Respirer

« Plus de 1000 start-up françaises sont aujourd’hui des entreprises à impact »

Vous êtes souvent présentée comme la « lobbyiste » des start-up ?

Maya Noël : Créée en 2012 sous l’impulsion d’entrepreneurs comme Frédéric Mazzella, PDG de BlaBlaCar, ou Olivier Mathiot, cofondateur de PriceMinister, l’idée de France Digitale était de faire rayonner notre écosystème de start-up en portant la voix d’entrepreneurs atypiques. Aujourd’hui, notre objectif est de faire émerger des champions européens de l’économie numérique. Des talents conscients des enjeux environnementaux et sociaux.

Rendez-vous sur le site web de la Fondation Sopra Steria-Institut de France pour proposer votre projet mettant la Tech au service de la planète et de la solidarité.

La notion de RSE fait partie de votre feuille de route ?

Ce qui m’intéresse, c’est l’humain dans l’entreprise. Cette dernière est un vecteur d’inclusion. Le monde du travail connaît de profondes mutations. L’entreprise doit les accompagner. Elle souffre d’un manque de diversité, de genre, mais aussi de mixité sociale : on ne peut pas innover pour une petite partie de la société. Il faut que l’ensemble de la collectivité soit représenté pour construire demain.

Les start-up du numérique font-elles leur transition ?

La transition numérique doit être associée à la transition environnementale. On parle de plus en plus d’un numérique responsable. Avec une volonté, pour ce dernier, de réduire au maximum son empreinte carbone. Chaque année, nous publions une cartographie des start-up à impact : en 2023, la mission d’entreprise de plus de 1 000 d’entre elles répond à un objectif de développement durable. La plupart des projets d’entrepreneurs ont désormais un enjeu social ou environnemental. Une tendance qui s’accélère. Péril climatique, épuisement des ressources naturelles mais aussi nouvelles attentes du client, du consommateur, des salariés: les projets doivent avoir une vraie vision en faveur de la planète.

Comment optimiser cette sensibilité RSE ?

En partageant les bonnes pratiques ! Le 23 novembre, notre Journée métiers était dédiée aux métiers de RSE : 200 responsables de grands groupes ont échangé et transmis leurs expériences. Mais, surtout, en prouvant que la responsabilité sociale et environnementale ne relève pas de l’utopie, et ce, en mettant en avant des projets à impact qui fonctionnent économiquement.

Vous êtes marraine du Prix Entreprendre pour demain : un prix, c’est important ?

Un prix, ce n’est pas seulement de belles histoires inspirantes. C’est une reconnaissance mais aussi un ticket d’entrée, des moyens humains et financiers pour passer à l’action. Et surtout, un accompagnement pour les lauréats. Épaulés par des experts, ces jeunes entrepreneurs entrent dans un cercle vertueux proposé depuis plus de vingt ans par la Fondation Sopra Steria- Institut de France à travers le Prix Entreprendre pour demain.

Êtes-vous éco-anxieuse ?

Non ! Car détestant l’immobilisme, j’agis. J’ai foi en l’ingéniosité humaine. Les start-up sont un formidable labo d’expérimentations pour trouver des solutions. Je crois en l’intelligence collective : notre slogan, c’est d’ailleurs « Jouons collectif ».

SOUTENEZ WE DEMAIN, SOUTENEZ UNE RÉDACTION INDÉPENDANTE
Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire
et abonnez-vous à notre magazine.

Recent Posts

  • Respirer

Lutte contre le changement climatique : ces émissions de méthane évitables

Les émissions de méthane, puissant gaz à effet de serre, sont un vrai fléau avec…

1 jour ago
  • Déchiffrer

Le bouchon en plastique, plus attachant que jamais avec la réglementation européenne

Les bouchons en plastique, souvent oubliés mais omniprésents, représentent une source majeure de pollution. La…

2 jours ago
  • Ralentir

La confédération générale des Scop et des Scic appelle à l’engagement face à l’extrême droite

Les acteurs de l’ESS, dont les Scop et les Scic, appellent à l’engagement face à…

3 jours ago
  • Inventer

Éducation et santé : l’innovation sociale imagine un futur plus inclusif

Le prix Entreprendre pour demain 2024 de la Fondation Sopra Steria-Institut de France récompense des…

3 jours ago
  • Innovation en Nouvelle-Aquitaine

Atelier des maraîchers : zéro gaspi, zéro invendu

À Bergerac, l'Atelier des Maraîchers lutte contre le gaspillage alimentaire en transformant les surplus de…

3 jours ago
  • Ralentir

Minuit 12 : quand la danse devient un cri d’alarme pour la planète

Entre art et militantisme, le collectif Minuit 12 réunit de jeunes danseurs et artistes pluridisciplinaires…

3 jours ago