Connectez-vous S'inscrire
Société-Économie

Le naturisme, la dernière mode à Paris

Par Paola De Rohan-Csermak I Publié le 22 Juin 2018

Visite de musée tout nus, bowling, restaurant, bronzette au Bois de Vincennes... Les évènements naturistes se multiplient dans la capitale et trouvent leur public. Le nombre d'adhérents de l'Association des Naturistes de Paris a presque doublé en un an.


Le pique-nique naturiste du 8 mai dernier a rassemblé 750 personnes ! (Crédit : ANP)
Le pique-nique naturiste du 8 mai dernier a rassemblé 750 personnes ! (Crédit : ANP)
On connaissait les Dîners en blanc, les soirées fluo, voici les pique-niques tout nus. L’Association des Naturistes de Paris (ANP) lance, dimanche 24 juin, "la Journée Parisienne du naturisme", qui aura lieu désormais tous les derniers dimanches de juin. 
     
"Une fête conviviale, intergénérationnelle, familiale, où les ‘textiles’ sont les bienvenus ", annonce l’organisateur de l’événement, Cédric Amato, vice-président de l’association.
     
Tout un chacun est invité à prendre son panier-repas et à rejoindre les habitués  de la clairière du bois de Vincennes. Au programme, cours de yoga, grand pique-nique, cours de dessin ou de chant. 

Un espace bientôt trop étroit

Un arrêté municipal permet l’occupation de cet espace, pour la deuxième année consécutive, du 14 avril au 14 octobre 2018. "7 300 m2, l’équivalent d’un terrain de foot, ce n’est pas très grand. Cette année, 500 personnes fréquentent cet espace en moyenne, les jours fériés. Le 8 mai on était 750. Il faudrait que l’on soit très nombreux dimanche pour que la municipalité nous accorde l’an prochain un espace plus vaste ", confie Cédric Amatoqui espère la présence d’un millier de personnes.

L'entrée de l'espace naturiste au Bois de Vincennes. (Crédit : Sophie Robichon/Mairie de Paris)
L'entrée de l'espace naturiste au Bois de Vincennes. (Crédit : Sophie Robichon/Mairie de Paris)
Une charte de bonne conduite invite à la tranquillité du lieu et des personnes, par un comportement respectueux. Des règles de civilité qui font écho à celles que l’association affiche sur son site : "la tenue de chacun doit toujours être correcte et caractérisée par la pudeur et la retenue".
 
Un vocabulaire qui inviterait à se couvrir plutôt qu’à se dévêtir, non ? "Pourquoi voudriez-vous que manières policées et nudité soient incompatibles ?", s’amuse Julien Claudé-Pénégry, vice-Président de la Fédération Française de Naturisme (FFN). "Bien au contraire ! La nudité contribue à la fois à son propre bien-être et à celui de l’ensemble de la société. Sinon on ne ferait pas tant pour favoriser le naturisme en ville !"

Après le soutien de la Mairie de Paris, celui de l’exécutif ?

Le vœu d’un espace naturiste dans la capitale a été déposé par le Groupe Écologiste au Conseil de Paris et voté le 26 septembre 2016. Il "s’inscrit dans la volonté de la Ville de Paris de diversification des usages des espaces publics parisiens, d’ouverture à tous les publics, dans la mesure où la tranquillité de chacun est respectée et où les espaces publics sont préservés" publie la Mairie sur son site.
 
Le naturisme, pratiqué régulièrement ou tenté par 88 000 Parisiens, selon la FFN, n’a rien d’incompatible avec le mode de vie urbain, assure Bruno Julliard, premier adjoint au Maire, soulignant le caractère "respectable" de ses valeurs, exemple à l’appui : "Il est fréquent de voir le parc de Tirgarten [à Berlin],sous les fenêtres mêmes de la Chancellerie fédérale, investi par des hommes et des femmes de tous âges, nus, sans pudeur excessive, ni ostentation gênante"
 
En France, déboutonner sa chemise, laisser tomber son slip et s’asseoir nu sur un des fauteuils du Luxembourg, face au palais du Sénat, est encore un délit selon l'article 222-32 du code pénal, qui qualifie ce comportement "d’exhibition sexuelle", "punie d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende"

Visite du Palais de Tokyo le 5 mai. (Crédit : Geoffroy Van der Hasselt, AFP)
Visite du Palais de Tokyo le 5 mai. (Crédit : Geoffroy Van der Hasselt, AFP)

Des événements très suivis

Depuis la création de l’espace naturiste du bois de Vincennes, en 2017, le nombre des adhérents de l’ANP a quasiment doublé, passant de 291 à 417. La proportion de femmes – un petit tiers seulement –  augmente légèrement, selon le vice-président de l’association.
 
Les nombreux événements culturels et sportifs organisés par l’association, ont bénéficié d’une large couverture médiatique : visite du palais de Tokyo le samedi 5 mai, tournois de bowling à plusieurs reprises, cours de yoga à la piscine naturiste Roger le Gall, dîners et cocktails dinatoires chez O’Naturel, restaurant naturiste qui a ouvert ses portes en novembre 2017 dans le XIIe arrondissement…
 
À venir, une soirée d’ "initiation au naturisme" lundi 25 juin à 21h à la piscine Roger Le Gall - un maillot de bain aux coutures solubles sera offert aux non-initiés – et, à l’automne, la visite "d’un grand monument parisien"… On n’en saura pas plus pour l’instant.
      









WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE