Ma maison demain  > Éducation : un four solaire portable made in France pour les enfants

Written by 10 h 00 min Ma maison demain, Ralentir, Vidéos / Podcasts

Éducation : un four solaire portable made in France pour les enfants

VIDÉO. La marque française Solar Brother a conçu un four solaire portatif pour les enfants. Une manière de les initier à la cuisine et d’éveiller leur conscience écologique.

Le 01/03/2022 par Sofia Colla
four solaire
Le four solaire portatif "Sunlab" est un moyen d’initier les enfants à la cuisine écologique. (Crédit : Solar Brother)
Le four solaire portatif "Sunlab" est un moyen d’initier les enfants à la cuisine écologique. (Crédit : Solar Brother)

Pour les petits aventuriers et les chefs en herbe, l’entreprise française Solar Brother a imaginé le Sunlab. Un four solaire portatif conçu pour les enfants à partir de 6 ans. Un bon moyen d’allier cuisine et conscience écologique. 

Ce cuiseur solaire permet de cuisiner partout. Il est très léger (350 g), pliable et compact. Il peut être utilisé dans le jardin, en balade, dans la forêt ou à la plage, pour cuire ou réchauffer un repas uniquement grâce à l’énergie du soleil. 

Il se constitue de neuf miroirs, qui reflètent les rayons du soleil et les concentrent sur le contenant où se trouve la nourriture. Pour fonctionner, le petit four nécessite du soleil et un ciel dégagé.

À lire aussi : Le destin brisé de M. Soleil, pionnier de l’énergie solaire thermique en France

Un four solaire pour initier à la cuisine écologique

L’utilisation est très simple. Il suffit d’ouvrir le tiroir de cuisson, d’y placer la nourriture à cuire ou à réchauffer ; puis d’orienter les miroirs face au soleil et d’attendre que le repas soit prêt. Les enfants bénéficieront également d’une petite initiation au bricolage, puisqu’ils pourront construire eux-mêmes le four solaire, livré en kit. 

La marque garantit que le four solaire made in France peut fondre du chocolat en 10 minutes ou du fromage en 20 minutes. Ou bien réchauffer une (petite) pizza, une portion de riz ou de pâtes en 30 minutes. Un outil pour apprendre aux enfants à cuisiner de façon écologique et low tech, mais surtout en toute sécurité. Cela grâce à la cuisson douce, avec des températures entre 40 et 80 °C. Une activité qui “laisse une grande autonomie à l’enfant”, mais qui nécessite tout de même la supervision d’un adulte, conseille la marque. 

L’entreprise à été primée au concours Lépine 2019 pour son invention “pédagogique et gourmande”. Ce four est vendu 25 euros. Le kit comprend un ramequin et un moule en silicone, ainsi qu’un thermomètre. La marque vend aussi des fours et barbecues solaires pour adultes, des chargeurs solaires, ou encore des allume-feux et des briquets solaires. 

À lire aussi : Ce boulanger cuit son pain dans un four solaire


Cet article a été réalisé grâce au soutien de Leroy Merlin
Retrouvez ici tous les épisodes Habitons Demain.
 

Tags:

A lire aussi :

  • Miyam, l’épicerie familiale sobre et zéro déchet

    Découvrir

    Miyam, l’épicerie familiale sobre et zéro déchet

    Depuis 2019, cinq boutiques Miyam ont fleuri à Paris, et rencontrent un franc succès. L’objectif de l’enseigne est de pousser à une meilleure consommation, tout en gaspillant moins. Un modèle économique basé sur la circularité et la sobriété.
  • Quand la lutte anti-gaspi et la sobriété s’invitent  dans les cantines scolaires

    Découvrir

    Quand la lutte anti-gaspi et la sobriété s’invitent dans les cantines scolaires

    C’est une "vraie prise de conscience" qui s’opère dans les restaurants scolaires, forcés de diminuer de moitié leurs déchets dans le cadre de la lutte anti-gas. Les initiatives centrées sur la réduction des portions, l’approvisionnement local et la connaissance des goûts des élèves par des chefs les cuisiniers, s’avèrent gagnantes.
  • Café, thé, chocolat, un trio incompatible avec la sobriété ?

    Ralentir

    Café, thé, chocolat, un trio incompatible avec la sobriété ?

    Ces aliments exotiques font tellement partie de notre quotidien que s’en passer est difficilement envisageable, même au nom de la sobriété. Quelles alternatives existent pour tendre vers un mode de consommation plus éco-responsable ?