Déchiffrer  > Low-tech Lab : « Les low-tech permettraient de lutter contre les maux du XXIe siècle »

Written by 8 h 22 min Déchiffrer, PODCASTS • 3 Comments

Low-tech Lab : « Les low-tech permettraient de lutter contre les maux du XXIe siècle »

Et si nous profitions de la crise du COVID-19 pour réinventer demain ? Dans ce 10e épisode de notre podcast « Les Jours d’Après », trois membres du Low-tech Lab imaginent un futur plus responsable. Pour Clément Chabot, Amandine Garnier et Quentin Mateus, toutes les solutions existent déjà. Ne reste qu’à les mettre en place…

Le 11/05/2020 par Sofia Colla
Clément Chabot, Amandine Garnier et Quentin Mateus imaginent un Monde d'Après coronavirus plus responsable. (Crédit : Low-tech-Lab)
Clément Chabot, Amandine Garnier et Quentin Mateus imaginent un Monde d'Après coronavirus plus responsable. (Crédit : Low-tech-Lab)

Abonnez-vous à ce podcast sur AppleSpotifyDeezer

Des technologies simples, utiles durables et accessibles à tous tant techniquement qu’économiquement… C’est ce que promeuvent les membres du Low-tech Lab.  Phytoépuration, toilettes sèches, chauffe-eau solaire ou encore garde-manger : ces systèmes permettraient à chacun de retrouver la maîtrise de ses besoins de base sans perte de confort, tout en réduisant drastiquement son empreinte environnementale, estiment-ils.

« Si elles étaient connues, adaptées, répliquées, les low-tech permettraient de lutter contre les maux du XXIe siècle. »

« Dans ce monde d’après, il serait temps de changer notre rapport à la technique, clouer le bec bionique au discours du tout technologique comme réponse à tous les maux », appelle Amandine Garnier. « Compétition, gaspillage, obsolescence, aliénation… le tout au crédit de la planète, des peuples et des générations futures. » Il est temps de « refaire de la technologie un moyen plutôt qu’une fin », renchérissent Clément Chabot et Quentin Mateus, tous deux ingénieurs.

Pour le Low-tech Lab, pas de doute : « Ce sera mieux après ». Qui n’oublie pas de rappeler que « les prémices de ce nouveau monde existent déjà parmi nous » et n’attendent que d’être valorisées…

Écouter aussi : 
Abdelaali El Badaoui : « L’Etat doit soutenir les associations qui agissent dans les banlieues »
Laurence Devillers : « L’urgence ne doit pas devenir, pour les GAFAM, l’occasion de prendre un trop grand pouvoir »

Et retrouvez ici tous les épisodes du podcast

Tags:

A lire aussi :

  • Pour le cerveau, il n’y a pas de Covid heureux

    Déchiffrer

    Pour le cerveau, il n’y a pas de Covid heureux

    Presque deux ans de pandémie et le coronavirus nous prend toujours autant la tête. Dans tous les sens du terme. Les études le confirment : le Sars-CoV-2 peut diffuser dans notre cerveau et entraîner des troubles neurologiques. Explications.
  • Santé et bien-être : attention aux nouvelles sectes

    Déchiffrer

    Santé et bien-être : attention aux nouvelles sectes

    Armelle Oger, journaliste à WE DEMAIN, était sur le plateau du “23h” de franceinfo, mercredi 12 janvier, pour parler de son enquête à propos des nouvelles sectes qui surfent sur la santé et le bien-être.
  • Bamboche, iel… Quels sont les mots de l’année 2021 ?

    Déchiffrer

    Bamboche, iel… Quels sont les mots de l’année 2021 ?

    Chaque année, des mots (ré)apparaissent et sont sur toutes les lèvres. Dans l’ouvrage "Un bien grand mot", Delphine Jouenne décrypte douze mots pour les douze mois de l’année 2021. Extrait.