Ma maison demain  > VIDÉO – Une maison imprimée en 3D et en matières recyclées

Written by 18 h 05 min Ma maison demain, Respirer, Vidéos / Podcasts • 2 Comments

VIDÉO – Une maison imprimée en 3D et en matières recyclées

Dans la périphérie d’Angers, le collectif Empreinte construit une maison pionnière avec une imprimante 3D et des matériaux recyclés.

Le 23/07/2021 par Sofia Colla
construction de demain
Le collectif Empreinte imagine la construction de demain, grâce à des technologies innovantes et de nouveaux matériaux. (Crédit : Concept Empreinte)
Le collectif Empreinte imagine la construction de demain, grâce à des technologies innovantes et de nouveaux matériaux. (Crédit : Concept Empreinte)

À Beaucouzé dans le Maine-et-Loire, près d’Angers, des robots sont entrés en action le 21 juin dernier pour construire une maison atypique. Ses cinq pièces de 130 m², sur deux niveaux, sont imprimées en 3D, et en grande partie en matières recyclées.

À l’origine de ce projet : le collectif Empreinte. Piloté par l’entreprise ERB, il regroupe une vingtaine d’acteurs du secteur qui imaginent de nouvelles manières de bâtir, plus écologiques et respectueuses de l’humain. Des constructeurs, start-ups du BTP, industriels, architectes, paysagistes, ou encore bureaux d’études.

Nécessaire quand on sait que le secteur de la construction est responsable à lui seul de près de 20 % des émissions de gaz à effet de serre en France.

Le collectif mise sur des outils numériques, tels que l’impression 3D, mais aussi la réalité augmentée, de nouveaux matériaux, ainsi que sur l’économie circulaire pour “gagner en performance environnementale et humaine, sans perdre en efficacité”.

Une maison technologique et écologique 

Les murs de sa première maison sont imprimés en 3D, en collaboration avec l’entreprise Batiprint 3D, connue pour avoir réalisé le projet Yhnova, à Nantes en 2017, dont nous vous parlions dans cet article.

La mousse de polymère utilisée est à base de bouteilles plastique recyclées. L’isolation de la maison permet ainsi de recycler 13 000 bouteilles, selon le collectif. Pour les murs, l’entreprise emploi du béton bas-carbone, conçu à partir de déchets de chantier récupérés. 

Une partie de la maison est recouverte d’un bardage en bois, et l’isolation du toit est en fibre de bois. La toiture monopente est quant à elle agrémentée d’un système de collecte de l’eau de pluie. Celle-ci sert ensuite à alimenter l’espace extérieur, inspiré de la permaculture. 

Des matériaux recyclés 

À l’intérieur aussi les matériaux utilisés sont respectueux de l’environnement. Les peintures seront recyclées. Le collectif travaille avec l’entreprise Circouleur, qui les confectionne à partir de peintures collectées en déchetterie. “28 millions de litres de peinture sont incinérés chaque année en France, ce qui génère 150 000 tonnes de CO2”, explique le collectif Empreinte sur son site

Enfin, les terres extraites du chantier sont réutilisées dans des terrains agricoles avoisinants. Et les déchets de chantier sont valorisés en granulats pour être transformés en béton. 

Le collectif Empreinte organise des visites tout au long du chantier, à la découverte des différentes étapes de la construction. Il est également possible de “visiter” en ligne la future maison, grâce à un outil reposant sur la réalité augmentée. 

Cet article a été réalisé grâce au soutien de Leroy Merlin
Retrouvez ici les épisodes Habitons Demain.
 

Tags:

A lire aussi :

  • Green Man : Itinéraire d’un éco-terroriste

    Découvrir

    Green Man : Itinéraire d’un éco-terroriste

    Dans son dernier roman, "Green Man", David Klass met en scène un illuminé écologiste dont le projet est de sauver la vie sur la planète en éradiquant les humains qui la martyrisent. Un thriller haletant.
  • La Caserne, nouvel écrin de la mode durable parisien

    Partager

    La Caserne, nouvel écrin de la mode durable parisien

    L'une des plus anciennes casernes de pompiers de Paris va héberger une vaste pépinière de mode durable. À découvrir du 24 au 26 septembre lors du Conscious Festival.
  • Annalena Baerbock, l’écolo qui veut remplacer Merkel

    Déchiffrer

    Annalena Baerbock, l’écolo qui veut remplacer Merkel

    Annalena Baerbock conduira la liste des Verts allemands aux législatives du 26  septembre. Son sens du compromis, qui distingue les écolos d’outre-Rhin des Français, sera-t-il suffisant pour en faire une chancelière ? L’analyse de Daniel Cohn-Bendit.