Découvrir  > Islande : L’ile de la transition

Written by 14 h 56 min Découvrir

Islande : L’ile de la transition

PORTFOLIO. Ici, on n’a pas de pétrole, mais on a de l’eau et des volcans  ! Alimenté à 100  % en énergies renouvelables grâce à ses ressources naturelles, l’Islande compte atteindre la neutralité carbone dès 2040. Voyage sur une ile qui ne verdit pas seulement en raison de la fonte de ses glaciers.

Le 23/02/2021 par Simone Tramonte
Islande
(Crédit : Simone Tramonte)
(Crédit : Simone Tramonte)

Merci la géothermie ! C’est la clé de la réussite énergétique islandaise depuis les années 1970 : l’ile, située dans l’une des zones volcaniques les plus actives du monde, dispose dans son sous-sol d’une source d’énergie renouvelable à faible impact environnemental. Inaugurée en 1977, la centrale de Krafla a montré la voie. Seulement, aujourd’hui, cette énergie que l’on imagine souvent inépuisable est surexploitée pour répondre à une demande industrielle toujours croissante, et certains puits ont déjà perdu en puissance.

Retrouvez l’article complet dans WE DEMAIN n°33, disponible en kiosque et sur notre boutique en ligne


Islande
(Crédit : Simone Tramonte)

Des algues pour séquestrer le carbone : Du fait de l’absence de bois sur l’ile, les Islandais ont longtemps utilisé la tourbe ou les algues pour se chauffer. Depuis la généralisation de la géothermie, les algues ont trouvé un autre emploi : la start-up israélienne Algaennovation s’est ainsi implantée aux abords de la centrale de Hellisheiði, dont elle utilise les émissions de carbone pour nourrir ses microalgues. Qui servent ensuite d’aliments pour la pisciculture ou sont utilisées dans la production de colorants.


Islande
(Crédit : Simone Tramonte)

Reboiser après les Vikings : Les Islandais disent souvent que chez eux, trois arbres suffisent pour constituer une forêt. La faute à leurs ancêtres vikings : venus de Norvège au ixe siècle, ils ont eu la hache facile en colonisant cette terre inhabitée, transformant les forêts de bouleaux en pâturages. Depuis les années 1950, on assiste toutefois à un spectaculaire effort de reboisement de l’ile. Des bénévoles comme Hrefna aident les associations forestières en plantant des arbres. L’objectif est à la fois modeste et ambitieux : recréer un couvert forestier de 5 % dans les cinquante prochaines années.


(Crédit : Simone Tramonte)

Serre zéro carbone : Dans cette serre de 2 000 m2 poussent dans de la pierre ponce quelque 130 000 plants d’orge utilisés par une firme de cosmétique, l’entreprise Bioeffect. Le bâtiment est chauffé par l’énergie géothermique fournie par la centrale électrique voisine de Svartsengi.


Islande
(Crédit : Simone Tramonte)

Pêcheurs d’Islande : Si elle n’est plus la principale activité du pays depuis le boum touristique des années 2010, la pêche continue de représenter quelque 60 % des exportations et 8 % du PIB, et fait travailler 5 % de la population. Sur la côte est du pays, comme ici à Faskrudsfjordur, l’aquaculture est en pleine croissance. Ce qui ne ravit pas forcément les habitants du coin, inquiets de voir disparaitre des paysages d’une majestueuse sauvagerie.


Islande
(Crédit : Simone Tramonte)

Salades hors sol : Très à la mode depuis les années 2010, les projets de fermes verticales sont un moyen de contourner les contraintes climatiques extrêmes et de réduire la distance parcourue par les fruits et légumes. Vaxa, fondée en 2018 par deux jeunes entrepreneurs pour cultiver des légumes hors sol à proximité du centre de Reykjavik, est la première du genre en Islande. 

Tags:

A lire aussi :

  • Voyage à travers la face cachée des paysages français

    Ralentir

    Voyage à travers la face cachée des paysages français

    PORTFOLIO. Depuis 2017, Éric Tabuchi et Nelly Monnier sillonnent les routes françaises, loin des grands centres urbains. Les photographies qu’ils ramènent de ces périples construisent peu à peu un "Atlas des régions naturelles" éminemment subjectif, à l’ambition à la fois documentaire et artistique.
  • Microplastiques : nous ingérons l’équivalent de 10 briques Lego par mois

    Découvrir

    Microplastiques : nous ingérons l’équivalent de 10 briques Lego par mois

    Quelle quantité de microplastiques avalons-nous sur une période d’une semaine, d’un an, d’une vie  ? C’est la question à laquelle le photographe coréen Kim Kyung Hoon a répondu en images pour l’agence Reuters. Estimations scientifiques à l’appui.
  • Comment Sacha Baron Cohen est devenu le roi du prank

    Découvrir

    Comment Sacha Baron Cohen est devenu le roi du prank

    Borat, son personnage de journaliste raciste, sexiste et homophobe, a fait son retour dans les États-Unis du crépuscule de Trump. Un film sacré "meilleure comédie" et qui a remporté le trophée de "meilleur acteur" aux Golden Globes. Extrait de notre portrait de Sacha Baron Cohen, à retrouver dans WE DEMAIN n°33.