Découvrir  > Comprendre et s’initier aux cryptomonnaies avec 100 euros

Written by 20 h 18 min Découvrir, Societe-Economie, Tech-Sciences • 2 Comments

Comprendre et s’initier aux cryptomonnaies avec 100 euros

Pour comprendre les cryptomonnaies, rien de tel que d’investir une somme, même minime, et de s’essayer à ce nouveau phénomène financier. Explications.

Le 08/05/2022 par Florence Santrot
cryptomonnaies
Pour comprendre comment fonctionnent les cryptomonnaies, rien de tel que de s'y essayer. Photo : Shutterstock.
Pour comprendre comment fonctionnent les cryptomonnaies, rien de tel que de s'y essayer. Photo : Shutterstock.

C’est un fait : on ne peut pas apprendre à nager ou à faire du vélo simplement en lisant un livre. Il faut pratiquer pour comprendre comment fonctionnent les cryptomonnaies. Essayer, se tromper et enfin avoir le déclic. C’est un peu la même chose pour les cryptomonnaies. Bitcoin, Ether, Solana, Terra, Doge… avec leurs noms sortis de nulle part, leur volatilité et leur réputation sulfureuse, beaucoup refusent encore de sauter le pas.

Au regard des montants faramineux déjà investis (même si le nombre de Bitcoins est limité à 21 millions d’unités par son protocole), les cryptomonnaies semblent bien parties pour rester. Reste un obstacle de taille : tout cela semble bien complexe à comprendre pour se lancer. Ce n’est pas comme avec des monnaies classiques ou des actions où il suffit de se rapprocher de sa banque pour investir. Mais cela a un atout néanmoins : nous obliger à nous immerger vraiment dans cet univers. Et donc à en comprendre tenants et les aboutissants.

  • Une cryptomonnaie est une monnaie digitale qui n’appartient à aucun état et fonctionne sans tiers de confiance (sans banque).
  • C’est un algorithme qui s’occupe des transferts d’argent et des transactions.
  • C’est la blockchain qui sert de grand registre de propriété, sans cesse amendée par de nouvelles transactions.

100 euros pour comprendre les cryptomonnaies

Dans cet article, nous n’allons pas vous donner des conseils de placements financiers. Le mieux est même de considérer que les 100 euros que nous allons investir ici sont d’ores et déjà perdus. On “paye pour voir” comme on dit. Il ne faut donc pas investir cette somme si vous pensez en avoir un vrai besoin à court ou moyen terme. Le but ici est d’investir sur du long terme pour comprendre le fonctionnement des cryptomonnaies et leurs flucturations, pas de spéculer.

1. Choisissez un prestataire pour acheter des cryptomonnaies

Il existe de nombreux services permettant d’acheter une cryptomonnaie. Ce sont des brokers. Un broker permet de vendre et d’acheter des cryptos. On peut citer par exemple Coinbase, Kraken, Quantfury, Binance ou encore CoinHouse, une plateforme française. Pour chacun, il suffit de se créer un compte puis de le relier à un système de paiement (votre carte de crédit, Paypal, etc.). Selon la plateforme choisie, vous aurez peut-être à répondre à de multiples question et à prouver votre identité. A partir de là, vous pouvez investir le montant souhaité, 100 euros ou un peu moins car il y aura des frais.

Vous pouvez aussi acheter des cryptos via votre banque (certaines le permettent désormais) ou des services financiers comme Revolut, N26, etc, voire même des applis comme Lydia.

2. Achetez vos premières cryptos

Le plus simple est d’opter au début pour du Bitcoin (BTC) qui repose sur la blockchain éponyme (mais est limitée uniquement à cette monnaie) et/ou de l’Ether (ETH), qui repose sur la blockhain Etheréum et qui permet à d’autres applications d’enregistrer leurs données sur elle. Il est important de connaître cette information car chaque transaction est enregistrée sur une blockchain. Si vous voulez changer de blockchain, il vous faudra transférer de l’argent d’une blockchain à l’autre en passant par un intermédiaire. Cela vous coûtera un peu d”argent de passer par un intermédiaire.

3. La blockchain expliquée en 30 secondes

Avant de poursuivre, il faut comprendre le fonctionnement de cette immense base de données qui contient l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création. A chaque élément nouveau (le plus souvent des transactions), cet événement sera ajouté à un énorme fichier qu’est la blockchain. Et à chaque nouveau bloc, ce dernier contient une information qui dépend de tout ce qui a été décrit avant.

Pour résumé, la blockchain est un registre de propriété qui permet de se passer d’un tiers de confiance (une banque par exemple). Ici, c’est un algorithme qui va vérifier l’information (ai-je l’argent), gérer le transfert et ensuite enregistrer la donnée dans la blockchain. En toute transparence.

4. Prenez des notes de votre achat en cryptomonnaies

Chaque cours peut-être extrêmement volatile. Pour savoir avez précision si vous faites des bénéfices ou si vous avez des pertes dans le temps, prenez bien note du cours de chaque crypto le jour de son achat (par exemple 100€ = 0,0031 bitcoin). Gardez aussi en mémoire l’identifiant et le mot de passe de la plateforme utilisée… une note dans votre smartphone sera suffisantes.

5. Plongez dans le Web3 en ouvrant un Wallet

Jusqu’à présent, vous avez peut-être eu l’impression d’avoir déjà mis un pas dans le Web3 mais il n’en est rien. Vous êtes encore à la lisière. Certes, vous avez acheté des cryptomonnaies mais elles sont encore reliées à l’appli d’une plateforme de trading comme cela pourrait être le cas avec n’importe quelles actions cotées en bourse. Pour vraiment basculer dans le Web3, il faut se créer un Wallet (un portefeuille en français).

Un Wallet est un logiciel permettant de détenir vous-même de la cryptomonnaie. Il est enregistré sur une blockchain (certains Wallets sont compatibles avec plusieurs blokchains, d’autres non) et donc totalement sécurisé. Ce n’est pas forcément le cas si vous conservez votre argent chez un broker, c’est pourquoi on conseille de créer son ou ses Wallets. Félicitations, vous avez un pied dans le Web3 !

6. Une clé de 12 mots à ne JAMAIS égarer

Il existe de très nombreux Wallets. On peut citer Metamask, ZenGo, Coinbase Wallet, Electrum, Exodus, Cr’ypto.com, Binance Wallet… À vous de regarder les avantages et inconvénients de chacun et de bien vérifier qu’il est compatible avec les blockchains qui vous intéressent.

A la création d’un Wallet, vous est attribué une clé privée, une série de 12 ou 24 mots en anglais. Ces mots, donnés dans un ordre bien particulier, sont le seul et unique moyen de retrouver votre compte. Votre mot de passe unique. Cela peut ressembler à : food-walk-page-table-smile-water-change, etc. Sans eux, votre argent est perdu à tout jamais dans les méandres de la blockchain. Ne partagez SOUS AUCUN PRÉTEXTE vos clés privées avec qui que ce soit. Quiconque possède une clé privée peut récupérer tout votre argent sans que vous ne puissiez rien faire. Si vous avez peur de l’oublier, vous pouvez aussi investir dans un Wallet physique (un hardware wallet, un peu comme une grosse clé USB). Le leader de ce marché est le français Ledger.

En complément, il existe aussi une clé publique (un peu comme un RIB) que vous pouvez communiquer à votre broker pour récupérer vos cryptos et les placer dans votre Wallet par exemple. A partir de là, votre argent est entièrement entre vos mains.

7. Dans quelle crypto investir pour débuter ?

À vous de voir ! Les deux monnaies les plus populaires sont le Bitcoin et l’Ether donc c’est le plus simple pour commencer dans les cryptos. Mais il existe pléthore de cryptomonnaies. Cela peut être intéressant de peu à peu diversifier votre portefeuille et d’explorer d’autres concepts. En effet, les cryptos sont bien souvent reliées à un projet particulier.

C’est le cas de Mana, crypto du metaverse Decentraland, Le Doge (ou Dogecoin, inspiré d’un meme de chien shiba viral). A l’origine monnaie créée sur le principe d’une blague, le Doge se destine à des transactions de petits montants, du type pourboires. Elle pourrait être utilisée prochainement sur Twitter pour payer de petits montants (c’est la cryptomonnaie préférée du patron de Tesla, Elon Musk).

8. Explorez autre chose avec les NFT

Maintenant que vous avez des cryptomonnaies, vous pouvez acquérir un NFT (on vous explique ce qu’est le NFT en détail ici). Vous pouvez en trouver sur des plateformes dédiées, de véritables galeries d’art numérique dont la plus connue est OpenSea. Une fois acheté, il ne vous restera plus qu’à stocker votre Non Fungible Token dans votre Wallet.

9. Oubliez que vous avez des cryptomonnaies !

Une fois les investissements réalisés, vous pouvez être tenté de suivre au plus près les cours au jour le jour, voire plusieurs fois par jour. Cette première solution vous causera sans doute un certain stress car ces monnaies sont très volatiles, y compris pour celles les plus connues comme Ether et Bitcoin. Il n’est pas rare qu’une variation soit supérieure de 5 % en une journée.

Vous pouvez donc avoir l’impression de devenir riche ou de vous ruiner en quelques heures mais ce sont bien souvent de simples manipulations des cours par des spéculateurs. Généralement tout rendre dans l’ordre au bout de quelques jours. Le mieux est encore d’oublier que vous avez ces cryptomonnaies et de n’y revenir que de temps en temps. C’est l’évolution sur le long terme qui importe. Et le fait que vous en savez désormais assez pour investir dans les cryptomonnaies.

Tags:

A lire aussi :

  • Time Bank : une monnaie alternative qui remplace l’argent par du temps

    Les récits de nos lecteurs

    Time Bank : une monnaie alternative qui remplace l’argent par du temps

    RÉCIT. Par Anne-Sophie Roux, porteuse du projet Wānanga Trek.
  • Gratuivores : Ils ont choisi la vie sans argent

    Partager

    Gratuivores : Ils ont choisi la vie sans argent

    Ils sont nombreux, un jour, à avoir décidé de consommer et de vivre autrement. Une expérience dont certains ont tiré un livre, d'autres un documentaire. Et dont ils livrent les recettes et astuces à We Demain.
  • Les BRICS lancent leur propre banque à Shanghai

    Découvrir

    Les BRICS lancent leur propre banque à Shanghai

    Repéré sur RFI Les pays membres des Brics – Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud – ont désormais leur propre banque multilatérale. Dans un bref communiqué, Pékin a annoncé son ouverture deux semaines après un sommet organisé à Oufa, en Russie. Une pierre lancée dans le jardin des Etats-Unis, mais aussi un succès pour …