Présidentielle : une primaire citoyenne désignera un candidat pour 2017

Par Noemie Lejay I Publié le 12 Décembre 2015

À partir de février, LaPrimaire.org permettra aux internautes de désigner un candidat indépendant de tout parti à l'élection de 2017. L'objectif : lutter contre l'abstention et réveiller la démocratie.


(Crédit : Flickr/La primaire)
(Crédit : Flickr/La primaire)
Plus de neuf Français sur dix ne se reconnaissent plus dans nos gouvernants. C'est ce que révélait en juin un sondage Cevipof, l'Observatoire de la vie politique. Une tendance confirmée lors du premier tour des élections régionales, dimanche 6 décembre : près d'un électeur sur deux ne s'est pas rendu aux urnes.

Pour David Guez et Thibault Favre, respectivement avocat et patron de start-up, l’origine de cette abstention, qui s'accroit élection après élection, s'explique par une trop faible participation citoyenne au "casting" des candidats.

Rassembler plus de 400 000 internautes-électeurs

Pour y remédier, ils organisent une primaire en ligne, afin de désigner un candidat indépendant de tout parti à l'élection présidentielle de 2017.
 
"Les Français sont souvent pris en otage lors des élections et doivent voter par défaut pour des candidats qu'ils n'ont pas choisis et des programmes qu'ils n'ont pas élaboré", déplore David Guez.

L'objectif des deux fondateurs de LaPrimaire.org est de rassembler plus de 400 000 "internautes-électeurs" sur leur site et leur application mobile, soit plus que le nombre d'adhérents aux trois plus grands partis français (PS, LR, FN). Cela permettrait, selon eux, de faire émerger un candidat plus légitime que ceux issus de ces formations politiques.
 
"Les partis politiques jadis, formés pour être des viviers d'idées et de construction de programmes, sont aujourd'hui devenus des espaces de cooptation qui enferment leurs membres dans une logique électoraliste", affirment les deux fondateurs sur leur blog.

À travers la désignation d'un candidat, porteur d'un projet commun, ils misent sur l'interactivité d'Internet pour "changer les règles du jeu" et "casser le monopole des partis politiques dans la désignation des candidats à la fonction présidentielle".

Ouverte à toutes les sensibilités politiques

N'importe qui peut se présenter à cette primaire, à condition de recueillir en ligne 500 "soutiens citoyens". Une personne n'ayant pas fait acte de candidature peut aussi être candidate si elle est "plébiscitée" par 500 personnes.

"Omni-partisane", l'opération est ouverte à toutes les sensibilités politiques, dans les limites du cadre légal. Une femme ou un homme politique déjà membre d'un parti peut s'y présenter, à condition de prendre congé de son parti le temps de la campagne. Dans un souci de neutralité, aucun de ses fondateurs, constitués en association, n'est autorisé ni à se présenter, ni à voter.
Thibault Favre, un des fondateurs de LaPrimaire.org (Crédit : Flickr/La primaire)
Thibault Favre, un des fondateurs de LaPrimaire.org (Crédit : Flickr/La primaire)

Afin de garantir une totale transparence, ces derniers placeront en libre accès les données relatives à la primaire, de même que celles relatives aux finances de l'association. Pour couvrir ses coûts de fonctionnement - dérisoires par rapport à ceux d'une primaire classique -, LaPrimaire.org a lancé une campagne de crowdfunding.

Pour voter, il suffit de s'inscrire sur l'application ou le site Internet de La Primaire. Une inscription qui nécessite une pièce d'identité, une adresse email et un numéro de téléphone. Une fois inscrit, on peut être mis en relation avec le ou les candidat(s) que l'on soutient, afin de participer à l'élaboration de son programme. Une façon, pour les concepteurs de la plateforme, d'impliquer au maximum les citoyens.

Verdict en décembre 2016

Actuellement en phase de test, la plateforme sera officiellement ouverte en février 2016. Les aspirants candidats pourront alors s'inscrire jusqu'au mois d'avril. Et à partir du mois de juin, ils auront 90 jours pour constituer une équipe de campagne et un programme, avec l'aide de leurs soutiens, et aller à la rencontre des autres candidats.

Viendront enfin deux tours d'élections en ligne : le premier en septembre, au cours duquel seront sélectionnés trois à cinq candidats, puis un second, en décembre, afin de départager ces derniers. Le ou la lauréat(e) de cette primaire citoyenne bénéficiera d'un accompagnement pour lancer une formation politique, obtenir des financements et les 500 signatures requises pour être candidat(e) à l'élection présidentielle.


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent
1 2 3 4 5 » ... 6
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE