Inventer  > Voici le premier smartphone durable et 100 % libéré des GAFAM

Written by 10 h 12 min Inventer

Voici le premier smartphone durable et 100 % libéré des GAFAM

Le 08/11/2018 par Jean-Jacques Valette

Avoir un smartphone réparable, c’est bien. Savoir qu’il ne vous espionne pas c’est mieux. À l’initiative de Commown, une coopérative française lancée début 2018, le Fairphone est désormais disponible dans une version expurgée de tous les services Google et autres applications des géants du Net, tels qu’Amazon ou Facebook.

Sorti en 2016, le Fairphone est présenté par ses fabricants néerlandais comme le smartphone le plus équitable possible, car fabriqué dans des conditions dignes et sans minerais issus de zones de guerre. Il s’agit aussi du premier téléphone “anti-obsolescence”, grâce à sa structure modulaire : un simple tournevis permet de remplacer ses composants en panne, sans avoir à changer de téléphone. Ce qui lui a valu une note de réparabilité de 10/10 par le site de référence iFixit.

Protéger ses données personnelles

Jusqu’ici, le Fairphone était équipé de la version standard d’Android, qui inclut les applis de Google. Désormais, le Fairphone peut être “dé-GAFAM-isé”. “Par défaut, les applications de Google et des autres géants du web sont bourrées de “trackers”. Leur but est d’aspirer un maximum de vos données personnelles pour les monétiser ensuite”, explique Elie Assémat, l’un des fondateurs de Commown.

Ainsi, Google Maps enregistre tous vos déplacements. Et Gmail lit tous vos courriels. Le tout afin de constituer un profil de vos habitudes de consommation et vous proposer des publicités.
 

“Outre les problèmes éthiques que cela créé, comme le droit à une correspondance privée, ces applications ralentissent votre téléphone et consomment sa batterie”, constate Elie.

“Fairphone a développé une version d’Android sans aucun de ces mouchards, baptisée Fairphone Open OS. Mais ils n’ont pas choisi de la commercialiser car l’installation est un peu technique et ils avaient peur de voir leur service client se faire déborder de questions”, ajoute le jeune entrepreneur. Ce système d’exploitation est toutefois disponible sur le site du fabricant. Encore faut-il savoir l’installer…

C’est ce que propose Commown, l’association qu’il a montée avec ses amis en 2016 (et devenue coopérative en 2018) pour faire connaître l’électronique durable. Celle-ci propose des smartphones et des ordinateurs sans obsolescence, à la location plutôt qu’à l’achat.
 

“C’est un modèle que l’on appelle l’économie de la fonctionnalité. L’idée est de privilégier l’usage à la possession, comme l’a théorisé Jérémy Rifkin. Si on louait nos appareils au lieu de les acheter, les entreprises auraient intérêt à ce qu’ils soient durables plutôt que jetables. On éviterait ainsi un énorme gaspillage de ressources.”

La coopérative propose aujourd’hui deux versions du Fairphone à la location : une basique, où l’on retrouvera un Android traditionnel avec les applications Google préinstallées. Et celle avec Fairphone Open OS, qui utilise des alternatives libres ou open source aux applications Google, comme Open Street Map, Firefox ou Qwant. Cette version d’Android “dé-GAFAM-isée” est déclinée en une version simple d’usage, pour les novices, et une version “geek”, avec encore plus de possibilité de modifications.

Côté prix, bénéficier de Fairphone Open OS ne coûte qu’un euro de plus sur la formule de location de Commown, soit 21,60 euros par mois pour l’offre basique et 31 euros pour la premium. Des prix dans la même fourchette que ceux pratiqués par les grands opérateurs pour la location d’iPhones. Et qui incluent différentes garanties, comme une assistance en cas de panne ou de vol.

Un concept intéressant pour ceux qui ne veulent pas choisir entre protéger leurs données et protéger la planète !

Tags:

A lire aussi :

  • En quête d’un chargeur universel

    Inventer

    En quête d’un chargeur universel

    Les téléphones portables seront-ils bientôt tous compatibles avec un seul et même chargeur ? C’est le souhait de la Commission européenne, qui multiplie les annonces en ce sens depuis une dizaine d’années.
  • Les GAFA veulent-ils nous rendre végans ?

    Respirer

    Les GAFA veulent-ils nous rendre végans ?

    Mais qui se cache derrière les mouvements d'action végans ? Notre enquête montre que des milliardaires de la Silicon Valley financent des associations militantes comme L214, tout en investissant dans une nouvelle industrie agro-alimentaire.
  • La folie Amazon en 5 chiffres

    Déchiffrer

    La folie Amazon en 5 chiffres

    Le géant du e-commerce a battu tous les records en 2020. Retour en infographie sur les chiffres les plus marquants de l'empire Amazon.