Partager  > 33 % de femmes dans le numérique : les solutions pour y remédier

Written by 9 h 31 min Partager • 3 Comments

33 % de femmes dans le numérique : les solutions pour y remédier

Le collectif “Digital Ladies & Allies” a remis un Livre Blanc ce mercredi au secrétaire d’État chargé du numérique, avec de nombreuses pistes pour améliorer la représentation des femmes dans la tech.

Le 08/03/2019 par Pauline Vallée

Elliot dans Mr Robot, Q dans James Bond, Mark Zuckerberg, Steve Jobs ou Bill Gates chez les GAFAM… Que ce soit dans le monde réel ou dans celui de la pop-culture, les grandes figures du numérique restent, à une écrasante majorité, masculines.

Plus largement, les femmes sont sous-représentées dans le secteur : elles occupaient 33 % des emplois du numérique en 2017, dont principalement des fonctions dites “de support” (ressources humaines, administration…). À ce jour, seuls 27 % des codeurs sont des codeuses et on ne compte que 11 % de femmes dans la cybersécurité.

Quant à elles, les écoles d’ingénieurs, qui comptent parmi les formations au numérique, ne séduisent que 27 % d’étudiantes, même si les chiffres progressent.

Devant ce constat, l’association Digital Ladies & Allies, qui rassemble 200 experts et expertes du numérique, a remis ce mercredi 6 mars à l’ECV Digital un Livre Blanc à Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances en charge du numérique, à l’école ECV Digital.

À lire aussi : Non, le code informatique n’est pas réservé aux mecs

Le document regroupe plus de 150 propositions concrètes émises par des spécialistes du secteur pour accroître le nombre et la visibilité des femmes dans l’univers de la tech et du numérique.

Un Livre Blanc, quatre grandes pistes d’action

L’ensemble des solutions proposées peuvent être regroupées en quatre grands leviers d’action : cultiver le goût des filles pour le numérique dès la petite enfance, via l’éducation et la formation, promouvoir des modèles féminins inspirants, défendre la représentation des femmes dans les formations supérieures et le monde de l’entreprise, et enfin investir massivement dans des initiatives qui promeuvent la mixité.

We Demain a trié et recoupé ces dizaines de propositions des Digital Ladies & Allies pour les répartir selon ces quatre catégories. 

Passez la souris sur les petites bulles pour découvrir les différentes solutions !

Donner plus de place aux femmes représente un enjeu crucial pour le développement d’un environnement numérique respectueux et inclusif. Favoriser la mixité et la diversité des profils au sein des équipes, c’est prévenir (en partie) l’apparition de biais sexistes et racistes dans les algorithmes, rappelle le collectif.

Nous avons même tout à y gagner : une étude menée par l’Union Européenne en 2013 révélait qu’une présence accrue des femmes dans le numérique pourrait augmenter le PIB de l’UE de 9 milliards d’euros chaque année !

Tags:

A lire aussi :

  • #ItsNotABretzel : “On ne m’a jamais appris que j’avais un clitoris”

    Partager

    #ItsNotABretzel : “On ne m’a jamais appris que j’avais un clitoris”

    Je mesure entre 8 et 12 cm, j'ai 8 000 terminaisons nerveuses, ma seule fonction est le plaisir féminin. Avec son "Petit guide de la masturbation féminine", Julia Pietri se bat pour mieux faire connaître le clitoris.
  • “Femme du futur”, l’expo qui imagine l’avenir de la condition féminine

    Découvrir

    “Femme du futur”, l’expo qui imagine l’avenir de la condition féminine

    Quelle sera demain la place de la femme dans nos société ? Quels seront ses visages ? Les questions traversent l’exposition “La Femme du futur” qui se tient à la galerie Mémoire de l’Avenir, à Paris, durant tout le mois de mars. Parmi la soixantaine d’artistes ayant répondu à l’appel à projet, huit créatrices ont …
  • Sophia, le premier robot humanoïde à recevoir la nationalité d’un pays

    Découvrir

    Sophia, le premier robot humanoïde à recevoir la nationalité d’un pays

    À l’occasion de la conférence sur les nouvelles technologies Futur Investment Initiative à Riyad, le roi Salmane a offert la nationalité saoudienne à un robot.   Baptisée Sophia, elle est dotée d’une intelligence artificielle. Elle utilise la reconnaissance vocale, peut tenir une conversation, fait des blagues et sourit (presque) comme un être humain.   “Je …