Inventer  > En Angleterre, des bus électriques rechargés par les routes

Written by 16 h 03 min Inventer

En Angleterre, des bus électriques rechargés par les routes

Le 15/01/2014 par WeDemain
Décollage de la fusée New Shepard de Blue Origin, le 29 avril 2015
Décollage de la fusée New Shepard de Blue Origin, le 29 avril 2015

Au Royaume-Uni, la ville de Milton Keynes s’impose décidément comme une référence en matière de transports du futur. Non contente de mettre à disposition de ses habitants des taxis sans chauffeurs, la municipalité expérimente un réseau de bus électriques qui seront directement alimentés par la route.
 
La technologie permet aux bus de se recharger durant leur service par induction magnétique. Des bobines souterraines, placées sous l’asphalte en début et en fin de parcours, transmettent automatiquement et sans fil la charge nécessaire au fonctionnement des véhicules. Ces bus écologiques peuvent ainsi rouler plus longtemps et emporter des batteries moins lourdes.
 

En Europe, la recharge sans fil des bus est aussi expérimentée à Turin ou en Allemagne. Mais c’est dans la ville de Gumi, en Corée du Sud, que cette technologique a été poussée le plus loin. Sur 24 kilomètres, les bus peuvent se recharger sans même s’arrêter grâce à des chargeurs enfouis tout au long du circuit. Le prix de ces véhicules du futur, autour de 400 000 euros selon RFI, empêche pour l’instant leur utilisation à grande échelle.

Tags:

A lire aussi :

  • Extinction Rebellion : en Angleterre, on désobéit pour le climat

    Déchiffrer

    Extinction Rebellion : en Angleterre, on désobéit pour le climat

    Le 17 novembre dernier, ralliant le collectif Extinction Rebellion, plusieurs milliers de personnes (6 000 selon les organisateurs) ont bloqué cinq ponts de Londres, allongés ou assis, armés de pancartes et de banderoles. Leurs intentions sont fortes, résumées par le slogan “Rebel for life” et le logo d’un sablier dans un cercle représentant la terre. …
  • En Angleterre, un lycée de filles expérimente la “détox numérique”

    Partager

    En Angleterre, un lycée de filles expérimente la “détox numérique”

    Smartphone, Fitbits et autres applications de quantification de soi… Les élèves d’un lycée anglais ont passé une semaine sans aucune de ces technologies. Une expérience qui s’est révélée bénéfique.
  • Capitale verte de l’Europe en 2015, Bristol avance vers le 100 % renouvelable

    La ville de demain avec Renault ZOE

    Capitale verte de l’Europe en 2015, Bristol avance vers le 100 % renouvelable

    Régie publique d’énergie, bus au gaz produit à partir d’excréments et plateforme de consultation citoyenne : la sixième ville anglaise continue à innover en matière de développement durable.
Close