Découvrir  > Pesticides : 50 % des fruits et légumes sont contaminés, voici les plus à risque

Written by 13 h 41 min Découvrir, Sante • One Comment

Pesticides : 50 % des fruits et légumes sont contaminés, voici les plus à risque

L’association UFC-Que-Choisir publie une étude qui révèle que plus de la moitié des fruits et légumes vendus en France contiennent des pesticides à risque.

Le 29/03/2022 par Florence Santrot
fruits et légumes
Plusd e 50 % des fruits et légumes vendus en France contiennent des pesticides à risque pour notre santé. Photo : Shutterstock.
Plusd e 50 % des fruits et légumes vendus en France contiennent des pesticides à risque pour notre santé. Photo : Shutterstock.

Une fois de plus, l’UFC Que Choisir nous rappelle l’importance de bien choisir ce que l’on met dans nos assiettes. L’association de consommateurs vient de publier une étude sur les fruits et légumes vendus en France, étude qui se base sur une analyse critique des 14 000 contrôles sanitaires officiels sur les aliments vendus en France. Il apparaît que la moitié des fruits et légumes commercialisés dans l’Hexagone contient des pesticides à risque, potentiellement dangereux pour la santé.

Plus de 50 % des fruits et légumes sont contaminés par des pesticides “suspectés d’être cancérogènes, toxiques pour la reproduction ou l’ADN ou perturbateurs endocriniens, explique l’UFC Que Choisir dans un communiqué. Concrètement, via son Observatoire des pesticides, l’association a croisé les résultats d’analyses de plus de 5 000 aliments d’origine végétale, réalisées en 2019 par les autorités françaises, avec la liste des substances considérées comme possiblement, probablement, voire sans aucun doute dangereuses par les agences réglementaires françaises ou européennes.”

Agriculture intensive : la grande majorité des aliments contaminés

Si les kiwis sont relativement épargnés, les pommes, et encore plus les cerises, sont particulièrement contaminées par des pesticides. Source : UFC Que Choisir.
Si les kiwis sont relativement épargnés, les pommes, et encore plus les cerises, sont particulièrement contaminées par des pesticides. Source : UFC Que Choisir.

Jusqu’à 92 % des cas pour les cerises. Ce constat a de quoi faire froid dans le dos. Sans surprise, même si le bio n’est pas totalement épargné, c’est dans l’agriculture intensive que l’UFC Que Choisir a recensé le plus souvent ces traces de contamination aux pesticides. Elle a constaté “la présence d’un de ces pesticides à risque dans plus de la moitié (51 %) des contrôles et d’au moins deux pesticides à risques pour 30 % des contrôles.” Et ce ne sont pas des traces infinitésimales non quantifiables. “Dans près d’un cas sur deux (43 %), les autorités ont été en capacité de mesurer les doses de ces substances”.

L’UFC Que Choisir souligne que pour les pommes (à 80 % contaminées), on retrouve très souvent du du fludioxonil (48 % des échantillons). On suspecte ce fongicide d’être un perturbateur endocrinien. Dans le cas des cerises, quasiment toutes contaminées (91,9 %), c’est un insecticide, le phosmet, que l’on détecte dans un fruit sur deux (47 %). L’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (Aesa) le suspecte d’être toxique pour la fonction reproductrice.

A lire aussi : Circuit court : une carte gratuite des points de vente en France

Le bio : davantage épargné par les pesticides

L’UFC Que Choisir se veut davantage rassurant pour l’alimentation biologique. Si les fruits et légumes bio ne sont pas totalement épargnés par les pesticides, les cas sont beaucoup plus rares. Et dans des proportions bien moindre. “On relève pratiquement six fois moins d’échantillons de tomates bio contaminées par des pesticides à risques (1 échantillon sur 10 en bio contre près de 6 sur 10 en conventionnel), sept fois moins pour les haricots verts bio et huit fois moins pour les pommes”, note l’association de consommateurs.

En outre, lors de la détection de pesticides, “les teneurs relevées en pesticides à risque sont beaucoup plus faibles qu’en conventionnel. Elles ne sont quantifiables que pour 8 % des échantillons, dans tous les autres cas les substances étant généralement absentes ou présentes à l’état de traces non quantifiables.” Donc le cahier des charges du bio semble donc relativement bien respecté.

Un moteur de recherche pour en apprendre davantage sur les fruits et légumes

L’UFC Que Choisir a mis à disposition sur son site un tableau complet des fruits et légumes analysés (mais aussi des épices, des céréales, des légumineuses, etc.). Celui-ci permet d’identifier le taux de contamination aux pesticides pour chaque cas. Et chacun peut effectuer gratuitement une recherche pour trouver l’information souhaitée.

Les 10 fruits les plus souvent contaminés aux pesticides :

  1. Cerise : 91,9 %
  2. Pamplemousse : 90,6 %
  3. Pêche/Nectarine : 89,7 %
  4. Pomme : 79,8 %
  5. Raisin : 77,1 %
  6. Fraise : 76,5 %
  7. Grenade : 73,5 %
  8. Melon : 57,1 %
  9. Tomate : 57 %
  10. Framboise : 52,8 %

Les 10 légumes les plus souvent contaminés aux pesticides :

  1. Céleri : 91,2 %
  2. Piment : 85,3 %
  3. Chou de Bruxelles : 84,6 %
  4. Gombo : 75 %
  5. Haricot vert : 73,6 %
  6. Céleri-rave : 72,9 %
  7. Fenouil : 63,6 %
  8. Aubergine : 62,6 %
  9. Salade : 58,4 %
  10. Poivron : 57,9 %

A noter que les thés, cafés, cacao et infusions sont contaminés dans 87,2 % des cas analysés.

Tags:

A lire aussi :