Partager  > Vélo électrique, cargo, classique… Tout ce qu’il faut savoir sur les nouvelles aides au vélo

Written by 9 h 36 min Partager, Politique

Vélo électrique, cargo, classique… Tout ce qu’il faut savoir sur les nouvelles aides au vélo

À compter de ce lundi 15 août, les aides de l’État à l’achat d’un vélo sont rehaussées. Les personnes en situation de handicap ou de précarité peuvent bénéficier d’un coup de pouce supplémentaire.

Le 15/08/2022 par Florence Santrot
vélo

Ce samedi 13 août, est paru au Journal Officiel le décret n° 2022-1151 relatif aux aides à l’acquisition ou à la location de véhicules peu polluants. Ce texte établit que les aides au vélo octroyées aux personnes en situation de handicap ou à faibles revenus sont réévaluées. En outre, le bonus maximal pour l’achat d’un vélo électrique passe de 200 à 300 euros. Et il n’est plus conditionné au versement d’une aide de la part d’une collectivité territoriale. Il reste cependant réservé aux personnes dont le revenu fiscal par part est inférieur à 13 489 euros (moins de 1350 euros net par mois).

Mais ce n’est pas tout, le décret prévoit aussi une prime au vélo cargo et au vélo pliant. Cette prime peut être doublée si vous échangez votre vieille voiture thermique pour un vélo électrique. “C’est un bon premier pas. Mais il faut continuer à travailler sur le reste à charge pour les personnes les plus précaires. C’est-à-dire ce qu’il reste à payer une fois que l’on a déduit l’aide de l’État”, souligne Olivier Schneider, le président de la FUB, la Fédération des usagers de la bicyclette, sur Franceinfo.

Des aides au vélo pouvant aller jusqu’à 2 à 3000 euros selon les cas de figure

Selon les niveaux de revenu, les aides peuvent aller jusqu’à 2000 euros pour un vélo atypique (cargo, allongé, adapté à un handicap, pliant…) qu’il soit électrique ou non. Même chose pour l’acquisition d’une remorque électrique pour vélo. Le coup de pouce de l’État peut grimper à 3000 euros. À condition que l’achat d’un vélo s’accompagne de la restitution d’un véhicule motorisé ancien ou polluant (voiture ou camionnette) et selon le niveau de revenu. Le détail des informations est précisé sur le site Primealaconversion.gouv.fr.

Le détail des aides au vélo à compter du 15 août 2022. Crédit : DR.
Le détail des aides au vélo à compter du 15 août 2022. Cliquez pour agrandir. Crédit : DR.

Cependant, toutes ces aides sont plafonnées à 40 % du coût d’achat du deux-roues. Et seuls les vélos neufs sont concernés. En outre, une personne ne peut bénéficier de l’aide au vélo qu’une seule fois. En cas de vol, par exemple, se rééquiper sera à vos frais pour l’intégralité du coût de la bicyclette.

Actuellement en France, un vélo sur quatre vendu est un vélo électrique.

À lire aussi : Vélo : voici les 3 villes les plus cyclables de France

Une aide de l’État qui n’est plus corrélée aux coups de pouce locaux

Jusqu’à présent, pour bénéficier d’une aide au vélo de l’État, il fallait d’abord que votre commune, département ou région verse une aide. Le décret publié ce 13 août 2022 stipule que ce n’est plus le cas. Et ce, au moins jusqu’à la fin de l’année. N’importe qui peut donc en faire la demande à compter de ce lundi 15 août.

En revanche, l’aide au vélo reste encore principalement limitée aux vélos électriques, plus onéreux. Les vélos classiques sont relativement laissés de côté en matière d’aides. Le “coup de pouce vélo” de 50 euros qui avait été initié au sortir du premier confinement est terminé. Institué alors pour remettre en état un vieux vélo, il n’a pas été prolongé au 31 mars 2021. 1,7 million de bicyclettes en ont profité.

“Pour 2023, nous voudrions trouver une façon plus ciblée d’avoir une aide à la réparation mais aussi pour les vélos d’occasion. On n’a pas tous besoin d’un vélo flambant neuf, on a juste besoin d’un vélo qui roule en toute sécurité”, indique Olivier Schneider.

Tags:

A lire aussi :