Partager  > Greenwashing, sexisme, éco-conception… Deux jours pour se former à une communication plus responsable

Written by 15 h 46 min Partager

Greenwashing, sexisme, éco-conception… Deux jours pour se former à une communication plus responsable

Les entreprises se verdissent… Du moins, en apparence. Pour former les jeunes à une communication réellement plus responsable, un collectif de professionnels bénévoles organise deux jours de conférences, en accès libre.

Le 29/09/2021 par Sofia Colla
communication plus responsable
La première conférence sera menée par Valérie Masson-Delmotte, du GIEC, à propos de l’urgence climatique. (Crédit : Shutterstock)
La première conférence sera menée par Valérie Masson-Delmotte, du GIEC, à propos de l’urgence climatique. (Crédit : Shutterstock)

À l’approche de la COP26 et quelques semaines après la rentrée scolaire, un collectif de professionnels bénévoles lance un cycle de conférences autour de la communication responsable. Ces derniers partent du constat qu’il est temps que les cursus de formations supérieures intègrent la transition écologique dans leurs programmes. Et que les entreprises changent leurs modèles

L’événement Reboot ! a pour but de sensibiliser les futurs communicants – au sens large – à une communication plus responsable. Un cycle de conférences, de workshops ou encore de débats se déroulera sur deux jours, le 30 septembre et le 1er octobre, en visioconférence via Twitch et en accès libre. Si l’événement s’adresse principalement aux étudiants, il est également ouvert à tous les curieux. 

“Deux jours pour hacker les métiers de la communication”

Une communication plus responsable et sensible aux enjeux écologiques

“Dans un paysage économique et social en profonde mutation et marqué par de nouveaux enjeux (explosion du digital, multiplication des émetteurs de messages, émergence de fake news…), il est temps de laisser place à une communication plus responsable, plus sensible aux enjeux écologiques, davantage à l’écoute des citoyens. Tout en intégrant la notion d’urgence. Et en s’interrogeant autant sur la manière de délivrer les messages que sur leur contenu… Au-delà de ses propres pratiques, ce secteur a une responsabilité vis-à-vis des publics. Et plus largement de la société dans son ensemble”, explique l’Ademe, partenaire de l’événement, sur le site. 

Experts du climat, journalistes, sociologues ou encore scientifiques se relaieront durant ces deux jours pour former et sensibiliser les étudiants en communication aux enjeux de responsabilité sociétale et environnementale. Tels que l’urgence climatique, la responsabilité des entreprises, le sexisme, l’éco-conception, le greenwashing ou encore les objectifs de développement durable. 

Communication versus urgence climatique

Le lancement de Reboot ! a donc lieu ce jeudi 30 septembre à 9 heures, en présence notamment de Maxime de Rostolan, à l’initiative du mouvement La Bascule. Suivi d’une conférence à 9 h 30 portant sur l’urgence climatique menée par Valérie Masson-Delmotte, co-présidente du Groupe n° 1 du GIEC. Au programme également, une conférence de Fabrice Bonnifet, jeudi à 15 h 30 – “Et maintenant, que font les entreprises ?”  ; le même jour, à partir de 18 heures : le “Grand procès de la RSE”  ; le vendredi, à 9 h 30, un workshop à propos de l’éco-conception de site web ; ou encore une conférence sur l’obsolescence programmée à partir de 11 heures, avec la participation de Fairphone. 

À lire aussi : “Le numérique est indispensable pour arriver à une société décarbonée”

Au total, 6 000 étudiants de 50 établissements (école de communication, publicité, relations presse, numérique ou influence) se sont déjà inscrits. Les vidéos seront ensuite disponibles en “replay”, pour ceux qui ne pourront être présents au moment du live. 

Des ressources pédagogiques sont également mises à disposition de tous, gratuitement. Avec notamment des MOOC, des sites Internet, des cours ou des guides de communication responsable, des podcasts ou encore des boîtes à outil. De quoi inspirer étudiants, mais aussi professionnels de la communication en quête de changements.

Pour retrouver le programme complet, c’est ICI

Tags:

A lire aussi :

  • La Banque postale va sortir des énergies fossiles, une première

    Ralentir

    La Banque postale va sortir des énergies fossiles, une première

    Le 14 octobre, la filiale du Groupe La Poste s’est engagée à sortir du gaz, du pétrole et du charbon d’ici à 2030. Une première pour une banque en Europe.
  • Désobéissants et fiers de l’être

    Découvrir

    Désobéissants et fiers de l’être

    Restaurateurs, directeurs de théâtre rebelles, élus refusant l’application de directives gouvernementales… Avec la crise sanitaire, le verbe désobéir s’est installé dans notre quotidien. Une désobéissance civile prônée et organisée par les militants pour le climat, contre la pauvreté ou l’exclusion des migrants. Mais aussi les enseignants et les réfractaires au tout-numérique.
  • Faut-il donner un prix à la nature ? Les risques de la finance verte

    Respirer

    Faut-il donner un prix à la nature ? Les risques de la finance verte

    Selon une étude commandée par les Verts au Parlement européen, donner un prix à la nature, en plus d'être difficile, équivaudrait à délivrer des permis de détruire la biodiversité.