Ma maison demain

Pollution lumineuse : une appli pour que les habitants gèrent l’éclairage public la nuit

L’éclairage nocturne a un effet important sur la faune, la flore ou même le bien-être humain. C’est pourquoi de nombreuses communes expérimentent d’éteindre les lumières de la ville pendant la nuit. Mais cette pratique est parfois remise en cause, suscitant un sentiment d’insécurité. Eh bien, un ingénieur informatique a créé l’application “J’allume ma rue”. Elle permet aux habitants d’allumer les lampadaires de leur ville grâce à leur smartphone. L’appli est déjà utilisée dans cinq communes de Normandie et sera testée dès février à Eperon, au nord de Caen (Calvados). 

Cet outil permet de réduire la consommation d’énergie mais aussi la pollution lumineuse, qui a un impact sur la biodiversité. Notamment les insectes nocturnes, les papillons de nuit ou encore la floraison de certaines plantes. Tout en garantissant la sécurité des habitants. “Certaines communes m’ont indiqué qu’après l’installation du dispositif, des animaux comme les chouettes ou les chauves-souris semblaient réapparaître”, explique Olivier Bozzetto, fondateur, sur le site de L’info durable.

Gérer l’éclairage public pour limiter la pollution lumineuse

Pour installer ce système, il suffit de mettre en place des boîtiers dans les compteurs électriques. Montant total pour trois boîtiers: 1 500 euros. Puis, la municipalité paie un abonnement de 120 euros par an. 

Des coûts qui sont rapidement amortis grâce aux économies d’énergie réalisées. “D’après les recommandations du SDEC (Syndicat départemenetal d’énergies du Calvados), nous pouvons économiser entre 6 000 et 10 000 euros en électricité par an”, indique le maire d’Epron, Franck Guéguéniat.

Grâce à un système de géolocalisation, les utilisateurs n’ont plus qu’à télécharger l’application et à allumer les lampadaires, en cas de besoin, grâce à un interrupteur intégré. Les lumières s’éteignent automatiquement quelques minutes après leur passage. 

“Nous avons beaucoup de contrats en cours en ce moment. Nous espérons développer l’application dans une trentaine de villes cette année, notamment à Tours [Indre-et-Loire, ndlr]”, se réjouit le fondateur de “J’allume ma rue”.

Dès février, les habitants du village d’Epron pourront tester cette solution jusqu’en avril, de minuit à 6 heures du matin. 

À lire aussi : 10 bons gestes pour faire baisser sa facture d’électricité


Cet article a été réalisé grâce au soutien de Leroy Merlin
Retrouvez ici tous les épisodes Habitons Demain.
 

Recent Posts

  • Déchiffrer

Hype the hike : oubliée la randonnée à la papa, la Gen Z redécouvre la nature à sa manière

La randonnée, un truc de vieux ? Pas si vite ! La Gen Z se réapproprie…

18 heures ago
  • Ralentir

Mycobiote : les secrets bien gardés des champignons dans nos vies

Le mycobiote, la composante fongique du microbiote, est essentiel pour la santé des plantes et…

2 jours ago
  • Déchiffrer

Habitudes nutritionnelles des centenaires : des manies à prendre avec des pincettes

Découvrez pourquoi les réponses décalées des centenaires sur leur longévité cachent un biais statistique méconnu.…

3 jours ago
  • Découvrir

Milvue : quand l’IA fait gagner 30 à 40 % de productivité aux radiologues

L'intelligence artificielle s'impose progressivement comme un outil incontournable dans le domaine médical. La start-up française…

4 jours ago
  • Découvrir

Ogres des mers : 7 navires-usines qui ravagent nos océans

Des navires-usines géants arpentent les océans, véritables usines flottantes de pêche industrielle. Avec des capacités…

5 jours ago
  • Partager

Green Shift Festival : les nouveaux imaginaires d’un monde plus durable

La Principauté de Monaco s'apprête à vibrer au rythme du développement durable. Du 5 au…

6 jours ago