Société-Économie

Pour défendre la vie privée, il veut publier l'historique internet des sénateurs américains

Par I Publié le 30 Mars 2017

Adam McElhaney proteste contre la loi américaine qui autorise la revente aux publicitaires des historiques de navigation des internautes. L'activiste du net vient de lancer une campagne de crowdfunding pour acheter les données des sénateurs... et les exposer au grand jour.


(crédit : DR)
(crédit : DR)
Vendre au plus offrant la vie privée des Américains. C’est ce que vient de légaliser le Sénat des États-Unis lors d’un vote le 29 mars. Grâce à cette loi, les fournisseurs d’accès comme Comcast ou At&T (l’équivalent local de Bouygues Telecom et Orange) pourront bientôt partager l’historique de navigation de leurs abonnés avec des publicitaires.
 
Une véritable manne de données qui leur permettra de connaître avec précision les envies d’achat des internautes, mais aussi leurs préférences sexuelles, leurs opinions politiques ou leurs problèmes de santé. Et ainsi d’affiner les publicités.

Publier l'historique de navigation des élus

Face à cette décision qui ne bénéficie qu’aux multinationales, la société civile n’a pas tardé à réagir. Un utilisateur de Reddit et militant des données personnelles, Adam McElhaney, vient de lancer une campagne particulièrement virale.
 
Son idée ? Organiser une opération de financement participatif pour acheter les historiques de navigation des principaux soutiens de cette loi et les publier sur Internet. À savoir ceux des élus républicains Paul Ryan, Marsha Blackburn et Mitch McConnell, du président de la FCC (le gendarme des télécoms américain) Ajit Pai et des PDG des fournisseurs d’accès Comcast et AT&T.

Un vote contre les responsables

"Il y aura absolument de tout. Des informations médicales ou financières, leurs préférences pornographiques et leurs infidélités. Tout ce qu’ils auront recherché, tous les sites qu’ils auront consulté seront disponibles afin que chacun puisse y fouiller", promet Adam McElhaney sur son site Searchinternethistory.com.


Pour accentuer sa menace, le "Redditer" est même allé jusqu’à proposer aux internautes de voter pour la personne dont les informations personnelles devraient être dévoilées en premier. "Comme nous n’avons pas eu l’opportunité de voter sur la protection de nos données, je voulais montrer à nos législateurs à quoi ressemble une véritable démocratie."

Près de 200 000 dollars collectés

La campagne de crowdfunding est déjà un succès, avec près de 200 000 dollars levés pour un objectif initial de 10 000 dollars. Reste à savoir si cet argent permettra effectivement d’acheter les données de tel ou tel individu. Comme le note le journaliste de TechCrunch Taylor Hatmaker, les données personnelles – dont le marché reste obscur – sont souvent agrégées sous forme d'échantillon statistique. Lorsque c'est le cas, il est impossible de "profiler" un internaute en particulier.

En attendant, on ne peut qu’espérer que cette campagne empêchera la ratification de cette loi par Donald Trump. Et fera, à l'avenir, porter aux responsables politiques un autre regard sur la protection des données personnelles.












Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles


    Aucun événement à cette date.

wedemain.fr sur votre mobile