Connectez-vous S'inscrire
We Demain, une revue pour changer d'époque
Pris dans la toile

39 agriculteurs rachètent un supermarché : un an après ça cartonne toujours

[Repéré sur Novethic]

Par I Publié le 17 Novembre 2017


Imaginez si au supermarché vous pouviez savoir exactement  comment votre potimarron a été cultivé… Et en recevant l’information directement de la bouche de l’agriculteur !
 
Les clients de ce magasin alsacien, situé dans la zone industrielle de Colmar, peuvent le faire. En effet, il y a à peine un an, 39 agriculteurs rachetaient un ancien Lidl, afin d'y vendre directement leurs produits. Aujourd’hui, la clientèle est fidélisée et le chiffre d’affaire du magasin, baptisé "Cœur Paysan", atteint les 2,5 millions d’euros.
"On a répondu à une attente des consommateurs. La plupart veulent savoir qui cultive et quelle est l'origine du produit. Cœur Paysan leur donne ses clés", explique Denis Digel, maraîcher depuis 27 ans et président du magasin, à Novethic.

Les agriculteurs suivent leurs produits de la graine jusqu'à la caisse

Dans ce supermarché, ce sont les maraîchers, les éleveurs ou encore les céréaliers qui fixent le prix de vente des produits, en cohérence avec les prix du marché.

Le magasin fonctionne comme un dépôt-vente. C’est-à-dire que ce sont les agriculteurs qui possèdent leurs produits, et non pas l'enseigne, jusqu’à ce qu’ils soient vendus.
"Au passage en caisse, la commission tourne autour de 30 % contre 60 % dans la grande distribution", précise le président de Cœur Paysan.
Les producteurs sont également vendeurs. Ils sont aidés par des salariés, mais deux agriculteurs, au minimum, doivent être présents dans le magasin chaque jour.

Les produits sont cultivés dans un périmètre de 40 kilomètres. (Crédit : Coeur Paysan)
Les produits sont cultivés dans un périmètre de 40 kilomètres. (Crédit : Coeur Paysan)
"On calcule notre temps de présence ici au prorata de ce qu'on vend. Plus on vend, plus on doit être présent. C'est parfois contraignant avec le travail sur nos exploitations mais tout le monde joue le jeu", témoigne Denis Digel.
Dans ces 400 m2, les clients peuvent acheter des fruits et légumes, de la viande, des produits laitiers, mais aussi de la bière, du vin, du pain frais, du poisson, des œufs, des épices, du thés, des pâtes, de la farine, de la confitures ou encore du miel.

En somme, un supermarché avec les mêmes produits que dans un magasin conventionnel, mais qui proviennent du champs d'à côté !




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE