de drones devront s’enregistrer et passer un test

Le 24/07/2017 par Sofia Colla

Le gouvernement britannique a annoncé que les propriétaires d’un drone de plus de 250 grammes devront s’enregistrer et se former pour pouvoir l’utiliser. L’objectif premier : sensibiliser les possesseurs de ces engins, y compris les plus amateurs, à la sécurité.

 

Des tests seront ainsi réalisés pour “prouver qu’ils [les propriétaires de drones, ndlr] comprennent les règles de sécurité et de confidentialité du Royaume-Uni”, explique le ministère des Transports.

 

Le gouvernement souhaite également instaurer une interdiction de survol de certaines zones via la programmation des logiciels des drones en utilisant leurs coordonnées GPS. Ainsi, certains territoires pourront être géo-côturés, comme les prisons ou les aéroports.
 

“Nos mesures donnent la priorité à la protection du public tout en maximisant tout le potentiel des drones”, déclare le ministre de l’Aviation Lord Martin Callanan.

 
Cette réglementation est également un moyen de lutter contre l’utilisation illicite des drones, qui, par exemple, ont déjà servi à introduire des téléphones portables ou de la drogue dans les prisons.
 
Le gouvernement britannique n’a pas encore précisé quand entreraient en vigueur de ces règles. Aux États-Unis, un projet de registre similaire a été contesté devant les tribunaux en mars 2017.

À quand la France ?

En France, les utilisateurs de drones sont de plus en plus nombreux. On en comptait 377 000 en 2016 contre 100 000 en 2014. La réglementation de ces engins pose beaucoup de questions, face auxquelles les autorités tâtonnent encore.
 
Dans l’hexagone, l’encadrement prévu pour les drones s’annonce plus souple. Seuls les engins de 800 grammes ou plus devront être enregistrés et sécurisés (limitation des performances, signalement électronique et lumineux) avec une obligation de formation pour l’utilisateur, à partir de juillet 2018.

Tags:

A lire aussi :

  • Coronavirus : des drones et des robots pour combattre l’épidémie

    Inventer

    Coronavirus : des drones et des robots pour combattre l’épidémie

    Le virus COVID-19 ou "coronavirus" continue de se propager à l'échelle mondiale. Si des gestes simples (se laver les mains, porter un masque) permettent de limiter la contagion, certains pays, en particulier la Chine, misent aussi sur les nouvelles technologies, comme les robots ou la reconnaissance faciale.
  • Comme un cormoran, ce drone peut voler mais aussi aller sous l’eau

    Découvrir

    Comme un cormoran, ce drone peut voler mais aussi aller sous l’eau

    Retrouvez toute notre sélection We Tech dans la revue We Demain n°25, disponible en kiosque, en librairie et sur notre boutique en ligne.  Une multitude de drones savent voler et d’autres (beaucoup plus rares) sont capables d’aller sur (ou sous) l’eau. Spry est le premier engin capable de faire les deux. Il vole (jusqu’à 70 …
  • Uber et la Nasa s’associent pour développer des taxis volants

    Inventer

    Uber et la Nasa s’associent pour développer des taxis volants

    L’agence spatiale américaine et le géant des VTC ont décidé de créer en partenariat des taxis aériens "respectueux de l'environnement". Les premiers vols de démonstration sont prévus en 2020.