Découvrir  > Métiers d’avenir : 6 jobs écolos à saisir d’ici 2030

Written by 18 h 52 min Découvrir

Métiers d’avenir : 6 jobs écolos à saisir d’ici 2030

Berger, juriste en environnement, mécanicien pour vélo… La transition écologique va créer ou remettre au goût du jour certains métiers. WE DEMAIN vous en présente six.

Le 24/11/2020 par Benjamin Leclercq
Crédit : Rob Flowers
Crédit : Rob Flowers

Découvrez d’autres futurs métiers de la transition écologique dans WE DEMAIN n°32. Un numéro disponible sur notre boutique en ligne

La transition écologique va créer de l’emploi : 900 000 d’ici 2050, selon l’Ademe et l’OFCE. Si certains secteurs vont verdir des postes existants (finance, commerce), d’autres en créeront de nouveaux. WE DEMAIN présente 6 jobs à saisir dans les prochaines décennies.

À lire aussi : Mobilité, énergie… 6 secteurs qui vont créer de l’emploi d’ici 2030

Économie circulaire

Conseiller.e en gestion des déchets

Mission : Accompagner les entreprises et les collectivités pour optimiser la gestion de leurs déchets. Après un diagnostic, il ou elle propose des actions concrètes pour améliorer les performances de recyclage. 

Formation : BTS métiers des services à l’environnement, DUT génie de l’environnement, licences pro, masters traitement des déchets et pollutions.

Salaire : entre 1 500 et 2 100 euros brut.

Mais aussi : technicien.ne low-tech, ambassadeur.rice de tri, ingénieur.e en traitement des eaux

Rénovation énergétique

Étanchéiste

Mission : Il ou elle est chargé sur les chantiers de la pose des isolants (polymères, laine de verre, enduits…). Ce profil est très demandé dans le cadre des rénovations thermiques. 

Formation : CAP ou bac pro étanchéité du bâtiment et des travaux publics.

Salaire : entre 1 600 et 2 200 euros brut.

Mais aussi : chargé.e d’affaires en rénovation énergétique du bâtiment, ingénieur.e d’étude
en efficacité énergétique, chef.fe de projet “BIM” (bâtiments et infrastructures modélisés)

Énergies renouvelables

Chef.fe de projet éolien 

Mission : Diplomate et porté sur le travail d’équipe, son rôle est de piloter les projets de construction de parcs éoliens, de leur étude de faisabilité à la livraison finale, en jonglant entre impacts environnementaux et contraintes règlementaires.

Formation : master ou école d’ingénieur.

Salaire : entre 2 000 et 4 000 euros brut selon l’expérience et la taille du projet.

Mais aussi : économe de flux, ingénieur.e spécialisé.e en hydrogène, technicien.ne de maintenance biogaz, ingénieur.e “smart grids”… 

Agriculture

Berger.e

Mission : La filière ovine est à la recherche de 20 000 jeunes sur les dix prochaines années pour compenser une vague de départs en retraite. Le métier, physique et technique, promet un cadre de vie connecté à la nature et porté sur l’écologie. 

Formation : brevet professionnel agricole (BPA) de berger transhumant (école du Merle, Bouches-du-Rhône) ou de berger-vacher transhumant (CFPPA des Hautes-Pyrénées).

Salaire : environ 1 800 euros brut.

Mais aussi : consultant.e en agriculture biologique, chargé.e de mission en valorisation agricole, maraicher.e et horticulteur.rice…

Transports

Mécanicien.ne vélo

Mission : La France est le troisième marché européen (derrière les Pays-Bas et l’Allemagne) en matière de bicyclettes. Un parc deux-roues qu’il s’agit de maintenir. Le “conseiller technicien cycle” (CTC) conseille, répare et entretient les vélos. 

Formation : par exemple la toute jeune Académie des métiers du vélo, créée en 2020. 

Salaire : environ 1 800 euros brut.

Mais aussi : chargé.e de mission mobilité durable, conducteur.rice de transports en commun, ingénieur.e électronique de puissance…

Environnement

Juriste en environnement

Mission : En veillant sur le droit français, européen et international, il ou elle aide entreprises et collectivités à se conformer aux règlementations 

Formation : master en droit, spécialisation en droit de l’environnement. 

Salaire : entre 2 100 et 2 700 euros brut en début de carrière.

Mais aussi : écologue, agent technique en gestion et restauration des écosystèmes, jardinier.e d’espaces verts…

Tags:

A lire aussi :

  • Douglas Kennedy : “Il nous faut réinventer le rêve américain”

    Déchiffrer

    Douglas Kennedy : “Il nous faut réinventer le rêve américain”

    Avant les élections présidentielles américaines, WE DEMAIN a rencontré le plus européen des auteurs d’outre-Atlantique. Il raconte les États-Unis de Donald Trump et la fin du rêve américain.
  • Wikipédia a 20 ans : 3 choses que vous ignoriez sur l’encyclopédie

    Découvrir

    Wikipédia a 20 ans : 3 choses que vous ignoriez sur l’encyclopédie

    Lancée il y a tout juste 20 ans, l’encyclopédie aux 260 millions d’articles est la preuve qu’un internet collaboratif est possible. Mais la belle idée d’un savoir neutre et universel se heurte à un incessant lobbying politique et commercial, ainsi qu’à la sous-représentation des femmes et des minorités.
  • J’ai créé ma crypto-monnaie

    Inventer

    J’ai créé ma crypto-monnaie

    Le bitcoin, la plus célèbre des cryptomonnaies, vient de battre un nouveau record. Une flamblée qui peut donner des idées… À l’ère des blockchains, n’importe qui – ou presque – peut battre monnaie. États et banques centrales n’ont plus le monopole de la création d’argent ! Mais à quoi cela sert-il au juste ? Notre journaliste en a fait l’expérience.