Déchiffrer  > Sport outdoor : la seconde main trace son chemin

Written by 10 h 30 min Déchiffrer, Économie • 3 Comments

Sport outdoor : la seconde main trace son chemin

Un sondage mené par l’application Everide et l’institut OpinionWay dévoile le rapport des Français à la seconde main en matière de sport outdoor. De plus en plus, l’occasion fait le larron.

Le 10/06/2022 par Florence Santrot
VTT en famille
VTT, casque, sac à dos et éventuellement chaussures, shorts, T-shirts… la seconde main est plus écologique et plus économique. Photo :
VTT, casque, sac à dos et éventuellement chaussures, shorts, T-shirts… la seconde main est plus écologique et plus économique. Photo :

Pourquoi acheter une combinaison de ski neuve pour l’utiliser deux semaines par an ? Quel intérêt d’acquérir un sac à dos neuf pour une seule randonnée dans l’été ? Pourquoi payer plein pot pour une montre GPS quand on peut s’équiper d’occasion ? En matière de sport outdoor aussi, la seconde main trace son chemin. C’est ce que révèle un sondage de l’application Everide réalisé par l’institut de sondage OpinionWay.

Course à pied, randonnée, cyclisme, escalade, ski… les sports outdoor ont plus que jamais le vent en poupe après les multiples confinements de ces deux dernières années. Sur un échantillon de 1000 Françaises et Français âgés de 15 à 50 ans, pratiquant au moins un sport outdoor minimum 3 jours dans l’année, plus de la moitié des répondants affirme pratiquer un ou plusieurs sports outdoor plus de 30 jours par an. Des Français qui y consacrent un budget non négligeable. Chaque année, ils dépensent en moyenne 434 euros pour leur pratique.

La seconde main en progression constante

À l’instar de ce que l’on peut observer dans la mode, le recours à la seconde main devient de plus en plus un réflexe. 88 % indiquent acheter en magasin spécialisé, 64 % sur un site internet dédié à leur pratique sportive et 50 % sur une plateforme de vente entre particuliers. Selon le sondage Everide/OpinionWay, 42 % des Français pratiquant plus de 3 jours d’activité outdoor par an ont réalisé des achats en seconde main au cours des 12 derniers mois. Et ils sont 60 % à avoir l’intention de faire ce type d’achat dans les 12 prochains mois.

C’est notamment les plus jeunes, les 15-24 ans, qui plébiscitent cette solution plus économique et plus écologique. Ils sont 68 % (8 points de plus que la moyenne globale) à indiquer avoir l’intention d’acheter de l’occasion. Le prix reste encore la motivation première de cette démarche. 61 % veulent “faire des économies et améliorer leur pouvoir d’achat”. Et 41 % profitent de la seconde main pour “acheter un produit d’une technicité ou d’une marque qu’ils ne pourraient pas s’offrir au prix neuf”. Mais le troisième critère de motivation est néanmoins l’envie de “diminuer le bilan carbone de l’achat d’un produit / participer à une économie circulaire” pour 35 % des répondants.

Cyclisme, course à pied et randonnée… se prêtent particulièrement à la seconde main

Que l’on fasse du vélo de route, du VTT ou du Gravel, que l’on courre en ville ou sur les chemins en montagne ou que l’on soit adepte de la randonnée, il faut forcément s’équiper un minimum pour pratiquer ces sports outdoor. Les trois activités où la seconde main est privilégiée ou envisagée sont le vélo (26 %), la course à pied (23 %) et la randonnée (22 %).

Le cyclisme, la course à pied et la randonnée sont les principaux sports
outdoor pour lesquels la seconde main est privilégiée ou envisagée, selon le sondage Everide/OpinionWay.
Le cyclisme, la course à pied et la randonnée sont les principaux sports
outdoor pour lesquels la seconde main est privilégiée ou envisagée, selon le sondage Everide/OpinionWay.

Priorité est donnée au matériel (69 %), c’est-à-dire l’équipement le plus coûteux. Puis viennent le textile (44 %) et les chaussures (34 %). Si les plateformes généralistes de l’occasion ont encore l’ascendant, les services spécialisés progressent rapidement. À mesure que les catalogues s’étoffent, l’offre paraît de plus en plus crédible.

Les types de produits les plus populaires sur le marché de l'occasion.
Les types de produits les plus populaires sur le marché de l’occasion.

Le principal frein pour ne pas sauter le pas de l’occasion est encore et toujours l’incertitude autour du produit (59 %) et du vendeur (50 %). Passer par un service spécialisé rassure un peu plus les acheteurs. Ainsi, Everide applique une vérification de toutes les annonces via des experts du service client.

Matériel de sport outdoor : l’occasion, divise l’empreinte carbone par 6

“Les équipements représentent 14 % du CO2 généré par la pratique des sports outdoor. En achetant d’occasion, on divise instantanément ce chiffre par six”, affirme Cyril Espalieu, co-fondateur d’Everide. Cette application a reçu le soutien de nombreux sportifs professionnels. Comme le snowboarder professionnel Xavier De Le Rue, la championne d’escalade et guide de haute montagne Liv Sansoz ou encore le trailer et alpiniste Kilian Jornet. L’appli est déjà utilisée par plus de 50 000 sportifs amateurs. Elle a déjà été téléchargée plus de 90 000 fois.

A l’heure actuelle, plus de 10 000 produits sont disponibles sur la plateforme. Vélos, montres connectées, piolets, crampons, casques, skis, sac de trail… sur Everide, le panier moyen d’achat des utilisateurs dépasse les 100 euros. Ce montant est six fois supérieur à une plateforme généraliste comme Vinted. Pas négligeable.

Méthodologie : échantillon représentatif de 1000 personnes âgées de 15 à 50 ans, pratiquant au moins un sport outdoor minimum 3 jours dans l’année. Les interviews ont été réalisées du 27 avril au 9 mai 2022.

SOUTENEZ WE DEMAIN, SOUTENEZ UNE RÉDACTION INDÉPENDANTE
Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et abonnez-vous à notre magazine.

Tags:

A lire aussi :