Respirer  > Un week-end pour protéger la faune sauvage au Jane Goodall Institute

Written by 16 h 16 min Respirer

Un week-end pour protéger la faune sauvage au Jane Goodall Institute

Dans le cadre de la campagne “Le réveil des forces sauvages”, le Jane Goodall Institute France organise un week-end d’activités, gratuit et ouvert à tous, pour sensibiliser à la préservation de la faune sauvage et de ses habitats.

Le 07/10/2021 par Sofia Colla
protection faune sauvage
Les 16 et 17 octobre, le Jane Goodall Institute France organise diverses activités ouvertes à tous pour sensibiliser à la préservation de la faune sauvage. (Crédit : Shutterstock)
Les 16 et 17 octobre, le Jane Goodall Institute France organise diverses activités ouvertes à tous pour sensibiliser à la préservation de la faune sauvage. (Crédit : Shutterstock)

La France dispose d’une biodiversité très riche. Or, elle se classe parmi les 10 pays hébergeant le plus grand nombre d’espèces menacées. Selon les derniers chiffres de l’UICN, 20 % de la faune sauvage est en danger. Soit 800 espèces d’animaux sauvages.

1 mammifère sur 10 est en voie de disparition, tout comme 1 oiseau sur 4, ou encore de nombreux insectes, recense le Jane Goodall Institute. “La nature sauvage n’a pas besoin de nous, mais nous avons grandement besoin d’elle, c’est notre assurance vie !”, souligne la fondation dans un communiqué. 

Pour sensibiliser à l’urgence de la préservation de la biodiversité, l’organisation fondée par l’ethnologue et anthropologue britannique Jane Goodall lance la campagne “Le réveil des forces sauvages”. 

Avec un week-end d’activités gratuites, pour les petits et les grands, les 16 et 17 octobre à la Fondation GoodPlanet à Paris.

Retrouvez notre rencontre exclusive avec l’ethnologue et anthropologue britannique Jane Goodall, en couverture de WE DEMAIN n°35. Un numéro disponible en kiosque et sur notre boutique en ligne.

Des conférences et ateliers pratiques pour la faune sauvage 

Divers ateliers seront accessibles à tous, mais aussi des conférences et des rencontres de personnalités engagées dans la protection de la biodiversité. Avec notamment Florence Robert, la “bergère des collines” qui parlera de la réintroduction des loups en France ; Norin Chai, moine bouddhiste vétérinaire de la faune sauvage ; Yolaine de la Bigne, spécialiste de l’intelligence animale ; ou Jane Goodall qui sera en direct via vidéo. 

Seront organisées également des projections en présence des réalisateurs. Une lecture en avant-première du prochain livre de Jane Goodall Book of Hope en français. Mais aussi une balade pour découvrir la faune et la flore du bois de Boulogne ; une initiation aux gestes de premier secours face à un animal blessé ; un cours de photographie de la faune sauvage ; ou encore la création d’œuvres d’art avec la flore environnante. Enfin, les plus jeunes pourront assister à une pièce de théâtre suivie d’un jeu. 

Sept associations à soutenir

Dans le cadre de cette campagne “Le réveil des forces sauvages”, la fondation met aussi en avant sept projets menés sur la plateforme de crowdfunding Blue Bees, pour encourager le public à les soutenir. Des associations choisies “pour leur impact positif au quotidien pour la faune sauvage en France et leur habitat naturel”.

Parmi celles-ci, trois sont consacrées à la protection de la faune sauvage en France. Comme le centre de sauvetage de Faune Alfort, qui recueil et soigne les animaux blessés, malades ou orphelins. Mais aussi La Belette, créée en 2019, qui souhaite lancer un centre de sauvegarde et un secteur d’animation naturaliste dans le Lot. Ou encore Marais du Vigueirat, havre de biodiversité en Camargue, ouvert au public pour découvrir la faune et la flore locale. 

À lire aussi : Lézard mutant, crevette, corail… Les nouvelles créatures de la crise climatique

Deux des projets sélectionnés sont dédiés à la protection des habitats naturels des espèces sauvages. C’est le cas d’États Sauvages qui acquiert des forêts menacées en France et les protège des activités humaines autres que la balade et l’observation. 

Ou Animal Cross, une association qui a besoin de soutien pour préserver des espaces privés et publics en France, qui permettent à la faune sauvage d’évoluer en toute liberté. 

Enfin, les deux derniers projets choisis se concentrent sur la protection d’espèces en particulier. C’est notamment le cas de la SNPN (Société de Protection de la Nature) qui protège le vivant dans son ensemble, mais qui œuvre actuellement pour la réintroduction du Castor d’Europe en France, disparu depuis plus d’un siècle. Et enfin le Jane Goodall Institue, organisation mondiale de conservation fondée par le Dr. Jane Goodall en 1977, qui œuvre pour la conservation des chimpanzés et la sensibilisation en France sur l’importance de leur protection. 

Plus d’infos : 

Évènement gratuit.
Adresse : Fondation GoodPlanet, 1, carrefour de Longchamp, Paris 16e.

Horaires : de 11 h à 19 h.
www.janegoodall.fr

Tags:

A lire aussi :