Ma maison demain  > Seconde main : de nouveaux sites pour chiner meubles, outils ou déco

Written by 15 h 42 min Ma maison demain, Ralentir

Seconde main : de nouveaux sites pour chiner meubles, outils ou déco

Le marché de l’occasion se développe aussi dans la maison. Pas le temps de parcourir les brocantes ? De plus en plus de plateformes permettent de dénicher du mobilier de seconde main ou des outils reconditionnés.

Le 16/11/2021 par Sofia Colla
maison de seconde main
Meubles, décoration, ou encore outils : voici une sélection de plateformes pour un intérieur de seconde main. (Crédit : Shutterstock)
Meubles, décoration, ou encore outils : voici une sélection de plateformes pour un intérieur de seconde main. (Crédit : Shutterstock)

La seconde main est en plein essor. Un mode de consommation écologique, économique. Et qui permet parfois de dénicher des pépites. En 2020, le marché de l’occasion a généré plus de 7,4 milliards d’euros de chiffre d’affaire, selon le cabinet d’études Xerfi Percepta. Et selon l’Observatoire Natixis Payments, les achats de seconde main ont progressé de 140 % en 2021 par rapport à 2019 ! 

Une tendance qui se développe dans le secteur de l’habillement, mais aussi dans la maison. Décoration, mobilier, électroménager, outils… Des plateformes bien connues proposent des objets d’occasion et reconditionnés. C’est le cas de Leboncoin, fondé en 2006, qui comptabilise aujourd’hui plus de 50 millions d’annonces ; ou bien de son alternative Gens de confiance, pour laquelle il faut être parrainé ; ou encore de la Marketplace de Facebook, sur laquelle les particuliers proposent divers objets de seconde main. Plus récemment, c’est la plateforme Vinted, plus connue pour la mode, qui a lancé sa catégorie “Maison”. Il est possible d’y vendre ou d’y acheter du linge de maison, mais aussi de la vaisselle ou encore tout type d’objets décoratifs. 

Et de nouveaux acteurs se lancent. Sites spécialisés, brocanteurs 2.0… Ou encore enseignes de la grande distribution, comme Ikea ou Leroy Merlin. Tour d’horizon. 

À lire aussi : Vidéo : la Free Troc Party, une brocante-friperie où tout est gratuit

Décoration et meubles de seconde main 

Les brocanteurs se digitalisent 

Pour toucher un plus large public, de plus en plus de brocanteurs se digitalisent. En créant notamment un compte Instagram. Certains proposent même d’envoyer les meubles ou les objets partout en France. En voici une petite sélection pour une déco vintage. 

Selency

Créé en 2014 (sous le nom de Brocante Lab), cette marketplace dépoussière l’univers de la brocante. En arrivant sur la plateforme, on n’imagine pas qu’il s’agit de seconde main. Les meubles et les objets de décoration sont proposés par des particuliers mais aussi par des marchands professionnels. Les pièces à vendre sont sélectionnées par les équipes de Selency. 

Youzd 

Ce site propose la vente et l’achat de meubles, rangements, électroménagers, luminaires et aussi décorations d’occasion. Avec un paiement sécurisé. Lancée en 2020, la start-up parisienne promet de faciliter la vente et l’achat de mobilier de seconde main. Une fois l’annonce postée, c’est un algorithme qui gère le prix de l’objet automatiquement. La plateforme propose également un service de retrait et de démontage du meuble si besoin. Puis, si l’objet n’est pas vendu au bout de 30 jours, Youdz, en partenariat avec l’association Banlieues Santé, propose de le donner aux personnes défavorisées de banlieue parisienne. Côté acheteur, la plateforme centralise les différentes livraisons, par souci écologique. L’acheteur est par la suite livré à domicile par des déménageurs professionnels. Pour le moment, ce service n’est disponible qu’à Paris intramuros, ainsi que dans plusieurs communes du 92, du 93 et du 94. 

À lire aussi : À Paris, un magasin pour démocratiser la seconde main

Outils et électroménagers de seconde main

Label Emmaüs 

Depuis 2016, le mouvement Emmaüs a lancé sa coopérative Label Emmaüs. Comme dans les boutiques physique, il est possible d’y trouver du mobilier, de la décoration, mais aussi de l’électroménager. Ceux-ci proviennent des dons. Les membres de l’association restaurent, nettoient et réparent si besoin ces objets pour les revendre sur la plateforme en ligne. 

BackMarket 

Le site BackMarket, plus connu pour ses téléphones ou ordinateurs reconditionnés, propose lui aussi des outils de bricolage et de ménage de seconde main. Aspirateurs classiques ou robots, fers à repasser et centrales vapeur, ou encore purificateurs d’air. A noter toutefois : la plateforme ne permet pas la reprise d’objets.

Les grandes enseignes s’y mettent…

Leroy Merlin 

En octobre 2021, l’enseigne Leroy Merlin a lancé sa plateforme de rachat et de vente d’outils reconditionnés. Perceuse, meuleuse, visseuse, outils de jardinage… Plus de 10 000 offres sont disponibles sur le site. Les particuliers qui envoient leur matériel reçoivent en échange un bon d’achat. Les outils récupérés sont confiés à Cordon Group, société française spécialisée dans le reconditionnement. Ils sont ensuite revendus sur le site de Leroy Merlin.

Ikea

L’entreprise suédoise se lance à son tour dans les meubles de seconde main. Du 10 au 28 novembre, la marque reprend les meubles de ses clients. Le prix de ces derniers est évalué, puis ils sont échangés contre un bon d’achat. De plus, une boutique de meubles d’occasion devrait ouvrir à Paris “dans l’année à venir”, a annoncé le directeur général Walter Kadnar sur Franceinfo en octobre. Une première boutique de meubles reconditionnés à déjà ouvert le 5 novembre 2020 à Eskilstuna, en Suède. Des projets qui s’inscrivent dans la stratégie de l’entreprise d’atteindre les zéro émission carbone d’ici 2025.

Maisons du Monde 

La marque prévoit elle de lancer une offre de seconde main en 2023. L’objectif : réduire de 25 % son empreinte carbone. Dans ce cadre, elle a aussi créé cette année un pôle de réparation de meubles à Marseille. 

À lire aussi : 3 idées déco pour un Noël éthique


Cet article a été réalisé grâce au soutien de Leroy Merlin
Retrouvez ici les épisodes Habitons Demain.
 

Tags:

Notre dossier spécial COP26 :