Ralentir  > Comment rejoindre Glasgow en train

Written by 16 h 49 min Ralentir

Comment rejoindre Glasgow en train

Pendant les vacances, et avant la COP26 à Glasgow, voici nos conseils pour partir en Ecosse en train. Un moyen de découvrir les paysages britanniques en mode slow.

Le 27/08/2021 par Sofia Colla
Glasgow en train
Il est possible de rejoindre Glasgow en une petite journée de train depuis Paris. (Crédit : Shutterstock)
Il est possible de rejoindre Glasgow en une petite journée de train depuis Paris. (Crédit : Shutterstock)

Vous rêvez des paysages écossais, de lochs romantiques, de vaches à poils longs… Ou vous voyagerez à Glasgow pour la COP26 en novembre prochain ? Oubliez l’avion ! Il est tout à fait possible de rejoindre la plus grande ville d’Écosse en train, de jour ou de nuit. Une expédition parfaite pour découvrir les joies du slow travel, en profitant de paysages magnifiques.

Pour aller à Glasgow en train, il faudra évidemment passer par Londres. Et donc emprunter l’Eurostar qui part de Paris ou de Lille. En environ 1 h 30, l’Eurostar arrive à la gare de London St Pancras. Le temps de faire un petit tour et de s’offrir un petit déjeuner dans la capitale de l’Angleterre. 

Une ligne historique

Direction ensuite la gare de London Euston, à 800 mètres. Un train vous emmènera alors dans le sud de l’Écosse en près de cinq heures. Toutes les 30 minutes, des trains direction Glasgow ou Édimbourg partent également de la fameuse King’s Cross Station. Les fans d’Harry Potter auront même le temps d’y faire un petit détour pour voir le quai 9¾ ! 

Niveau temps, il faudra donc au total environ 7 heures pour faire un Paris-Glasgow en train. Un voyage qui peut sembler long comparé aux 1 h 45 en avion. Mais n’oubliez pas le temps souvent perdu à l’aéroport. Pour l’enregistrement, pour récupérer les bagages ou encore pour rejoindre le centre de la ville.

En prenant le premier train qui part vers 7 heures du matin, vous pourrez même arriver à destination en début d’après midi ! Un voyage qui permet de profiter des paysages. Et quels paysages !

Ce voyage en train vous permettra en effet d’avoir une vision globale de l’Angleterre, en traversant le pays du sud au nord. Vous pourrez apercevoir des montagnes, des lacs, des viaducs, des châteaux ou encore des cathédrales… Et tout cela en empruntant une ligne historique. Les premiers voyages entre Édimbourg et Londres ont commencé en 1862. Il fallait alors jusqu’à 10 heures pour raccorder les deux villes.

C’est aussi sur cette ligne qu’en juillet 1938 la locomotive Mallard a réalisé le record du monde de vitesse en atteignant les 203 km/h. Un panneau est encore visible aujourd’hui à l’approche de la ville de Grantham. 

À lire aussi : J’ai fait Paris-Venise en train, et la planète me dit merci

Voyager en train de nuit vers Glasgow

Et si vous souhaitez gagner du temps sur place, il existe aussi des trains de nuit pour Glasgow. Pour cela, il faudra emprunter l’un des derniers Eurostar pour arriver à Londres dans la soirée. 

Le Caledonian Sleeper permet ensuite de rejoindre Glasgow depuis la gare de London Euston. Ce dernier part vers 23 h 50 et arrive aux environs de 7 h 30 dans le centre de la ville écossaise. Vous pourrez alors choisir de voyager soit sur des sièges, pour un tarif plus avantageux, soit en cabine à deux ou individuelle. En réservant, il est même possible d’amener son vélo. 

Pour réaliser ce voyage, mieux vaut tout de même s’y prendre à l’avance. Si les prix de l’Eurostar démarrent autour des 45 euros, ils peuvent très vite augmenter, jusqu’à quadrupler ! Voyager de nuit vous coûtera aussi un peu plus cher, notamment si vous optez pour une cabine. Au total, il faudra compter en moyenne une centaine d’euros pour aller jusqu’à Glasgow en réservant plusieurs semaines à l’avance. Enfin, notez qu’il peut être rentable de prendre une carte de réduction (jeune, senior, duo ou famille) pour voyager au Royaume-Uni. 

Tags:

A lire aussi :

  • EN PHOTOS. Journal de bord : il rejoint la COP26 à vélo

    Ralentir

    EN PHOTOS. Journal de bord : il rejoint la COP26 à vélo

    L’éco-aventurier Benjamin de Molliens a enfourché son vélo vendredi 22 octobre pour se rendre à la COP26 de Glasgow, en Écosse. Un périple qu’il nous raconte étape par étape, et en photos.
  • Climat : les COP vont-elles conserver leur crédibilité ?

    Déchiffrer

    Climat : les COP vont-elles conserver leur crédibilité ?

    Des chefs d'États absents, des promesses insuffisantes, des négociations qui traînent, un soutien persistant aux combustibles fossiles... La COP26 pourra-t-elle rompre avec l'impuissance pour se hisser au niveau de l'urgence climatique ?
  • Écosse : Les 5 défis de l’hôte  de la COP26

    Déchiffrer

    Écosse : Les 5 défis de l’hôte de la COP26

    Du 1er au 12 novembre, une édition brûlante de la Conférence des Parties des Nations unies sur le changement climatique se tient à Glasgow, en Écosse. Un pays en pleine transition énergétique, mais encore dépendant de sa manne pétrolière.