Ralentir  > Comment faire du kéfir, la super-boisson qui vous veut du bien

Written by 9 h 35 min Ralentir

Comment faire du kéfir, la super-boisson qui vous veut du bien

Le kéfir est une boisson fermentée que vos grand-parents connaissent sûrement. Facile à faire soi-même et possédant de nombreuses propriétés, elle se boit toute l’année. WE DEMAIN vous livre la recette pour la fabriquer vous-même.

Le 26/12/2018 par Helen Dziri
Crédit : Helen Dziri
Crédit : Helen Dziri

Cet article a initialement été publié en juillet 2018.

Tiens, prends ça, ce sont des graines de kéfir. Une de mes élèves m’en a données. Prends en soin et tu pourras en faire une super-boisson !

Voilà ce que me dit mon ami Matthieu, il y a un mois, en me tendant un bocal. Je regarde à l’intérieur et j’observe ce qui ressemble à des petites têtes de choux-fleurs translucides. “Ça sera très bien pour ta flore intestinale et pour ton estomac fragilisé par ton ulcère aussi”, m’assure-t-il.

Je n’ai pas mis longtemps à me convertir. Désormais, je bois régulièrement du kéfir et n’arrête plus d’en vanter les mérites autour de moi. J’ai même démarré une culture de grains de kéfir sur mon lieu de travail, à We Demain. En voici donc l’histoire, la recette, et quelques conseils pratiques.

Le kéfir est un breuvage fermenté bu depuis des millénaire dans la région du Caucase. Petit cousin du Kombucha, cette boisson fermentée est rafraîchissante, délicatement pétillante, économique et facile à faire chez soi. 

Consommée régulièrement, cette boisson riche en “probiotiques”, micro-organismes, bonnes bactéries et en levures, permet de rééquilibrer notre système digestif, améliorant ainsi notre digestion, fortifiant notre flore intestinale et donc notre système immunitaire. 

Le kéfir peut être votre allié hiver comme été. Attention tout de même à ne pas en boire de façon excessive. Un verre tous les deux jours suffit. Vous pouvez aussi vous en faire des cures d’une ou deux semaines tous les mois ou tous les deux mois. Bref, écoutez votre corps et il vous le rendra bien.

Le kéfir se transmet traditionnellement de mains en main grâce au bouche à oreille. N’hésitez pas à demander autour de vous : famille, amis, voisins, collègues… Vous serez surpris de réaliser que beaucoup de gens en ont chez eux. Sinon, vous pouvez en trouver entre particuliers, via des groupes Facebook spécialisés ou des forums, l’idéal pour s’échanger des astuces. Vous pouvez aussi vous rendre dans un magasin bio, le personnel pourra peut-être vous conseiller. 

Par exemple, voici les groupes Facebook que l’on peut facilement trouver en tapant “kéfir” dans la barre de recherche : “kefir et kombucha . Partage et conseils” ou “KÉFIR, KOMBUCHA et JUN, partageons tous ensemble…” 

Préparation

Crédit : Helen Dziri

Ustensiles :

(Attention, ils doivent être en bois ou en plastique, mais surtout pas en métal, les grains de kéfir n’aiment pas ça) 

  • Bouteille en verre avec un bouchon “mécanique” 
  • Passoire ou tamis
  • Entonnoir
  • Cuillères 

Ingrédients :

Il est fortement conseillé de n’utiliser que des aliments bio. Il est indispensable d’utiliser de l’eau minérale. Le plus facile est d’utiliser de l’eau en bouteille minérale. Mais si la qualité de l’eau de robinet dans votre région est bonne, vous pouvez l’utiliser. Néanmoins, il est conseillé d’enrichir ensuite en minéraux votre culture de kéfir en ajoutant une pincée de sel et en mélangeant différents types de sucres riches en minéraux.

  • 700 ml d’eau minérale
  • 3 cuillères à soupe de sucre complet (très riche en minéraux) ou sucre roux ou mélasse ou sucre blond bio (Attention : Ne jamais utiliser de miel, il a des propriétés antibiotiques ce qui est très mauvais pour les grains de kéfir)
  • 3 cuillères à soupe de grains de kéfir
  • 1 figue séchée bio (ou n’importe quel fruit sec)
  • 2 tranches de citron bio (ou d’oranges, de pamplemousse ou de citron vert)

Recette

Crédit : Helen Dziri

Versez l’eau dans un bocal en verre, ajoutez le sucre et remuez bien avec la cuillère pour le faire dissoudre. Ajoutez la figue sèche, la tranche de citron et les grains de kéfir.

Crédit : Helen Dziri

Couvrez le haut du bocal avec un linge ou une compresse tenue par un élastique. Il faut empêcher les moucherons de tomber dans la boisson, tout en laissant l’air passer sinon le récipient contenant le kéfir pourrait exploser durant la fermentation.

Laissez-le ensuite à température ambiante en le préservant de la lumière directe du soleil. Au bout de 24 heures, on dit que le kéfir est prêt, mais on peut attendre jusqu’à 48 heures. Attention, croire que le kéfir est prêt lorsque la figue remonte est un mauvais indicateur, en effet, parfois une figue peut monter avant 24h. 

Crédit : Helen Dziri

Filtrez le kéfir avec une passoire et mettez-le dans une bouteille avec un bouchon “mécanique”. 

Crédit : Helen Dziri

Jetez le citron et la figue. Rincez à l’eau les grains de kéfir restant dans la passoire et conservez-les au frigo dans un pot entrouvert avec de l’eau et un peu de sucre. Il est possible de réutiliser indéfiniment ces grains. Ne pas oublier de rincer l’eau des grains de kéfir toutes les deux semaines.

Crédit : Helen Dziri

Conservez la boisson au frais et buvez-la dans les 3 jours. On peut ajouter au kéfir des morceaux de fruits frais ou de la menthe dans son verre, selon les goûts de chacun.

Personnellement, j’ai rapidement ressenti les bienfaits du kéfir sur ma digestion et notamment sur les douleurs régulières de mon estomac fragilisé par mon ulcère. Le kéfir est une boisson préventive qui booste votre système immunitaire et qui est agréable et rafraîchissante.
A vous d’en découvrir ses bienfaits !

Tags:

A lire aussi :

  • 60 euros la côte de boeuf : le vrai coût carbone des aliments

    Déchiffrer

    60 euros la côte de boeuf : le vrai coût carbone des aliments

    Des chercheurs allemands ont calculé le coût carbone des aliments, en comparant le bio et le conventionnel. Ils proposent de l'intégrer aux prix final des produits.
  • Recette de fêtes : sauvez l’océan, mangez des oursins !

    Ralentir

    Recette de fêtes : sauvez l’océan, mangez des oursins !

    Ses prédateurs sont affaiblis par les activités humaines, alors l’oursin prolifère et dévore des écosystèmes vitaux pour la biodiversité et les océans. Et si nous l’avalions à notre tour pour tenter de rétablir l’équilibre  ? Voici une recette originale et parfaite pour les fêtes.
  • Quiz carbone : Steak de bœuf ou steak de tofu ?

    Déchiffrer

    Quiz carbone : Steak de bœuf ou steak de tofu ?

    Remplacer un morceau de viande charolaise par une bonne tranche de tofu pourrait-il réduire l’impact carbone lié à notre alimentation ?