Inventer  > Face au monopole de Google, quatre moteurs frondeurs

Written by 16 h 24 min Inventer • One Comment

Face au monopole de Google, quatre moteurs frondeurs

Si Google est le leader du marché mondial de la recherche en ligne, quelques moteurs de recherches lui font encore concurrence…

Le 02/04/2021 par Gabriel Thierry
Baidu, Yandex, Naver, Seznam… Ces moteurs de recherche qui concurrencent Google. (Crédit : Shutterstock)
Baidu, Yandex, Naver, Seznam… Ces moteurs de recherche qui concurrencent Google. (Crédit : Shutterstock)

Vingt-trois ans après sa création, Google domine outrageusement le marché mondial de la recherche en ligne, très loin devant Bing ou Yahoo !. Le groupe Alphabet fait pourtant face, ici et là, à quelques concurrents, comme le montrent ces chiffres fournis par Statcounter (site qui évalue les parts de marché grâce à un panel de 2  millions de sites web). Leurs principaux points communs  ? Une présence dans des espaces linguistiques n’utilisant pas l’alphabet occidental ou dans des pays qui apprécient peu la démocratie libérale – voire les deux.

Découvrez l’histoire du flop de l’anti-Google Français, Qwant, dans WE DEMAIN n°33, disponible en kiosque et sur notre boutique en ligne

Baidu

En Chine, où Google est absent depuis 2010 pour cause de cyberattaques et de censure, le marché est dominé à 74 % par Baidu, moteur fondé en 2000 par Robin Li et Eric Xu. La société, basée à Pékin mais cotée à New York, propose également sa technologie de filtrage de contenus politiquement sensibles aux entreprises. Elle est suivie de Sogou (14 %), littéralement “le chien qui fouille”, en passe d’être racheté par Tencent, autre fleuron de la tech chinoise.

Yandex

Créé la même année que Google (1997), le russe Yandex (40 % de part de marché) tient tête à son concurrent américain (57 %) sur son marché domestique. Partenaire d’Uber, l’entreprise s’est diversifiée dans de nombreux services, comme la livraison des repas avec des robots autonomes.

À lire aussi : Wikipédia a 20 ans : 3 choses que vous ignoriez sur l’encyclopédie

Naver

En Corée du Sud, Naver, en ligne depuis 1999, est toujours une alternative crédible à Google avec ses 12 % de parts de marché. Mais il vient, en octobre  2020, d’écoper d’une amende d’environ 20  millions d’euros pour avoir favorisé ses services de commerce en ligne. À noter que l’entreprise s’intéresse aux capacités françaises dans l’intelligence artificielle : elle a repris le centre de recherche de Xerox près de Grenoble en 2017.

Seznam

Enfin, en République tchèque, Seznam, lancé en 1996, affiche une part de marché locale de 10 %. Il vient de réclamer plus de 417  millions de dollars à Google pour abus de position dominante.

Tags:

A lire aussi :

  • Quand l’intelligence artificielle mesure la beauté humaine

    Inventer

    Quand l’intelligence artificielle mesure la beauté humaine

    L’intelligence artificielle séduit, étonne, inquiète... Et lorsqu’elle s’attaque à la plus humaine et la plus subjective des appréciations – les critères de beauté – elle interpelle forcément. Le beau, une affaire d’algorithmes ?
  • Robert Poujade, ministre de l’impossible

    Découvrir

    Robert Poujade, ministre de l’impossible

    Disparu en avril 2020, ce député Gaulliste restera comme le premier titulaire du portefeuille de l’écologie, de 1971 à 1974. Nous sommes alors dans les Trente Glorieuses, loin de Greta Thunberg ou des rapports du GIEC. Et le nouveau ministre doit d’abord lutter pour exister.
  • La beauté de l’Islande, résultat du réchauffement climatique

    Ralentir

    La beauté de l’Islande, résultat du réchauffement climatique

    Dans "Du temps et de l’eau", cet écrivain islandais explore son pays, son histoire familiale et la recherche scientifique, pour raconter le changement climatique et nous pousser à le combattre. Sa raison d’espérer face à un tel péril ? La beauté lunaire de sa terre natale, l’Islande.