Ralentir  > Trains de nuit : des wagons de luxe pour dormir comme à l’hôtel

Written by 17 h 10 min Ralentir • 3 Comments

Trains de nuit : des wagons de luxe pour dormir comme à l’hôtel

Midnight Trains, la “première start-up ferroviaire française”, promet des wagons tout confort dans des trains de nuit vers plusieurs pays européens en 2024.

Le 17/06/2021 par Sofia Colla
Trains de nuit Midnight Trains
Les trains de nuit de la start-up Midnight Trains disposeront de chambres privatives. (Crédit : Midnight Trains)
Les trains de nuit de la start-up Midnight Trains disposeront de chambres privatives. (Crédit : Midnight Trains)

Les trains de nuit, nouvelle tendance ? Après des années de disgrâce, le Gouvernement s’est engagé en juillet 2020 à relancer ces liaisons nocturnes. En mai, le Premier ministre inaugurait d’ailleurs la ligne Paris-Nice, à l’arrêt depuis trois ans. 

Midnight Trains, la “première start-up ferroviaire française”, promet des wagons tout confort dans des trains de nuit vers plusieurs pays européens en 2024.

Une relance qui donne des idées. La start-up Midnight Trains annonce ainsi la mise en place “des premiers hôtels sur rails”. Ces wagons tout confort pourraient intéresser ceux qui sont rebutés par le fait de dormir avec des inconnus dans une petite cabine au confort rudimentaire. 

Créer “une nouvelle mythologie des trains de nuit”, voilà la promesse des fondateurs, Adrien Aumont, cofondateur de KissKissBankBank, et Romain Payet, ancien secrétaire général de KissKissBankBank.

Ces derniers disent s’inspirer du mythique train de luxe Orient-Express, qui assure la liaison entre Paris et Vienne depuis 1883. “Midnight sera à l’avant-garde en réinventant ce produit vieux de plus d’un siècle”, explique Adrien Aumont, dans un communiqué. 

Un hôtel dans les trains de nuit

Un service qui existe déjà aujourd’hui, mais seulement sur quelques lignes. C’est le cas sur le Paris-Venise, qui dispose de cabines premium, un coin sanitaire et un service de restauration à table tout au long du voyage. 

De la même façon, la start-up annonce sur son site qu’elle proposera des chambres privatives. Pour voyager en solo, en duo, en famille ou entre amis. Celles-ci disposeront d’une “literie haut de gamme”, et d’une salle de bain elle aussi privative. 

Trains de nuit Midnight Trains
Les passagers pourront profiter d’un bar et d’un restaurant durant leur voyage. (Crédit : Midnight Trains)

À bord, les voyageurs pourront profiter d’un restaurant et d’un bar. Avec des produits de saison, des cocktails, des bières artisanales ou encore un bar à vin. Le service sera proposé à table, au bar, ou directement en chambre. Un service de conciergerie sera également disponible, tandis qu’une application mobile permettra de réserver des repas ou de personnaliser sa chambre.

À lire aussi : Régionales : vos candidats s’engagent-ils pour le train de nuit ?

Relier les grandes villes européennes

Les liaisons prévues ? Paris vers de grandes villes européennes. Lisbonne, Porto, Madrid, Milan, Venise, Florence, Rome, Vienne, Prague, Budapest, Berlin, Hambourg, Copenhague ou encore Édimbourg.

Trains de nuit Midnight Trains
À terme, la start-up proposera une dizaine de destinations en Europe. (Crédit : Midnight Trains)

Si les prix ne sont pas encore connus, les fondateurs assurent qu’ils seront comparables à ceux proposés par la SNCF.

Une solution plus écologique 

Une offre qui peut aussi être une alternative séduisante à l’avion. Selon Adrien Aumont et Romain Payet, qui s’appuient sur des chiffres de Datagir et de l’Ademe, un trajet entre Paris et Rome à bord d’un Midnight Trains génèrerait 23 fois moins d’émissions de CO2 qu’à bord d’un avion de ligne commerciale.

Trains de nuit Midnight Trains
(Crédit : Midnight Trains)

À lire aussi : Railcoop, la coopérative qui relance les lignes de train abandonnées par la SNCF

Un chiffre confirmé par une récente étude publiée par Réseau Action Climat.

Alors que le Sénat s’apprête à entamer l’examen du Projet de Loi Climat et Résilience, comprenant la fermeture des lignes aériennes intérieurs en cas d’alternative en train de moins de 2 h 30. Réseau Action Climat affirme que “l’élargissement du champ de la fermeture des lignes de 2 h 30 à 4 heures permettrait de multiplier par 3 le bénéfice climatique de la mesure. Avec une réduction des émissions de CO2 issues des vols métropolitains de 33,2 % contre 11,2 %. L’association insiste également sur le fait que le temps de trajet total sur ces liaisons serait quasiment équivalent. Avec une moyenne de moins de 40 minutes de différence entre le train et l’avion.

Malheureusement, il ne sera pas possible de profiter de ces hôtels sur rail dès cet été. Il faudra encore patienter, puisque le premier voyage est prévu… pour 2024. 

Tags:

A lire aussi :