PODCASTS

Emmanuelle Duez : "L’entreprise doit être plus fraternelle pour surmonter les crises"

Par Alice Pouyat I Publié le 1 Mai 2020

Et si nous profitions de la crise du COVID-19 pour réinventer demain ? Dans ce 6e épisode de notre podcast "Les Jours d'Après", Emmanuelle Duez, fondatrice de The Boson Project, "cabinet de conseil d'entreprises humanistes", appelle à des relations de travail "plus fraternelles" pour résister aux crises.


Emmanuelle Duez, fondatrice de The Boson Project, appelle à un management plus fraternelle pour surmonter la crise du coronavirus. (Crédit : Presans/ The Boson Project)
Emmanuelle Duez, fondatrice de The Boson Project, appelle à un management plus fraternelle pour surmonter la crise du coronavirus. (Crédit : Presans/ The Boson Project)

Abonnez-vous à ce podcast sur AppleSpotifyDeezer

La crise que nous sommes en train de vivre nous rappelle à notre condition humaine, souligne Emmanuelle Duez, fondatrice de The Boson Project, cabinet de conseil en transformation des entreprises. "Nous ne sommes que des bosons, ces particules élémentaires à partir desquelles tout se crée, mais qui ne sont rien seules, qui sont interdépendantes." 

Compte-tenu de cette interdépendance, l’erreur, selon l'entrepreneuse, serait de "tomber dans le repli identitaire et protectionniste". Notre interdépendance et vulnérabilité "que les sociétés néolibérales ont érigé en faiblesse", doivent au contraire être "les clés de la refondation du pacte social de nos sociétés". 
 
Dans l'entreprise en particulier, cette brillante diplômée de Sciences Po et de l'Essec appelle à plus "de fraternité", essentielle pour résister aux crises. Demain, dit-elle, "il faudra que les dirigeants, actionnaires, managers, collaborateurs comprennent qu'il n'y a pas de performance durable, qu'il n'y a pas d'entreprise résiliente, sans excellence humaine, sans excellence des relations sociales."

Pour traverser la tempête, conclut-elle, respectons ce qu'on appelle "le pacte de courtoisie" dans la Marine nationale (dont elle est officier de réserve) : "Laisser les querelles et les couteaux de côté pour préférer prendre soin de l'autre."

Ecouter aussi : 
Dominique Meda : "La crise appelle à faire mieux coïncider salaires et utilité sociale"
Damien Carême : "Après l'épidémie, nous ne pourrons plus faire un Paris-Lyon en avion"    
Et retrouvez ici tous les épisodes   du podcast