Respirer  > Yann Arthus-Bertrand : “On ne peut pas vivre sans les énergies fossiles, pourtant elles nous tuent”

Written by 11 h 45 min Respirer, Vidéos / Podcasts • One Comment

Yann Arthus-Bertrand : “On ne peut pas vivre sans les énergies fossiles, pourtant elles nous tuent”

François Siegel, cofondateur de WE DEMAIN, était sur le plateau du “23h” de franceinfo, mercredi 26 janvier, aux côtés de Yann Arthus-Bertrand.

Le 01/02/2022 par Sofia Colla
énergies fossiles

Yann Arthus-Bertrand observe et photographie la planète depuis plusieurs années. Notre décennie change à cause des dérèglements climatiques et des destructions humaines. “La Terre est toujours aussi belle. Il y a quelques accidents qui arrivent. Mais cet accident est un peu le symbole de notre addiction au pétrole”, déplore le photographe et écologiste, faisant référence à la marée noire qui touche en ce moment le Pérou. “Notre vie dépend du pétrole. Sans pétrole, il n’y a plus rien à manger à Paris en trois jours. Le pétrole fait partie de notre économie vitale, tout simplement.”

Avant d’ajouter : “On ne peut pas vivre malheureusement sans pétrole, et pourtant ces énergies fossiles sont en train de nous tuer. (…) Quand j’ai fait le film Home, on consommait 90 millions de barils de pétrole par jour. Aujourd’hui, on en consomme 100 millions.”

Diminuer les énergies fossiles, le défi des prochaines décennies

Des catastrophes qui mettent en lumière les liens qui peuvent se tisser entre différentes régions du monde. “On s’aperçoit qu’une catastrophe aux îles Tonga déclenche une marée noire à l’autre bout du globe”, analyse François Siegel, cofondateur de WE DEMAIN.

“Évidemment, le pétrole montre aussi l’énormité du défi qu’est le nôtre, c’est-à-dire la neutralité carbone en 2030 ou 2050″, ajoute ce dernier. “Le défi est gigantesque, et je pense que l’on n’a pas pris assez la mesure de ce défi et des efforts que cela va nous demander.” Une mission impossible, selon Yann Arthus-Bertrand, qui assure rester un optimiste.

Tags:

A lire aussi :