Respirer  > Homeland, première station de ski sans remontée mécanique

Written by 9 h 30 min Respirer, Societe-Economie

Homeland, première station de ski sans remontée mécanique

En Italie, à la frontière avec la suisse, une nouvelle station de ski, Homeland, a vu le jour. Spécificité : elle ne possède aucune remontée mécanique.

Le 11/01/2024 par Florence Santrot
homeland
Les pentes de la station Homeland sont entièrement libres et intactes. Mais il faut remonter à la seule force de son corps… Crédit : -Alberto Orlandi / Spiagames.
Les pentes de la station Homeland sont entièrement libres et intactes. Mais il faut remonter à la seule force de son corps… Crédit : -Alberto Orlandi / Spiagames.

La nature à l’état pur. Dans les Alpes italiennes, à 2 heures 30 de route au nord de Milan, une station de ski d’un nouveau genre a vu le jour cet hiver. Près du village de montagne de Montespluga, cette station a pour particularité de ne posséder aucune remontée mécanique. Les amateurs de ski doivent donc remonter à pied les pentes alentour avant de profiter, à la descente, de ces grandes étendues totalement naturelles. La station a mis en place un balisage et propose des sessions avec des guides alpins pour celles et ceux qui le souhaitent.

Ce véritable petit paradis, bordé de montagnes qui culminent à plus de 3 000 mètres d’altitude, change complètement d’ambiance selon les saisons. En été, cette vallée est particulièrement fréquentée par les voitures en raison du col du Splügen, passage routier à 2 115 mètres, permettant le passage entre l’Italie et la Suisse. En hiver, quand le col est fermé, il en va bien autrement. Le silence règne dans ce petit coin éloigné de tout. Afin de préserver cette atmosphère intacte, Tomaso Luzzana et Paolo Pichielo, les deux co-fondateurs de Spiagames Outdoor Agency, ont eu l’idée de créer Homeland, une station de ski écologique unique en son genre en Europe.

Homeland et le ski-alpinisme, l’avenir des stations ?

Moins de confort, plus d’effort mais tellement plus gratifiant… Homeland est doté de 11 itinéraires de montée balisés permettant d’accéder à environ 36 km2 de terrain hors-piste. Et qui dit accès sans remontée mécanique –  pas de tire-fesses ni de télésièges – dit gratuité totale du terrain de jeu. Certes, la pratique est plus exigeante mais elle présente bien d’autres avantages. Tout le territoire autour de Montespluga devient ainsi une seule grande « pente » à monter et à descendre.

L’idée a germé dans la tête de Tomaso Luzzana et Paolo Pichielo pendant la crise de la Covid-19. Le confinement et la distanciation imposée ont donné l’idée aux deux entrepreneurs de créer une station de ski beaucoup plus proche de la nature que ce qui se pratiquait jusqu’alors. Ils se sont inspirés d’une station de ski assez similaire, Bluebird Backcountry, installée dans le Colorado (USA).

Matériel adapté et expérience à la belle étoile

Qui dit absence de remontées mécaniques, dit location de matériel adapté. La boutique du village propose donc de gros skis de randonnée, des splitboards (snowboards coupés en deux permettant de se balader en montagne), des peaux de phoque, des raquettes, un kit avalanche (DVA, pelle, sonde…).  Pour une journée de ski-alpinisme, l’offre commence à 55 euros pour une paire de skis et de chaussures. On peut aussi louer tentes quatre saisons, sacs de couchage pour températures polaires, réchaud, etc.

Tout ce qu’il faut pour la « Homeland Night Experience » qui permet de profiter de la beauté du paysage en allant dormir en pleine nature dans un camp de base au milieu de nulle part. Pour 220 euros, il s’agit d’une aventure sur deux jours avec nuit sous tente, randonnées panoramiques, petit-déjeuner. L’assurance de souvenirs inoubliables au cœur des vallées enneigées avec un minimum de traces des activités humaines.

SOUTENEZ WE DEMAIN, SOUTENEZ UNE RÉDACTION INDÉPENDANTE
Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire
et abonnez-vous à notre magazine.

A lire aussi :