Respirer  > Guide pratique pour bien organiser son pique-nique zéro déchet

Written by 19 h 11 min Respirer • 3 Comments

Guide pratique pour bien organiser son pique-nique zéro déchet

Pour profiter de l’été et du soleil, rien de tel qu’un déjeuner à la plage ou dans un parc. Pour préparer un pique-nique zéro déchet réussi, WE DEMAIN vous livre ses conseils.

Le 11/08/2021 par Sofia Colla
pique-nique zéro déchet
Gourde, serviette en tissu, courses en vrac… Voici quelques conseils pour un pique-nique zéro déchet. (Crédit : Shutterstock)
Gourde, serviette en tissu, courses en vrac… Voici quelques conseils pour un pique-nique zéro déchet. (Crédit : Shutterstock)

Le soleil revient petit à petit dans toute la France. Que vous soyez en vacances ou au travail, vous allez sûrement succomber à la tentation de l’apéro ou du pique-nique en extérieur. Dans un parc, à la plage, en soirée ou à la pause déjeuner… Mais même s’il s’agit d’un moment de détente, pas question d’abandonner ses bonnes habitudes : garder le zéro déchet à l’esprit. 

Les emballages remplissent un quart de nos poubelles. Pour y remédier et diminuer leur quantité, WE DEMAIN vous livre quelques astuces pour organiser un pique-nique zéro déchet, sans se prendre la tête. 

Des boissons zéro déchet 

Le geste le plus simple à adopter au quotidien est bien celui du contenant type gourde. En inox ou en verre, vous trouverez des modèles isothermes qui vous permettront de conserver vos boissons chaudes ou fraîches. 

Et plutôt que d’acheter des sodas en cannette ou en bouteille, optez pour le fait maison. Un thé glacé, du jus d’aloe vera, du bissap ou bien de kéfir. Et si vous souhaitez les siroter à la paille, choisissez des modèles réutilisables, en inox ou en bambou. 

À lire aussi : 10 bons gestes écolos à adopter à la plage

Passez en cuisine

Pour assurer un pique-nique zéro déchet, plutôt que d’acheter du houmous industriel, un paquet de chips, et des tomates cerises en barquette, il vous faudra cuisiner un peu. Pour un résultat généralement meilleur en goût, ainsi que pour la santé, et bien souvent plus économique. 

Pour jouer le jeu jusqu’au bout, choisissez des recettes anti-gaspi, de saison et locales. Vous pouvez par exemple faire des chips avec vos épluchures de légumes, faire un cake avec des peaux de bananes ou encore des gnocchis à base de pain rassis. 

Et si vous êtes adeptes des fruits secs et autres grignotages, privilégiez l’achat en vrac, dans des petits sachets en tissu.

À lire aussi : Zéro déchet : et si vous autopsiez votre poubelle ?

Utiliser des contenants réutilisables 

Pour transporter vos petits plats maison, là encore, il existe des solutions zéro déchet, qui en plus vous seront utiles au quotidien. Vous pouvez par exemple utiliser les bee’s wrap, des tissus à la cire d’abeille, qui remplaceront le film alimentaire pour emballer votre sandwich par exemple. Ceux-ci peuvent être achetés dans le commerce, mais sont également très facile à faire soi-même.

Pour transporter des plats individuels, optez pour le bento. Ce petit récipient originaire du Japon dispose de plusieurs compartiments. Pratique pour un menu entrée-plat-dessert. Il en existe en bois, en métal, en inox, ou encore en bambou. 

Et pour les plats plus conséquents, il existe toujours les contenants alimentaires traditionnels, de préférence en verre plutôt qu’en plastique. 

À lire aussi : Bioplastiques : sont-ils vraiment écologiques ?

Apportez couverts réutilisables et serviettes en tissu 

Afin d’éviter les assiettes en carton et les couverts jetables, amenez de la vaisselle réutilisable. Si vous êtes nombreux, demandez à chaque convive de venir avec ses propres ustensiles. 

Enfin, pour remplacer les serviettes en papier, utilisez plutôt des serviettes en tissu, lavables et réutilisables. Vous pouvez même les confectionner vous-même, en choisissant en plus les motifs et la matière.

Comment transporter votre pique-nique zéro déchet ? 

Pas question de transporter votre pique-nique zéro déchet dans des sacs en plastique. Il existe des alternatives beaucoup plus écologiques et pratiques. Comme le sac isotherme ou la glacière, de manière à garder votre repas au frais. 

Et si vos aliments n’ont pas besoin d’être gardés au frais, vous pouvez simplement opter pour le sac cabas ou bien le traditionnel panier. 

Au cas où… Prévoyez toujours un sac poubelle pour ramener avec vous les éventuels déchets qui subsisteraient…

Tags:

A lire aussi :

  • Autonomie alimentaire : Albi, les rêves plus gros que le ventre

    Ralentir

    Autonomie alimentaire : Albi, les rêves plus gros que le ventre

    En 2014, la ville d’Occitanie annonçait viser 100  % d’autonomie alimentaire en 2020. Bilan ? 1,6 % ! Retour sur un impossible défi, qui a toutefois impulsé de nombreux projets.
  • Après le Dry January, le Veganuary ?

    Ralentir

    Après le Dry January, le Veganuary ?

    L’association L214 relance le défi Veganuary, qui consiste à manger végan pendant tout le mois de janvier. Un moyen de promouvoir les alternatives aux produits alimentaires d’origine animale.
  • Halte au bio-bashing !

    Respirer

    Halte au bio-bashing !

    CHRONIQUE. Comme il existe des climatsceptiques, il y a des bio-sceptiques. Jean-Paul Curtay, nutrithérapeute, répond aux trolls du bio-bashing.